23/11/2015

1989

Comédie de Picardie : lever de rideau

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Claude Catulle, 86 ans, fut, de 1989 à 1991, le premier directeur de la Comédie de Picardie, à Amiens. Originaire des Deux-Sèvres, chevalier des Arts et des Lettres aujourd’hui retiré à Cannes, il reconstitue les souvenirs de son aventure picarde.
1989

J’étais chargé de mission aux affaires culturelles depuis 1986 et considéré comme le "Monsieur Théâtre" du Conseil régional, lorsque j’ai impulsé l’idée de créer un théâtre régional. Je suivais l’actualité et le financement des troupes théâtrales picardes. Celles-ci méritaient un endroit où se produire et exprimer leurs talents, et sont à l’origine de mon engagement, soutenu par la Région. Tout s’est enchaîné de manière intense et exaltante. Les Grands Salons Godbert, ancien restaurant chic tombé en désuétude, avaient été rachetés. Il a fallu casser et creuser pour en faire un vrai théâtre. Les travaux ont duré presque un an. Le challenge a été relevé, puisque nous en avons fait un bijou, une salle magnifique où artistes et public se retrouvent autour de l’amour du théâtre.

Pour l’ouverture, nous avions programmé Le Tour du monde en 80 jours, formidable comédie musicale de la compagnie Fracasse. La jeune troupe fut même couronnée en 1991 du Molière du spectacle musical pour Christophe Colomb. Nous nous sommes félicités d’avoir eu le nez creux ! Parmi les troupes locales que nous avons accompagnées, je me souviens du Carquois ou de La basoche, lauréat d’un prix du public au Festival off d’Avignon. Je voulais diversifier les propositions pour attirer un large public. Proposer à la fois des œuvres classiques, pointues, et du théâtre de boulevard. Grâce à mon métier de décorateur et créateur de costumes pour les planches et le petit écran, j’avais des connexions et un carnet d’adresses. Ça a aidé. Jean Piat, mis en scène par Françoise Dorin, Jean Marais dans le Bacchus de Jean Cocteau… Quel bonheur pour les spectateurs picards et moi-même de voir jouer de tels monstres de théâtre ici.

Forts de ce succès, nous avons monté l’année suivante Si jamais je te pince !, un Labiche mis en scène par Philippe Rondest, et Le Chandelier d’Alfred de Musset, dont j’ai signé décors et costumes. J’ai toujours pensé que la Comédie de Picardie devait produire des pièces et des tournées à Paris et en région. Je suis ravi d’apprendre que c’est toujours le cas. Mon bébé a grandi, a fait son chemin. J’en suis fier.

 

MOTS-CLES

théâtre

Cyrano de Bergerac - La Cie du Berger à la Comédie de Picardie

LOCALISATION

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Comédie de Picardie
62, rue des Jacobins - 80000 Amiens
03 22 22 20 28
www.comdepic.com

A VOIR AUSSI

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici