24/02/2015

Les corridors du réseau transeuropéen de transport

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
La Commission européenne publie neuf études sur les besoins de développement des corridors du réseau transeuropéen de transport (RTE-T). L’investissement est estimé à près de 700 milliards d’euros jusqu’en 2030.
Les corridors du réseau transeuropéen de transport

Ces neuf études soulignent l’importance d’optimiser l’utilisation des infrastructures situées le long de ces corridors, notamment grâce à des systèmes de transport intelligents, une gestion efficace et la promotion de solutions de transport respectueuses de l’environnement et tournées vers l’avenir.

C’est la première fois que des dizaines de milliers de kilomètres de voies ferrées, de routes, de liaisons par voie navigable, de ports, d’aéroports et d’autres terminaux de transport font l’objet d’une étude aussi approfondie.

Pour chaque corridor, une équipe d’experts a analysé l’état actuel des infrastructures, repéré des problèmes entravant la fluidité des trafics de passagers et de marchandises, et défini des mesures à mettre en œuvre d’ici à 2030.

Le RTE-T comprendra au sein de ces corridors :

  • 94 grands ports européens reliés aux réseaux ferroviaires et routiers
  • 38 aéroports de premier plan reliés aux grandes villes par liaisons ferroviaires
  • 15 000 km de lignes ferroviaires aménagées pour la grande vitesse
  • 35 projets transfrontaliers visant à réduire les goulets d’étranglement.

La Picardie est principalement concernée par le corridor "Mer du Nord – Méditerranée", supervisé par le coordonnateur hongrois Péter Balázs. Ce corridor comprend notamment le projet de Canal Seine Nord, mais l’étude menée répertorie également les projets concernant le nœud ferroviaire de Creil et la liaison Picardie-Roissy.

Il sera tenu compte des résultats de ces études lorsqu’il sera décidé de l’allocation des fonds européens pour la période 2014 – 2020, au titre du Mécanisme pour l’interconnexion en Europe. En particulier, la "réserve de projets" découlant de ces études sur les corridors constitue une importante source pour le Plan d’investissement européen de 315 milliards d’euros, publié en novembre 2014 par la Commission.

Au printemps 2015, les coordonnateurs européens soumettront au Parlement européen, au Conseil et à la Commission, un plan de travail sur les corridors réalisé à partir de ces études.

 

MOTS-CLES

Europe , transport

INFORMATIONS PRATIQUES

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici