15/12/2014

WindLab s’appuie sur son réseau

Des industriels s’engagent

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Le 12 décembre 2014, entrepreneurs et nouveaux titulaires du diplôme BZEE se retrouvaient au cœur de la Cité scolaire Amiens Sud. Ils étaient tous réunis pour activer le réseau WindLab et donner un élan supplémentaire à la plateforme de formation au métier de technicien de maintenance en parcs éoliens.
WindLab s'appuie sur son réseau

L’émergence d’un réseau WindLab

Jour de grand vent à Amiens. Les représentants de 26 entreprises de l’industrie éolienne - Enercon, Mersen, Areva, Vestas... - ont répondu à l’invitation de la Région et se retrouvent dans l’atelier de WindLab. Tous s’apprêtent à signer des conventions de partenariat avec la plateforme picarde de formation au métier de "technicien de maintenance en parcs éoliens".

Olivier Aymard, responsable du développement en France de Senvion - l’un des leaders européens de la fabrication et de l’installation d’éoliennes - fait partie des signataires du jour. Venu tout spécialement du siège de la société, situé à deux pas de Paris, il exprime son attachement particulier à WindLab.

"La Picardie est la région française, avec la Champagne-Ardenne, qui est la plus en avance dans le domaine éolien. Notre partenariat avec WindLab est donc indispensable : il nous permet de participer au comité de sélection des candidats et de recruter des techniciens déjà parfaitement qualifiés et prêts à travailler. En contrepartie, nous fournissons du matériel performant pour la formation des stagiaires, qui pourront ensuite effectuer leur stage au sein de notre entreprise. C’est donnant-donnant et c’est bénéfique, pour WindLab comme pour nous."

Loïc Espagnet, lui, représente H2Air. L’entreprise amiénoise, qui soutient WindLab depuis sa création, est spécialisée dans l’exploitation de parcs éoliens. D’ici 2015, elle devrait recruter 3 gestionnaires de parcs. Et pourquoi pas d’anciens stagiaires de la plateforme ? "WindLab est une initiative unique en France. La formation dispensée ici est stratégique pour les employeurs : nous sommes certains d’y recruter du personnel formé, qui connait très bien le métier."

"Tous les grands noms de l’industrie éolienne en France sont associés à la réussite de WindLab", souligne Fabrice Drommi. Responsable du développement français de SKF, ce professionnel profite de la signature de la convention de partenariat avec son entreprise pour nourrir son carnet d’adresses. "Nous démarrons tout juste notre collaboration avec WindLab. Nous fournirons bientôt des technologies dernier cri pour la formation des stagiaires. Être présent aujourd’hui, c’est un excellent moyen de faire connaître notre expertise à tous les acteurs de la filière éolienne en Picardie. Et d’ouvrir en grand les portes d’un vaste réseau."

Place aux nouveaux visages de l’industrie éolienne

Après la signature des conventions de partenariat, les stagiaires des deux dernières sessions de formation ont reçu leur diplôme BZEE. Tout sourire, Julien raconte sa nouvelle expérience de salarié à son camarade de promotion, Habib. Pour ce Haut-Normand originaire du Havre, la reconversion dans la filière éolienne est déjà une réussite. "En Haute-Normandie, quand on s’intéresse à la filière éolienne, on entend forcément parler de WindLab. Je me suis donc renseigné sur la formation, les conditions d’entrée, la possibilité de m’y former et les débouchés. Puis je me suis lancé."

Titulaire d’un BTS en maintenance industrielle, Julien a d’abord passé les tests du SAS, avant d’intégrer la session de formation dispensée par PROMEO. "En 9 mois, on a le temps de bien connaître le métier et les conditions d’exercice. La formation comprend en plus un stage en entreprise. C’est le meilleur moyen de mettre en pratique ce que l’on a appris à WindLab : après 2 mois chez Maïa Eolis, j’ai signé un CDD, qui pourrait déboucher prochainement sur un CDI."

Guillaume et Walter, eux, sont à la recherche d’un emploi. Leur diplôme en main et plusieurs CV sous le bras, ils ont tous les deux fait le choix de la reconversion professionnelle : l’un est un ancien fonctionnaire de police, l’autre a été technicien de maintenance dans l’industrie pneumatique pendant plus de 10 ans. "Avoir aujourd’hui, sur un même lieu, la majorité des employeurs en Picardie, c’est une belle opportunité !", s’enthousiasme Guillaume. "Je profite de leur présence pour me faire connaître, présenter mon parcours et ma motivation. WindLab, c’est un tremplin pour l’avenir et j’espère décrocher rapidement, grâce à ma formation, un emploi dans l’industrie éolienne."

Guillaume a des raisons d’être optimiste, car WindLab affiche des résultats dignes des Grandes Écoles :

  • sur les 16 stagiaires de 1re session de formation, 13 sont en poste (dont 9 en CDI)
  • sur les 13 stagiaires de 2e session de formation, 10 sont en poste (dont 7 en CDI)
 

Vestas, entreprise partenaire de WindLab

WindLab, une vraie réussite en Picardie

Co-signataire des conventions de partenariat entre WindLab et les entreprises de la filière éolienne, le président Claude Gewerc se félicite du succès de la plateforme. "Proposer aux entreprises de signer un partenariat est stratégique. Cela prouve que les industriels, picards ou non, s’investissent pour le succès d’une formation qui répond directement à leurs besoins. En investissant dans WindLab, la Picardie prépare l’avenir."

LOCALISATION

 

INFORMATIONS PRATIQUES

WindLab
70, boulevard de Saint-Quentin - 80000 Amiens
http://windlab.picardie.fr/

A VOIR AUSSI

WindLab, un espace dans le vent
Le centre de formation aux métiers de l’éolien en PIcardie
 
 
Le réseau WindLab entre en action
Le vendredi 12 décembre 2014, à Amiens
 
 
WindLab récompense sa première promotion
Le lundi 2 juin 2014, à Amiens
 
 
 

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici