28/06/2013
Commission permanente et Session du 28 juin 2013

Vote du budget supplémentaire 2013

204 millions d’engagements supplémentaires

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Dans le prolongement de la stratégie du budget primitif, le budget supplémentaire permet de conforter et de soutenir des projets sur deux secteurs majeurs que sont les transports et la formation professionnelle.
Vote du budget supplémentaire 2013

Transports

Renforcer la qualité des transports

Pour offrir un plus grand nombre de places assises aux usagers des axes Paris-Creil, Paris-Saint-Quentin et Paris-Amiens, la Région a souhaité prolonger la durée de vie des voitures appelées V2N de 15 ans en procédant à leur rénovation générale. Elle va également acquérir 7 rames Region 2N extra longues permettant la mise en circulation de trois trains de 1440 places. Pour un montant total de 130 millions d’euros dont 6,5 millions inscrits au budget supplémentaire.

Une nouvelle convention TER avec la SNCF
2013 est une année de transition pour l’exploitation du TER en Picardie, car une nouvelle convention est actuellement en cours de négociation. Elle privilégiera la qualité du service rendu à l’usager.

Une amélioration des routes picardes
Plus de 23 millions d’euros sont programmés au profit des Départements pour moderniser le réseau routier picard.

Formation professionnelle

Une consultation pour accentuer l’effort régional de formation

Face à l’augmentation importante du nombre de demandeurs d’emploi, la Région a décidé de lancer une nouvelle consultation auprès des organismes de formation afin de proposer des actions de formations aux demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés. Ces formations cibleront des métiers dits « en tension » et identifiés sur chaque territoire.
Cette consultation, élaborée en concertation avec le Pôle emploi, devrait permettre l’entrée en formation d’environ 1 600 demandeurs d’emploi dès les premiers jours de 2014.

Accompagner les bénéficiaires de la clause sociale

De nombreux demandeurs d’emploi utilisent le cadre des dispositifs d’insertion pour (re)nouer un contact avec le monde du travail.
De son côté, la Région insère régulièrement des clauses d’insertion dans ses marchés publics.
C’est pourquoi la Région souhaite proposer une offre de formation adaptée à ces situations, notamment en mettant à disposition des plateaux techniques permettant d’accéder à un premier niveau de maîtrise des gestes professionnels, tout en initiant des parcours plus qualifiants permettant une insertion professionnelle durable.
Ce projet devrait concerner 500 bénéficiaires de la clause sociale.

Le parcours d’orientation des métiers
A ce jour, de nombreux métiers souffrent d’un problème d’image ou de représentation. Les entreprises qui proposent ces métiers peinent à trouver les compétences nécessaires à leur exercice. C’est pourquoi la Région a décidé de mettre en place le Parcours d’orientation des métiers (POM).
Le POM s’adresse à tous les demandeurs d’emploi (hors contrat aidé) en recherche d’une orientation professionnelle et plus particulièrement aux décrocheurs scolaires.

Le POM, d’une durée de 210 heures en centre de formation et de 210 heures en entreprise, doit permettre l’accès à la formation d’environ 1 200 demandeurs d’emploi.

Le micro-lycée : une expérimentation à la rentrée 2013
Lors de la réunion plénière « Réussite éducative » du 7 décembre 2012, L’Etat et la Région se sont engagés à lancer des expérimentations pour prévenir le décrochage des jeunes sur les territoires d’Amiens, Creil et Hirson. C’est ainsi qu’est né le projet expérimental de micro-lycée sur l’agglomération d’Amiens. La signature d’une convention triennale entre l’Etat, la Région et le lycée Delambre, a défini les objectifs de ce projet :

• Assurer le retour en formation qualifiante d’élèves ayant quitté le système scolaire ;
• Remobiliser ces jeunes en rupture ou décrocheurs autour d’un projet personnel ;
• Accueillir cinquante élèves à la rentrée 2013.

La convention a également précisé la participation de la Région à hauteur de 124 000 € en 2013 pour des travaux de maintenance des bâtiments, l’achat de mobiliers et d’ordinateurs, de 25 tablettes numériques, d’ordinateurs portables et de vidéo-projecteurs interactifs.

Industrilab

Renforcer le tissu industriel régional.

IndustriLAB est actuellement en cours de construction à Méaulte sur la zone d’activité du Pays du Coquelicot. Financée par la Région à hauteur de 80%, cette plate-forme d’innovation a pour but de renforcer le tissu industriel régional.
Intégrés dans le budget régional, ses crédits sont désormais transférés dans un budget particulier, ce qui permettra à la Région d’avoir un meilleur suivi comptable du projet et de récupérer les montants de TVA payés sur les travaux et les prestations réalisées.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici