29/06/2012
Transport ferroviaire

Une volonté d’amélioration et d’attractivité

Conférence de presse le 28 juin 2012

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Avec un budget de 118€ par an et par habitant, la Picardie est la première Région française pour son investissement en matière de transport. C’est pourquoi, la Région exige que la qualité de service proposée sur les TER picards soit optimale : cette préoccupation est au cœur de la concertation avec la SNCF et les associations d’usagers. Régularité, tarifs, confort, la Région apporte des améliorations à travers de nouveaux dispositifs.

Une concertation permanente sur la qualité de service

Comités de ligne, comités d’étoiles, depuis 2004, la Région a mis en place de nombreux rendez-vous d’échanges et d’information avec les usagers et la SNCF.

Cette concertation a encore été renforcée avec les assises du train (mai 2011) et avec la présence des agents régionaux dans les gares pour recueillir les demandes des usagers. Le site : www.train.picardie.fr a notamment permis de recueillir plus de 700 contributions.

De plus, le président du Conseil régional, Claude Gewerc et le vice-président en charge des transports, Daniel Beurdeley, ont décidé de mettre en place depuis mars 2012 des points mensuels entre la Région, la SNCF et les associations d’usagers.

Pour une meilleure régularité…

Cadencement des horaires, réorganisation de la SNCF et intempéries ont eu des effets négatifs sur les conditions de transport, de décembre 2011 à mars 2012.

Le 22 février 2012, le Président Gewerc, en gare de Creil, menace de suspendre les paiements à la SNCF (pour rappel, la Région verse annuellement plus de 150 millions d’euros à la SNCF pour le fonctionnement du TER). Il se faisait ainsi le porte-parole des usagers qui avaient pointé des problèmes majeurs : les retards récurrents, les suppressions de trains et la capacité insuffisante aux heures de pointe pour accueillir tous les usagers. La Région a mis un point d’honneur à répondre à ces préoccupations, en lien avec la SNCF.

Le président demande également qu’un point mensuel puisse être fait sur l’axe « Creil-Paris » en provenance d’Amiens ou de Saint-Quentin particulièrement touché par la dégradation du service.

Aujourd’hui, selon la SNCF, la régularité des trains s’est améliorée et dépasse 94% en moyenne. Néanmoins, certains trains sensibles qui concernent de nombreux usagers connaissent encore des problèmes de matériel et de régularité.

La Région reste donc vigilante et demande que le niveau de service soit encore amélioré et que la SNCF prenne les mesures nécessaires, conformément à ses engagements, pour atteindre un service de qualité. C’est dans cet esprit que les travaux de renouvellement de la convention avec la SNCF ( 2013) ont débuté.

Des places supplémentaires pour le confort des Picards

La Région, en relation avec la SNCF, a veillé à augmenter l’offre de transport en mettant des moyens supplémentaires, tels que des cars entre Abancourt et Beauvais, mais aussi en augmentant la capacité des trains entre Paris et Creil et en améliorant la desserte de la gare de Liancourt.

La Région a voté la suppression de la première classe dans les TER . Cette mesure, mise en œuvre dès le 1er septembre, permettra d’obtenir jusque 10% de places supplémentaires.
La Région devra compenser à ce titre 600 000 euros par an soit la baisse estimée des recettes à la SNCF. Mais cette mesure améliorera notablement le confort des usagers, notamment entre Creil et Paris.

Une initiative originale en Picardie : tester le TER

Si certaines lignes sont massivement utilisées, d’autres ont un taux de fréquentation beaucoup plus faible. Dans un souci de développement durable, la Région souhaite promouvoir l’usage des transports collectifs, notamment sur ces lignes sous utilisées. Elle a donc décidé de lancer une étude auprès de 150 personnes qui n’utilisent pas le train afin de comprendre leurs motivations et leurs freins.

La Région Picardie et ses partenaires, l’Union européenne, l’Etat, l’ADEME, et la SNCF, proposent à 150 Picards de tester le train gratuitement dès l’automne prochain.
Des Picards qui n’utilisent pas le train vont donc pouvoir le faire gratuitement pendant un mois. Ces volontaires devront, au cours de l’expérimentation, rendre compte des freins qu’ils rencontrent pour utiliser les transports collectifs mais aussi des conditions qui rendraient plus régulier leur choix de ce mode de transport

Dès à présent, un appel à candidature permet de sélectionner les futurs volontaires en fonction de leurs déplacements quotidiens, dans la limite des 150 places disponibles.
En appelant au 01 53 09 26 36, en se rendant sur le site de la Région www.picardie.fr ou plus directement sur : testerletrain.6t.fr, les volontaires pourront répondre à plusieurs questions et être sélectionnés pour participer à l’expérimentation.

L’étude cible plus particulièrement les déplacements en Picardie, toutefois les autres lignes en direction des régions voisines (vers Lille, Rouen, Reims et Paris) sont également concernées.

La Région favorise la mobilité des Picards

A partir de 2005, le Conseil régional de Picardie a proposé différents dispositifs tarifaires en une même gamme : Picardie Pass’mobilité. Les Picards sont aidés par la Région pour leurs déplacements en train et selon leurs activités avec : Picardie Pass’études pour leurs études après le bac, Picardie Pass’emploi pour trouver un emploi, Picardie Pass’actifs pour pouvoir exercer un emploi même loin de chez soi, en Picardie et dans toutes les régions limitrophes.

  • Picardie Pass’évasion
    Le Président présentera demain lors de la commission permanente un nouvel abonnement qui viendra compléter la gamme : Picardie Pass’évasion. Il s’agit d’une nouvelle carte qui fonctionnera à partir du 15 septembre 2012 en Picardie. Elle permettra aux Picards d’accéder, toute l’année, à des trajets en TER à tarif réduit. Trois accompagnateurs pourront bénéficier de la même réduction.
    Pass’évasion intègrera donc la quasi-totalité des produits actuellement proposés pour les manifestations, événements et sites touristiques de Picardie et apportera, en plus, des réductions à ses détenteurs pour leurs trajets en train. Cette carte au prix de 30 € s’adresse aux personnes de plus de 12 ans voyageant en TER régulièrement ou occasionnellement en Picardie et vers Paris.
    Elle permettra de bénéficier de :
  • 25% de réduction, du lundi au vendredi en Picardie sur les TER
  • 50% de réduction, les week-ends et jours fériés en Picardie sur les TER
  • 50% de réduction vers Paris avec aller-retour effectué dans la journée, au départ d’une gare située en Picardie les week-ends et jours fériés
  • Picardie Pass’études
    Depuis 1993, la Région Picardie a mis en place une tarification pour les étudiants picards afin de diminuer le coût de leurs transports et encourager l’usage des transports. Le dispositif permet aux étudiants de bénéficier d’une prise en charge de leur abonnement à hauteur de 50% (100% s’ils sont boursiers) entre leur domicile et leur lieu d’études en Picardie et vers les régions limitrophes.
  • Picardie Pass’emploi
    Afin que les coûts de transports ne soient pas un frein supplémentaire à la recherche d’un emploi, la Région a mis en place la gratuité du trajet pour les demandeurs d’emploi se rendant à un entretien d’embauche, y compris dans les régions limitrophes.
  • Picardie Pass’actifs
    Afin de réduire les inégalités entre les Picards situés de part et d’autre de la limite de validité de l’Abonnement (national) de Travail (75 km), la Région a mis en place une tarification qui se décline en plusieurs formules :
    • le titre interne à la Picardie, qui offre environ 40% de réduction
    • le titre vers Paris, à destination des gares de Paris-Nord, Paris-Est ou Saint-Lazare, qui offre environ 30% de réduction,
    • les titres vers les régions Haute-Normandie, Nord-Pas-de-Calais et Champagne-Ardenne, mis en place en 2007 et 2008 et qui offrent environ 40% de réduction.