14/05/2007
Suivez le guide

Une journée à Saint-Quentin

Les étapes touristiques de picardie.fr

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
"La ville vous sourit", déclame la capitale de la Haute Picardie. La phrase prend tout son sens quand on visite ses rues, surtout en compagnie de Marjorie Richard, née à Saint-Quentin, en poste à l’office de tourisme depuis 19 ans.
Une journée à Saint-Quentin

"Vous ne restez qu’une journée ? Mais c’est trop court !" Ainsi commence Marjorie qui essaie de nous concocter une visite guidée sur une courte durée, exercice compliqué étant donné le patrimoine et la richesse de la ville. Elle évoque deux musées, l’architecture Art Déco et le marais d’Isle situé non loin de la gare. "Saint-Quentin est la seule commune en Europe à avoir une réserve naturelle en plein centre ville. Protégée par l’UNESCO, elle est donc inaccessible au public, mais les promeneurs qui parcourent le parc d’Isle peuvent y voir les plantes et les oiseaux rares. Cette réserve est traversée par la Somme." Le parc est très animé, une maison de l’environnement propose une multitude de visites, d’ateliers ou d’expo temporaires et permanentes. Alors, par où commencer ? "Partons sur la piste de l’architecture saint-quentinoise" entonne Marjorie.

Du gothique…
Saint-Quentin abrite deux monuments gothiques, la basilique et l’Hôtel de Ville. L’édifice est dit basilique par défaut, il n’a jamais abrité d’évêque. "On peut tout de même considérer que nous avons la 7e cathédrale de Picardie : en volume elle est semblable à Notre Dame de Paris, elle possède deux transepts, un labyrinthe au sol sur le pavage comme à Amiens mais celui-ci est d’origine, du 15e siècle." Bref, elle a tout d’une grande. D’autant que l’édifice a demandé trois siècles de construction, du 13 au 15e, et donne à admirer aujourd’hui tous les courants du gothique. Autre monument témoin de ce courant dans sa période flamboyante : l’Hôtel de Ville. Sur sa façade : 173 sculptures inspirées de la vie quotidienne des Saint-Quentinois. Autre curiosité, les deux grandes statues qui ont été rajoutées au 19e siècle : "l’une représente un chien et évoque la fidélité des habitants, l’autre représente un singe et illustre le côté malicieux et indépendant des habitants, indépendance acquise en 1080 à la signature de la Charte de la Ville."

… à l’Art Déco
Mais ce qu’il y a peut-être de plus singulier à découvrir, ce sont les façades Art Déco de la ville. "Une étude récente a été menée sur l’ensemble de la commune et on trouve 3000 éléments Art Déco dont 40 classés remarquables. Ce courant date des années 20… il faut se souvenir que 80% de Saint-Quentin a été détruit pendant la Grande guerre. Quand on a reconstruit, ce fut aussi sous l’inspiration d’architectes locaux, comme Louis Guindez, très sensibles à l’art Déco. Aujourd’hui, ces façades font parties du patrimoine, les propriétaires sont même vivement encouragés à préserver ces éléments, souvent ludiques, à la fois très géométriques et très fournis." Le plus sympathique est que les visites se font le nez en l’air, à la recherche d’une frise fleurie ou d’une lampe. Des lampes à volutes en fer forgé, vous en verrez à coup sûr dans la salle du Conseil municipal et tant que vous y serez, vous pourrez admirer les plaquages en bois précieux.

Que faites-vous cet été ?
Pour conclure cette journée, Marjorie Richard nous propose une visite au musée Antoine Lécuyer. Musée des Beaux-arts, il abrite notamment la plus importante collection des pastels de Maurice-Quentin de La Tour. Portraitiste officiel de Louis XV, natif de Saint-Quentin, il a brossé le portrait de nombreux artistes, militaires, gens de la cour, membres du clergé, et son œuvre est une véritable fenêtre sur le 18e siècle, siècle des Lumières. Visite lumineuse donc, et avant de se quitter, Marjorie vante la ville l’été. "Saviez-vous que Saint-Quentin est la première ville à avoir proposé une plage urbaine il y a maintenant 12 ans ? Sur la place principale, deux grands bassins invitent à la baignade, des sculpteurs de sable animent les journées, c’est très festif, très joyeux. On offre aux enfants un magazine de jeux, le Tchot Quentin, avec des énigmes à résoudre. Une seconde plage située près du parc d’Isle accueille les vacanciers. Vous y trouverez du sable fin. Et nouveauté de cette année : une guinguette en bois et en verre ouvrira début juin." Promis, on revient cet été avec les enfants, et bien plus d’une journée cette fois-ci !

 

MOTS-CLES

tourisme

Crédit photo : Luc Couvée et Vincent Rémy - Ville de Saint-Quentin

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici