1er/12/2015

Un nouveau Parc naturel régional en Picardie ?

Le projet de PNR Baie de Somme Picardie Maritime

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
C’est le 2 décembre que le Conseil National de Protection de la Nature observe, au stade de l’avis intermédiaire, l’avant-projet de Charte du Parc naturel régional Baie de Somme Picardie Maritime. Si l’avis rendu est favorable, il sera suivi d’un avis final, qui pourrait consacrer la labellisation du Parc naturel régional sur lequel la réflexion est engagée depuis 2004. Le deuxième en Picardie, avec le PNR Oise Pays de France
Un nouveau Parc naturel régional en Picardie<small class="fine"> </small>?

Le périmètre d’étude retenu pour le projet de Parc, défini par délibération de la Région le 20 juin 2014, compte 137 communes. Il couvre 136 500 hectares et concerne 113 438 habitants.

"Un Parc c’est un projet pour un territoire. Il doit être doté d’un potentiel de départ. Patrimoines bâti, historique, naturel, paysager. Un patrimoine remarquable, mais menacé, parfois parce qu’il est mal connu". Dès les premiers mots, l’on peut sentir l’investissement dans ce projet chez Marion Bonvarlet, Chargée de mission "Urbanisme et Paysages" de Baie de Somme 3 Vallées.

Ce syndicat mixte est né, en 2013, de la fusion entre l’association du Pays des 3 vallées et l’association de préfiguration du PNR. Travailler ensemble, voilà l’un des mots d’ordre dans un PNR. C’est ce que veut dire, aussi, "projet de territoire" : il faut que tous les acteurs du territoire soient concernés. Œuvrer ensemble ou "mutualiser l’ingénierie" pourrait-on dire dans la langue des techniciens.

Mer, falaises, fleuve, forêt, vallées, zone tourbière (la plus grande d’Europe), c’est un petit monde, la Picardie maritime ! La Baie de Somme, les abbayes de Valloires et de Saint-Riquier, la forêt de Crécy ou encore le savoir-faire industriel du Vimeu... Ces patrimoines remarquables se trouvent dans le périmètre du Projet de Parc. La première volonté du projet est les sauvegarder.

A quoi sert le label "Parc Naturel Régional" ?

Sauvegarder le patrimoine, mais dans une optique de développement durable.

Pour Sylvie Capron, directrice du 1er PNR picard (Parc Oise Pays de France) : "les PNR, qui ont presque 50 ans ont développé le développement durable avant l’heure. Depuis 12 années, nous avons notamment réhabilité des friches économiques, requalifié, aménagé des espaces publics. Notre Parc a mené des actions de développement durable, entre autre, avec le secteur de l’hôtellerie ou développé les circuits courts." La liste n’est pas exhaustive, mais donne une idée de la diversité des missions des PNR.

Un PNR est un label de qualité, il repose sur l’investissement de ses habitants, de ses élus, qui ont conscience du caractère exceptionnel de leur environnement. Tous les acteurs, État, Région, Département et Collectivités locales s’engagent sur une charte qui va guider leurs actions communes sur le territoire.

Préserver un territoire, ce n’est pas mettre un écrin sous cloche, c’est tout le contraire. La volonté d’un PNR est de faire réfléchir aux politiques innovantes et respectueuses de l’environnement qui vont orienter ses projets d’aménagement. C’est aussi tirer parti d’une image de marque, pour ouvrir ce territoire au tourisme, tout en améliorant le cadre de vie des habitants.

Par exemple en formalisant une réflexion commune, comme celle engagée par les acteurs du nautisme du Marquenterre. Quend, Fort-Mahon-Plage, Le Crotoy, Saint-Quentin en Tourmont et Rue réfléchissent à créer, ensemble, un pôle nautique d’envergure, pour porter davantage de services et d’activités (voile, Char à voile, balade nautique, kite-surf, stand-up paddle, longe côte, ...).

Constitué en Parc naturel régional, le territoire dispose des compétences d’une équipe technique pluridisciplinaire pour formaliser et mettre en œuvre ces projets. Il peut aussi solliciter des moyens financiers supplémentaires, dotations de l’Etat, de la Région. Un PNR peut répondre aux appels à projet du Ministère de l’environnement ou à ceux soutenus par l’Union européenne, par exemple dans le cadre Natura 2000.

Un enjeu central, l’eau

Le projet de PNR Baie de Somme - Picardie Maritime est articulé autour de la problématique de l’eau. Cette dimension du territoire est omniprésente : façade maritime, vallées structurantes de la Somme, de l’Authie, de la Maye, mais encore tout un réseau de vallées adjacentes. Toutes ces vallées entrent dans un système de bassins versants qui se déverse dans la mer. De fait, l’eau des plateaux (Ponthieu, Vimeu) qui se déverse dans le fleuve suit le même chemin, ce qui fait de l’eau une problématique omniprésente et transversale du projet.

Préserver les pans les plus remarquables du territoire, Baie de Somme, Vallée de la Somme, implique donc une cohérence des actions menées en amont, sur les plateaux. Ceci à tous les niveaux, aménagement du territoire, agriculture... Le projet se trouve de plus à l’interface d’un autre Parc, le Parc Naturel Marin des estuaires picards et de la mer d’Opale.

EN SAVOIR PLUS

Historique :

2004 : lancement du projet de PNR

2006 :

avis d’opportunité émis par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, lancement d’un diagnostic socio-économique de territoire.

En 2011 :

la Région et l’Association de préfiguration sollicitent un passage en avis intermédiaire. Une visite des rapporteurs des instances nationales en charge de la labellisation est organisée en novembre. Elle permet de recueillir leurs attendus et leurs recommandations.

Fin 2012 :

un projet de Charte est présenté aux élus, aux acteurs socio-économiques et associatifs pour s’assurer de la bonne compréhension des ajustements proposés.

Sept 2013 :

Sur avis de l’Etat, de la Fédération des Parcs naturels de France et du Conseil National de la Protection de la Nature, le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie a souligné la nécessité de préciser le périmètre du projet, ainsi que sa gouvernance et l’engagement des acteurs locaux pour sa mise en œuvre. Procédure extraordinaire permettant la sollicitation d’un second avis intermédiaire.

Fin 2014 :

Création du Syndicat Mixte de Pays et de Préfiguration du Parc naturel régional de la Baie de Somme, usuellement nommé "Baie de Somme 3 Vallées". Cette structure née de la fusion de l’association de préfiguration du PNR en Picardie Maritime et de l’Association du Pays des 3 Vallées permet de clarifier et renforcer la gouvernance et les actions menées à l’échelle du territoire notamment quant aux projets de Pays, de Schéma de cohérence territoriale et de PNR.

Mai 2014 à mars 2015 :

La concertation dès lors relancée avec les acteurs du territoire a conduit à la définition d’un nouveau périmètre d’étude présentant une cohérence géographique et s’appuyant sur le caractère remarquable de ses patrimoines naturels, paysagers et culturels.

En parallèle, des précisions et des ajustements sont intégrés dans l’avant-projet de Charte du PNR.

Juin 2014 :

Délibération du CR, le périmètre du projet passe de 167 à 137 communes.

Eté 2015 :

création d’un film sur PNR

2 décembre 2015 :

l’avant-projet de Charte est présenté en avis intermédiaire, (2e des 3 étapes : opportunité, intermédiaire puis avis final).

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici