9/05/2011
Assises du train

Temps forts de la journée du 6 mai

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
La Région Picardie a invité l’Etat, Réseau Ferré de France, la SNCF et le Comité Régional des Partenaires du Transport Collectif pour une journée de réflexion et de débats. En voici les temps forts.

Les temps forts de la matinée


10H Discours de Claude Gewerc, président du Conseil régional de Picardie, en plénière :


« J’attends de notre rencontre d’aujourd’hui que nous puissions, au-delà du diagnostic, poser les bases d’une nouvelle collaboration entre nous tous, pour sortir de cette « crise du rail ». Le constat que je fais, et beaucoup d’entre vous également, c’est que nous vivons la fin d’un cycle, la fin d’une organisation de notre système ferroviaire, en résumé, la fin d’un modèle ».


Ateliers de la matinée : « La qualité de service au quotidien » et « Le modèle ferroviaire : des objectifs à définir et des partenariats à réinventer ? »


10H45 Réseau Ferré de France partage des chiffres qui amènent un débat sur « qui paie quoi ? ».


11H00 Le cadencement sur les lignes de Picardie est annoncé pour décembre 2011. La Région s’engage à organiser une concertation autour de la grille horaire à partir du mois de juin.


11H30 Face au constat que la Région a atteint ses limites d’un point de vue financier, la SNCF s’engage à discuter avec la Région sur des « modes d’exploitation plus économiques ».


12H30 Les représentants d’usagers reconnaissent unanimement les efforts de la Région mais réclament davantage de concertation.

Les temps forts de l’après-midi


14H15 Discours de Claude Gewerc, Président du Conseil régional de Picardie, qui, après avoir remercié l’ensemble des partenaires, annonce « une journée utile pour tous ».


14H30 Débat sur la délicate question des retards.


15H20 Guillaume Pépy, président de la SNCF : « Les Régions ont sauvé les TER ».


15H30 Guillaume Pépy annonce que le projet de centre technique à Longueau ne se fera pas au chiffre annoncé de 42 millions d’euros (une étude est lancée pour un projet à 20 millions).


16H Guillaume Pépy : « il y a un besoin de financement très important au regard du niveau d’ambition affiché et deux ressources possibles : l’argent des voyageurs ou l’argent des contribuables ».


16H10 Claude Gewerc interpelle l’Etat sur les dotations pour le train et invite l’ensemble des acteurs (Etat, SNCF, RFF, Région) à un nouveau partenariat.


16H20 Hubert du Mesnil, président de Réseau Ferré de France, qui est en situation de monopole, estime que le partenariat est un moyen d’améliorer la qualité de service, en l’obligeant à rendre compte de son travail.


17H Claude Gewerc : (…) parmi les propositions nombreuses faites dans le cadre des Assises, plusieurs peuvent être étudiées dès maintenant : je pense au renforcement des offres tarifaires - en direction des demandeurs d’emploi ou pour les loisirs. Je retiens également l’idée de la suppression des premières classes dans les TER, pour augmenter la capacité des trains et harmoniser notre offre avec celle des Régions voisines.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici