3/09/2015

Stages.picardie.fr : un bon plan pour les jeunes

Trouver, en ligne, son stage en entreprise

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
L’année dernière, Lucille Blois, 15 ans, a eu la bonne idée de consulter la plateforme Web de la Région dédiée aux stages d’observation en entreprise. Récit d’une excellente expérience chez Biolabo, à Maizy (02).
Stages.picardie.fr : un bon plan pour les jeunes

"Je suis restée une semaine sur une chaise à me tourner les pouces. Je n’avais aucun contact avec la clientèle. Et on ne m’expliquait rien." Son premier stage d’observation dans un cabinet vétérinaire l’an dernier lui a laissé un arrière-goût d’amertume. Mais ça, c’était avant ! Avant de connaître la plateforme Internet de la Région stages.picardie.fr sur laquelle plus d’une centaine de stages en entreprise sont proposés pour les jeunes, de la 4e à la 2nde.

Lucille Blois, 15 ans, entre en 1re générale au lycée Saint- Rémy, à Soissons. Un établissement qui ne se contente pas du seul stage d’observation obligatoire en entreprise. Elle en fera donc un second. Grâce à cette plateforme, Lucille a eu le choix. "Dans un périmètre de 30 km autour de Soissons, 5 offres étaient disponibles. Je m’en souviens de trois : le service de ménage de l’hôpital de Soissons, le service culture de la mairie de Soissons et Biolabo à Maizy."

Finalement, ce sera Biolabo, un fabricant de réactifs pour la biologie médicale. Un choix judicieux, à plus d’un titre : "En 5 jours, j’ai découvert 5 départements de l’entreprise : le laboratoire de contrôle, le laboratoire de fabrication, la préparation des commandes, le conditionnement et le stockage des marchandises, et l’administration des ventes. À chaque fois, c’était cours théoriques le matin et travaux pratiques l’après-midi. J’ai vraiment apprécié l’ambiance de travail et l’attention du patron et des salariés pour me mettre à l’aise et répondre à mes questions."

"Accueillir un jeune en stage ne doit pas être une contrainte"

Chaque année, Biolabo accueille entre 6 et 8 jeunes pour des stages d’observation ou de master. Une "utilité sociale" pour son directeur, Jean-François Charpentier : "L’accueil des jeunes ne doit pas être vécu comme une contrainte pour les entreprises. C’est tout l’inverse ! Nous prenons plaisir à montrer nos métiers et savoir-faire."

La mère de Lucille, Véronique Blois, a également apprécié la démarche de la plateforme Internet : "C’est toujours plus valorisant pour un adolescent de passer un vrai entretien avec un employeur, plutôt que de faire marcher ses relations avec plus ou moins de réussite." Et d’ajouter : "Les professeurs ont salué l’implication de ma fille dans ce stage. Grâce à cette plateforme, on peut trouver des stages intéressants et diversifiés. Bravo !"

Même si Lucille ne sait toujours pas ce qu’elle veut faire plus tard, elle reconnaît que son image de l’entreprise – plutôt négative – a évolué positivement depuis ce stage. L’adolescente a encore le temps de choisir sa voie. "Le plus important, souligne Jean-François Charpentier, c’est quand le jeune sait ce qu’il ne souhaite pas faire à l’issue de son stage d’observation."

 

INFORMATIONS PRATIQUES

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici