8/06/2012
Commission permanente du 25 mai 2012

Soutien à la Maison de la culture et des loisirs

A gauchy

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Scène conventionnée pour l’enfance, la jeunesse et la chanson en Picardie, la Maison de la culture et des loisirs de Gauchy bénéficie du soutien de la Région via une convention-cadre, renouvelée pour la période 2012-2014.

Une convention triennale renouvelée

La Région souhaite maintenir son soutien à la Maison de la culture et des loisirs de Gauchy pour la période 2012-2014, au titre du soutien aux structures culturelles de dimension régionale et aux scènes conventionnées mettant en œuvre des actions de création, de diffusion et de sensibilisation à la culture.

Signée entre l’Etat, la Région Picardie, le Département de l’Aisne et la Ville de Gauchy, la convention 2012-2014, se place dans la continuité de la précédente et vise à conforter et à maintenir une ligne artistique forte sur la chanson française et le jeune public, ainsi qu’une coordination régionale de diffusion vers les territoires ruraux et les fédérations populaires

Programme d’animations culturelles intergénérationnelles
Depuis 20 ans, la ville de Gauchy développe des projets artistiques destinés à la jeunesse-enfance-adolescence et au monde adulte. Ses actions culturelles constituent une référence dans le domaine du spectacle vivant dans l’Aisne et en Picardie plus largement.

Dans ce cadre, la nouvelle convention triennale vise à initier un programme d’animations culturelles intergénérationnelles et éducatif vers les établissements scolaires ainsi qu’en partenariat avec le tissu associatif et les réseaux socio-éducatifs.

• 110 000 €

VOS COMMENTAIRES

Vos commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici