7/09/2015

Sianna, grand espoir du rap français

Du Picardie Mouv aux plus grandes scènes françaises

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Sianna est révélée en 2012 lors du Tremplin des jeunes du Picardie Mouv. Elle a alors 17 ans et participe au collectif Crack House. 3 ans plus tard, elle incarne sans frémir la relève du rap féminin français.
Sianna, grand espoir du rap français

Attention aux apparences. En famille, devant une série télé, faisant du shopping dans Beauvais où elle a grandi, Sianna est de prime abord une jeune femme comme une autre. Mais derrière ce visage d’étudiante aux lunettes un peu strictes se cache une valeur montante du rap français. Ingrédients de base de la demoiselle : joie de vivre, esprit vif et tempérament de fonceuse. Bref, du feu.

Filez l’écouter du côté du Web, vous comprendrez vite qu’à 20 ans Sianna c’est du gros calibre. La chose tient autant à son talent qu’à son caractère, comme le résume Seven, un de ses deux managers. "C’est à la fois un volcan éteint et en éruption. Elle est calme mais elle a une énergie pas possible, une grande sensibilité et gentillesse aussi." Seven remarque encore : "Elle a acquis de l’expérience en peu de temps."

Instinct de son art et envie y sont pour beaucoup. Résultat, en 3 ans, cette autodidacte laisse déjà une empreinte. De l’excellent "Tour du monde en freestyle" jusqu’aux scènes – dont la première partie de Soprano –, elle impressionne.

"Je veux que les gens s’amusent"

Cet été l’a vue passer par les Francofolies de La Rochelle. Elle s’est également produite à Paris devant 15 000 personnes lors du Fnac Live. Presque bluffé, Seven confie : "Qu’elle chante devant une personne ou 100 000, elle est la même. Elle y va." Sianna en concert, c’est du punch à l’état pur. Déterminée et refusant toute pression inutile, elle explique : "J’ai cette fibre depuis toujours. J’ai découvert le rap à 7 ans. Je rappe pour m’amuser et je veux que les gens s’amusent aussi."

Au demeurant, parler d’amusement ne signifie pas approche dilettante. Le travail est là. Sianna écrit elle- même ses textes. "En français, pour être comprise. Tout peut m’inspirer. Notre société, la famille, ma génération…" Pertinentes et percutantes, ses paroles sont servies par un incroyable phrasé, un rythme, une rime et une diction impeccables, affolants de limpidité et de rapidité. Comme diraient les aficionados, un "flow" de malade. Le tout bien encadré par deux noms du rap français, ses managers, Seven et Mohand.

Sianna, le rap dans la peau

Un premier album début 2016

Cette rentrée marque pour Sianna la dernière ligne droite vers son album. Prévu pour début 2016, celui-ci reprendra notamment les titres déjà dévoilés dans son EP. On sera dans du pur rap, toujours avec des textes signés Sianna.

"Pour la musique, on travaille beaucoup avec mon manager Mohand et avec Djaresma, un beatmaker de Marseille." Les sources d’inspiration restent dans la veine de ce qu’elle a déjà écrit. D’ici là, elle enchaîne les concerts.

A VOIR AUSSI

Picardie Mouv : du live et encore du live !
Du 19 au 28 novembre 2015
 
 
 

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici