Afficher/Masquer


25/10/2012
Commission permanente et Session du 25 octobre 2012

Réseau fluvial de Picardie, des voies à valoriser

Développer davantage le frêt fluvial

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Lors de la Session du 28 septembre dernier, l’Assemblée régionale a voté une motion proposée par le président Claude Gewerc qui soutient notamment la mise en place d’une mission sur la faisabilité financière du projet de canal Seine-Nord. Le contexte est désormais connu : fin août 2012, le groupe Bouygues a annoncé qu’il suspendait ses études sur le Canal, remettant en cause l’estimation du coût faite par VNF et le montage financier du projet, aujourd’hui arrêté. Pour mémoire, en décembre 2010, la Région s’était engagée à hauteur de 80 millions d’euros pour la réalisation du canal Seine-Nord. Un engagement qu’elle maintient, malgré les difficultés qui sont apparues pour financer ce projet.
Réseau fluvial de Picardie, des voies à valoriser

Miser sur les autres voies fluviales de la Picardie, une alternative que la Région étudie de près

Grâce à son réseau fluvial dense, à petit gabarit (370 km) et grand gabarit (144 km), la Picardie est connectée aux bassins de la Seine et du Nord. En 2009, 4,1 millions de tonnes ont été transportées en Picardie, dont 56 % de matériaux de construction (vers l’Ile-de-France, le Nord-Pas-de-Calais et la Belgique) et 31 % de produits agricoles (à destination de la Belgique, des Pays-Bas et pour le grand export via le port de Rouen), ce qui représente 7 % du trafic fluvial national. Une trentaine de ports et quais assurent le chargement et déchargement de marchandises en Picardie.

Ecologique, économique et fiable, la voie d’eau apparaît comme un mode de transport qui satisfait aux exigences du développement durable. Le développement des modes de transport décarbonnés, pour le fret comme pour les voyageurs, passe par la reconquête des canaux existants, le développement du fret ferroviaire et des nouvelles mobilités électriques. C’est à la fois un enjeu environnemental et un puissant levier de développement économique pour nos entreprises.

Le SRIT en toile de fond

Dans le cadre de l’élaboration du projet de SRIT (Schéma régional des infrastructures et des transports) et de sa politique d’aménagement du territoire, la Région souhaite lancer une étude sur la valorisation du réseau fluvial de Picardie et ses interfaces entre l’économie et les territoires. Au-delà des secteurs traditionnels que représentent les transports de céréales et de matériaux de construction, des opportunités existent pour développer davantage le fret fluvial, mais aussi le tourisme et les activités de loisirs.

Pilotée par la Région, l’étude-diagnostic portera à la fois sur  :

  • L’infrastructure du réseau (capacité, atouts, fragilités, recensement des ports) ;
  • l’’état du trafic (tonnage, flux, types de marchandises, recensement des activités touristiques et de loisirs) ;
  • le modèle économique (coût du transport fluvial, sa composition et ses évolutions) ;
  • les interconnexions entre les territoires et la voie d’eau.

Son coût est estimé à 100 000 euros. Il est proposé aux élus de réserver une enveloppe de 100 000 € au bénéfice du prestataire qui sera retenu à l’issue du marché à procédure adaptée.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici