23/11/2010

Politique sportive régionale

La réalité des faits et des chiffres

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer

Le vote de plus d’un million d’euros de subventions aux clubs sportifs picards, lors de la dernière séance du Conseil régional, le 19 novembre, a soulevé beaucoup de protestations de l’opposition et de certains clubs et médias.
Certains annoncent un désengagement de plus de 40% de l’aide régionale, désengagement qui n’aurait pas été annoncé. S’il est vrai que pour certains clubs, la subvention de fonctionnement a pu baisser fortement, c’est sans compter avec les autres aides apportées aux clubs, par le biais des emplois solidaires notamment.

Globalement la baisse des financements régionaux au sport de haut niveau, pour la saison 2010-2011, sera inférieure à 25%. Cette diminution de l’aide a été annoncée dès le printemps 2010 : en cohérence avec le programme de la majorité, le budget 2010 voté en avril renforçait l’aide au sport pour tous et aux investissements pour les équipements sportifs dans les territoires et intégrait une baisse des subventions de fonctionnement aux clubs.

Ainsi, pour la période 2010-2013, 49 dossiers d’équipements sportifs sont en cours d’instruction par la Région pour un montant d’aides de plus de 37 millions d’euros. En 2010 plus de 1,2 million d’euros seront consacrés à la pratique sportive des jeunes et plus de 5 millions d’euros d’aides de la Région soutiendront le développement des pratiques sportives dans les territoires.

L’aide aux clubs professionnels, promotionnels et amateurs de division Nationale 1 et 2 n’est cependant pas négligeable :

  • le nombre de clubs de haut niveau soutenus par la Région est passé de 48 en 2004 à 64 en 2010
  • les aides directes, subventions de fonctionnement et emplois solidaires sont en 2010 de plus de 60 % supérieures à celles de 2004.

La Région comprend les difficultés auxquelles sont confrontés certains clubs, du fait de la baisse des subventions publiques. C’est bien sûr la très forte contrainte budgétaire imposée par la réforme de la fiscalité locale et le gel des dotations d’Etat qui a conduit la Région à faire ces choix au bénéfice du développement des pratiques sportives pour le plus grand nombre et pour les jeunes Picards en particulier. La Région est cependant ouverte à la discussion avec les clubs et les autres collectivités territoriales pour trouver des solutions qui préservent l’emploi et les capacités des sportifs à suivre des parcours d’excellence.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici