18/09/2013
Institut de transition énergétique

P.I.V.E.R.T.

Les nouvelles filières de valorisation du végétal à des fins industrielles

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
En Picardie, le colza et le tournesol entrent déjà dans la composition de produits utiles à la chimie, l’alimentaire, la cosmétique, ou encore la santé. Avec le projet P.I.V.E.R.T., la Région choisit d’encourager cette pratique éco-responsable et de dynamiser un secteur du futur : la chimie du végétal.
<span class="caps">P.I.V.E.R.T.</span>

Un héritage fort

Tout au long de son histoire, la Picardie a su tirer le meilleur de ses ressources végétales. Au Moyen Âge déjà, la prospérité d’Amiens était directement liée à l’exploitation d’une plante tinctoriale, la waide, dont on tirait une teinture bleue très prisée dans l’industrie textile.

Cette tradition, celle d’une région qui sait profiter de ses ressources agricoles pour en extraire sa richesse industrielle, se poursuit aujourd’hui avec P.I.V.E.R.T.

Un objectif : préparer l’avenir

  • P.I.V.E.R.T., Picardie Innovations Végétales, Enseignements et Recherches Technologiques, est le nouvel institut d’excellence dans la chimie du végétal. Ce projet d’envergure a été retenu parmi les investissements d’avenir avec un budget de 247 M€ sur 10 ans.
  • P.I.V.E.R.T., c’est la mutualisation de compétences et de savoirs dans le domaine des énergies décarbonées. Installé à Compiègne (Picardie), sur le Parc Technologique des rives de l’Oise, il est un centre de recherche, d’innovation, d’expérimentation et de formation dans la chimie du végétal à base de biomasse oléagineuse (colza, tournesol, etc.). Il réunit plus de 150 chercheurs, ingénieurs et enseignants travaillant dans différents laboratoires et bientôt sur des pilotes industriels.
  • P.I.V.E.R.T. est le premier centre européen visant à transformer la biomasse oléagineuse en produits chimiques renouvelables, destinés à de multiples applications : alimentation, santé, cosmétique, matériaux de construction, etc.
  • P.I.V.E.R.T. est bâti sur un concept d’écologie industrielle : les sous-produits de certaines activités serviront de matières premières à d’autres activités. L’énergie et l’eau seront recyclées. Cette future raffinerie du végétal utilisera les ressources agricoles et forestières de la région Picardie en permettant de renforcer le tissu agricole et industriel local.

Un projet, plusieurs missions

En clair, P.I.V.E.R.T. symbolise une volonté de :

  • développer une filière française compétitive dans le secteur de la chimie du végétal, limitant ainsi l’utilisation de matières premières d’origine fossile
  • pérenniser l’agriculture française, et, notamment l’agriculture picarde, en lui offrant de nouveaux débouchés durables
  • ré-industrialiser les territoires dans une logique de développement durable au travers des bioraffineries
  • dynamiser un secteur d’avenir et générer de nouveaux emplois

Pour comprendre les enjeux du projet P.I.V.E.R.T.

Retenu parmi les "investissements d’avenir", le projet P.I.V.E.R.T. est soutenu par l’État et les collectivités locales, en particulier la Région Picardie et l’Agglomération de la Région de Compiègne.

LOCALISATION

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Institut P.I.V.E.R.T.
Parc Technologique des Rives de l’Oise
Rue Les Rives de l’Oise
CS 50149 - VENETTE
F-60201 COMPIEGNE
03 44 90 79 42

www.institut-pivert.com

A VOIR AUSSI

Pose de la 1re pierre du BIOGIS Center
P.I.V.E.R.T. prend son envol
 
 
 

VOS COMMENTAIRES

Vos commentaires

  • Le 26 janvier 2012 à 14:07, par CRIL En réponse à : Le projet P.I.V.E.R.T

    Ce projet annonce 5000 créations d’emploi. Je souhaiterais savoir, outre les métiers d’ingenierie, recherche, etc., quels seront ces emplois.
    Mon mari cherche une reconversion dans les énergies vertes et Pole Emploi n’a jamais évoqué ce projet et ne veut, de toute façon, payer aucune formation.
    Ma fille est en troisème, nous pourrions peut-être l’orienter dans ce sens.
    A qui s’adresser pour avoir tous ces renseignement ? Y aura-t-il une cellule emploi dédiée à ce projet ?

  • Le 25 octobre 2012 à 17:01, par Pierre Vatier En réponse à : Le projet P.I.V.E.R.T

    Bonjour

    Je suis un jeune ingénieur en biotechnologie. Mon projet professionnel s’oriente vers les biocarburants.
    Le projet PIVERT semble très prometteur et je pense pouvoir y apporter ma contribution.
    Pouvez vous me donner un contact au sein du projet avec qui je pourrait discuter ou qui pourrait me réorienter vers d’autre personnes ou acteurs du projet ?
    Merci d’avance pour votre aide
    Cordialement
    Pierre Vatier

  • Le 6 janvier 2014 à 16:23, par Aicha Rahal En réponse à : Le projet P.I.V.E.R.T

    Bonjour,
    Il est possible de contacter le réseau P.I.V.E.R.T.à cette adresse : http://www.institut-pivert.com/fr/c...

    Cordialement.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici