6/11/2014

Où donc est tombée ma jeunesse…

À la Comédie de Picardie et en tournée dans la région

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Du 15 au 27 novembre 2014, dans le cadre du centenaire de la Première Guerre mondiale, la Comédie de Picardie nous propose un spectacle franco-britannique composé de poèmes français et d’œuvres musicales anglaises.
Où donc est tombée ma jeunesse…

Accompagné par des musiciens et un ténor anglais, mis en scène par Jean-Luc Revol, Tchéky Karyo fait entendre des poèmes bouleversants de la Grande Guerre.

Tchéky Karyo

Au cinéma, on n’oublie pas les personnages incarnés par Tchéky Karyo. Que ce soit Bob, le mentor de l’héroïne de Nikita de Luc Besson, Serge, le truand en cavale des Lyonnais d’Olivier Marchal ou Rémi, l’amoureux possessif de Pascale Ogier dans Les Nuits de la pleine lune d’Éric Rohmer. Karyo c’est une présence, une des rares "gueules" du cinéma français contemporain, viril et rock’n’roll, entre Jean Gabin et Keith Richards dont il porte les bagues grand format, et avec qui il partage l’amour du blues. Ce que notre homme a prouvé récemment avec Crédo, bel album de chanson jazz-blues crépusculaire évoquant Nick Cave. En 2013 et 2014, l’acteur-chanteur a défendu son "rock expressionniste" sur les routes pour "se faire télescoper les univers… emmener les gens ailleurs".

Le spectacle

Le metteur en scène Jean-Luc Revol a extrait une quinzaine de poèmes de l’anthologie du journaliste et écrivain picard Jacques Béal, préférant aux vers qui exaltent le patriotisme et la haine de l’ennemi ceux qui disent la souffrance des tranchées, l’incessant face-à-face avec la mort ou le manque cruel des êtres aimés.
Guillaume Apollinaire, offrant à la pièce son titre, Jean Cocteau, Edmond Rostand, Georges Duhamel, et d’autres, connus ou non, sont convoqués.
Le spectacle entrelace avec habileté et intelligence dramatique les mots, les chansons populaires (Rose of Picardy…) et la musique de l’époque, signée principalement Ralph Vaughan Williams, Franck Bridge et Ivor Gurney, et interprétée par des musiciens et un ténor anglais.
Entre narration et incarnation, insufflant aux mots un rythme palpitant et émouvant, Tchéky Karyo transmet la poignante douleur et l’indicible de la guerre.

 

MOTS-CLES

14-18 , musique , poésie , spectacle

Amiens : samedi 15 à 19 h 30, dimanche 16 à 15 h 30, mardi 18 à 20 h 30, mercredi 19 à 19 h 30.
Hirson : jeudi 20 à 20 h 30.
Soissons : vendredi 21 à 20 h 30.
Albert : dimanche 23 à 15 h.
Abbeville : jeudi 27 à 20 h 30.

INFORMATIONS PRATIQUES

Renseignements et réservations :
La Comédie de Picardie
62 rue des Jacobins
80000 Amiens
Tél : 03 22 22 20 20
www.comdepic.com

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici