28/11/2014

Nord-Pas-de-Calais - Picardie : bâtissons la grande région

Session et commission permanente du vendredi 28 novembre 2014

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
En ouverture de la Session du Conseil régional qui réunit l’ensemble des élus régionaux, le président Claude Gewerc a annoncé que le processus de création de la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais - Picardie était lancé et qu’il fallait préparer dans les meilleures conditions ce grand tournant. Une nouvelle page de notre histoire va commencer à s’écrire en 2015 et c’est une chance pour la Picardie.
Nord-Pas-de-Calais - Picardie : bâtissons la grande région

"Mesdames, Messieurs,
Chers collègues,

Notre Assemblée se réunit pour la première fois depuis le vote de l’Assemblée nationale le 25 novembre.

Même si le texte doit être examiné une dernière fois par l’Assemblée nationale et le Sénat, force est de constater que le désaccord entre les deux Chambres ne porte pas sur le rapprochement entre la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais. Dans ces conditions, la construction de la grande région Nord-Pas-de-Calais – Picardie constitue un grand défi que nous devons relever sans attendre.

Il s’agit d’une étape nouvelle pour la Picardie qui s’est organisée à l’échelle des départements de l’Aisne, de l’Oise et de la Somme depuis la création de l’Etablissement public régional de Picardie en 1972.

Pendant plus de 40 ans, nous avons jalousement défendu notre identité, patiemment organisé notre développement, farouchement œuvré pour améliorer la vie de nos concitoyens. Nous avons été plus qu’une région d’équilibre entre l’Ile-de-France et le Nord-Pas-de-Calais. Nous avons montré que nous étions capables de nous rassembler sur de grands projets, de nous mobiliser pour défendre nos atouts, de nous ouvrir aux autres pour coopérer dans l’intérêt de nos régions.

La Picardie est aujourd’hui une région reconnue et respectée pour son excellence dans de nombreux domaines. Nous devons être fiers de notre histoire, de notre territoire, de nos habitants, de nos dynamiques de projets. Nous devons conserver cette fierté et mobiliser tous nos atouts pour réussir le grand défi qui s’impose à nous aujourd’hui.

Tout va changer, c’est un fait. Le Conseil régional de Picardie va disparaître et malgré cela la Picardie, elle, va continuer à exister. La Picardie ne va pas mourir. Ce qu’elle représente pour nous tous, son histoire, sa culture, sa langue, ses espaces, les femmes et les hommes qui l’incarnent, tous continueront de vivre à l’intérieur d’un espace régional désormais plus grand.
Je souhaite que l’année qui vient permette de préparer dans les meilleures conditions possibles ce grand tournant.

Je prendrai pour ma part toutes mes responsabilités pour que la Picardie soit non seulement respectée mais pleinement engagée dans le processus de création de cette nouvelle Région.
Je me suis entretenu longuement avec mon collègue Daniel Percheron mardi. Nous avons acté le lancement de ce processus de création de la nouvelle Région. Lui et moi prenons la responsabilité de nous rencontrer une fois par mois pour piloter ce processus. Notre première rencontre aura lieu le jeudi 11 décembre à Amiens. Nous rendrons chacun compte de nos travaux devant nos Assemblées respectives.

Pour ma part, je souhaite associer la Commission 6 du CESER à ce suivi, comme nous l’avons fait jusqu’à présent dans le cadre de la commission mixte créée cette année. Nous mettrons également en place un comité technique composé des équipes de directions générales des 2 Régions pour que les décisions que nous prendrons trouvent leur pleine traduction opérationnelle.

Je souhaite vous associer à ce travail de construction. Je souhaite qu’ensemble nous écrivions les premières pages de l’histoire de notre nouvelle Région.

Nous devrons lui donner un nom et une capitale, c’est bien la moindre des choses et le temps viendra.

Mais nous devrons lui donner bien plus si nous voulons que cette nouvelle Région puisse constituer un nouvel espace de confiance, à l’intérieur duquel chacun peut concevoir et développer ses projets, qu’il s’agisse de nos concitoyens ou de nos entreprises. Ce qui a fait la force du Conseil régional de Picardie, c’est sa capacité à construire des réseaux dans de nombreux domaines. Nous y sommes parvenus grâce à la proximité et à la confiance que nous avons su établir avec nos partenaires.

Notre nouvelle frontière, la nouvelle frontière de notre future région, c’est de parvenir à tisser de nouveaux liens économiques, scientifiques, universitaires, culturels, sportifs, associatifs, à l’échelle du Nord pas de Calais – Picardie, toutes sortes de liens qui progressivement permettront de donner corps et vie à notre nouvelle région.

Nous pourrons nous appuyer sur les initiatives et les réseaux qui existent déjà aujourd’hui.
Je pense à la belle réussite du pôle de compétitivité i-Trans, mais également au pôle Up-Tex, au domaine des transports avec les projets du Canal Seine-Nord Europe, l’électrification de la ligne Amiens – Abbeville – Boulogne, mais aussi Picardie-Roissy, à l’aménagement de notre trait de côte, au développement de la grande Thiérache, aux enjeux de la transition énergétique et tant d’autres encore. La liste des projets et des démarches sur lesquels nous pouvons nous retrouver et travailler ensemble est longue, riche, dense et sans fin.

Je souhaite que l’année 2015 permette de faire avancer le plus grand nombre de ces dossiers pour montrer à nos concitoyens que nous sommes plus forts ensemble. Je souhaite pour cela que nous soyons le plus unis possible. C’est l’intérêt de la Picardie.

Alors ensemble, de toutes nos forces, faisons de l’émergence de cette nouvelle région une chance pour la Picardie."

A VOIR AUSSI

Motion du Conseil régional de Picardie
Session du 28 novembre 2014
 
 
 

VOS COMMENTAIRES

Vos commentaires

  • Le 28 novembre 2014 à 12:37, par PECHIN En réponse à : Nord-Pas-de-Calais - Picardie : bâtissons la grande région

    Je ne partage pas l’optimisme de Monsieur GEWERC. La perspective d’avoir LILLE pour capitale régionale (très éloignée des intérêts notamment des habitants de l’Oise qui travaillent en grande majorité à PARIS et région parisienne) n’est guère réjouissante d’autant que les transports ferroviaires ne sont plus du tout adaptés à cette éventualité...Je ne parle même pas du total désintérêt et mépris de Madame AUBRY à l’égard de la Picardie !!!

  • Le 1er décembre 2014 à 11:48, par ALTH En réponse à : Nord-Pas-de-Calais - Picardie : bâtissons la grande région

    Je suis sceptique également, associer deux régions pauvres, que va-t-on y gagner ? J’habite l’Aisne qui a depuis toujours des relations avec l’Ile de France ou la Champagne, on n’a aucun moyen de communication avec Lille. Déjà que nous étions le parent pauvre de la Picardie

  • Le 16 décembre 2014 à 16:35, par Girard En réponse à : Nord-Pas-de-Calais - Picardie : bâtissons la grande région

    Je remercie Monsieur Gewerc pour son courage, nos trois départements restent unis, de plus nous nous renforçons des liens historiques, économiques mais aussi d’amitiés que nous avons avec le Nord-Pas-de-Calais, en notre centre nous avons la magnifique gare T.G.V. haute Picardie comme symbole de réussite technologique pour aller très vite à Lille.

  • Le 18 décembre 2014 à 12:10, par Chevallier Georges En réponse à : Nord-Pas-de-Calais - Picardie : bâtissons la grande région

    La région Picardie bien qu’artificielle avait une certaine homogénéité : beaucoup d’espaces agricoles, déploiement d’industries de production plutôt modernes et d’avenir qui essaimaient de la région parisienne , une capitale Amiens "modeste" devenue un nœud autoroutier rendant facile son accès. Le Nord c’est tout le contraire : une densité urbaine forte, de vieilles industries qui ont des difficultés, une capitale dont les atouts sont autant en lien avec Bruxelles qu’avec Paris...Les Oisiens se sentent bien plus concernés par l’Ile de France où beaucoup travaillent que par le Nord. Je m’attends à de forts conflits d’intérêts entre les élus paralysant le fonctionnement de la nouvelle région .

  • Le 21 décembre 2014 à 20:49, par Didier En réponse à : Nord-Pas-de-Calais - Picardie : bâtissons la grande région

    De qui parle t on ?
    Avant d’être une région économique ou géographique la Picardie est une terre d’hommes et de femmes qui ont contribues à l’identité de la France du nord. Les frontières des régions nord n’ont jamais cessé d’évoluer à travers le temps. Entre Flandres, Artois et Picardie il existe des liens culturels étroits.
    Personnellement je suis très heureux de ce rapprochement. Mes racines sont profondes et lointaines entre la Somme et le Pas de Calais. Je vis aujourd’hui dans l’Oise.
    Une famille se retrouve. J’aimerais soutenir ou partager l’initiative d’une célébration populaire de cet événement.
    Etes-vous partant ? Parlons en.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici