25/09/2015

Mise en accessibilité des gares

Nouveau cadre et nouvelles échéances

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Approuvé par l’Assemblée, le Schéma directeur d’accessibilité programmée de la Picardie, comprenant un volet ferroviaire et un volet routier, ainsi qu’une programmation opérationnelle et financière des opérations à réaliser sur la période 2016/2024 sera bientôt signé entre la Région, SNCF Réseau et SNCF Mobilité (Gares et connexions et activité TER).
Mise en accessibilité des gares

L’ordonnance n°2014-1090 du 26 septembre 2014 fixe un nouveau cadre et de nouvelles échéances pour la mise en accessibilité de l’ensemble des gares, de la voirie et des transports, pour les personnes handicapées.

En tant qu’autorité organisatrice des transports régionaux, la Région Picardie doit élaborer et approuver un Schéma directeur d’accessibilité programmée (SDAP) définissant un programme de mise en accessibilité des gares ferroviaires régionales et des points d’arrêt routiers dont elle est chef de file. Ce programme précise les moyens, les actions à mettre en place, ainsi que les opérations qui seront réalisées sur la période 2016-2024 pour les services ferroviaires et la période 2016-2021 pour les services routiers.

L’élaboration de ce SDAP est ainsi l’occasion pour la Région de marquer une étape essentielle dans sa politique de mise en accessibilité de son service transports, en faisant, à la fois, un bilan de ses interventions depuis 2002 et en définissant ses orientations et la programmation pour les 9 prochaines années, dans la perspective d’une mise en accessibilité complète des services de transport en 2024.

Les actions mises en place par la Région depuis 2008

En conformité avec les orientations du Schéma directeur d’accessibilité adopté le 30 mai 2008, la Région Picardie a consacré des moyens importants à l’amélioration de l’accessibilité du service de transport en réalisant :

  • des travaux de mise en accessibilité terminés en 2015 dans 21 gares et 30 en tout fin 2017 compte tenu des opérations en cours
  • une amélioration significative de l’accessibilité du parc de matériel roulant, grâce aux importantes commandes de matériels neufs, avec 46% des 112 rames totalement accessibles et 31% des 112 rames dont l’accessibilité est réduite par une lacune horizontale quai-train
  • un service d’assistance dans 51 gares et de substitution routière dans 18 autres mis en place dès 2011 et permettant d’apporter une solution à l’accessibilité dans les 69 gares régionales

Depuis 14 ans, la Région a consacré 67 M€ sur une dépense totale de 100 M€ dans le cadre du Schéma directeur d’accessibilité essentiellement sur les petites et moyennes gares dans un souci de maillage du territoire. Les grandes gares sont accessibles avec assistance grâce à la présence d’agents SNCF. Sur les 47 gares intégrées dans le SDAP, 21 seront terminées en 2015 et 30 en 2017. Sur les 26 prioritaires : 3 seront terminées en 2015 et 6 autres en 2017. Il en restera 17 à traiter dans le SDAP.

Les objectifs du SDAP Picardie

En conformité avec l’ordonnance du 26 septembre 2014, le Schéma directeur d’accessibilité programmée, ayant fait l’objet d’une consultation des associations d’usagers et des autres autorités organisatrices de transport et s’inscrivant dans la poursuite du SDRA de 2008, est basé sur les orientations et objectifs suivants :

  • un périmètre de 26 gares prirotaires dont 19 régionales intégrées dans le SDAP Picardie et 7 nationales intégrées dans le SDAP national
  • une programmation jusqu’en 2024, de la mise en accessibilité de 16 gares et 1 halte ferroviaire non accessibles à ce jour sur 26 gares ou halte prioritaires –en trois périodes triennales (2016-2018, 2019-2021 et 2022-2024)
  • une programmation jusqu’en 2021 de la mise en accessibilité des 35 points d’arrêt routiers prioritaires des services routiers régionaux relevant de la responsabilité régionale ; les 110 autres arrêts prioritaires faisant l’objet d’une concertation relevant des autres AOT et gestionnaires de voiries pour une mise en accessibilité dans la même période
  • un objectif de 90% des rames du parc de matériel roulant ferroviaire étant soit totalement accessible (59%) soit partiellement accessible (31%) en 2018
  • une extension progressive des services d’assistance selon le rythme de mise en accessibilité des gares
  • une amélioration des dispositifs de suivi des travaux en gare par la Région, en lien avec les associations d’usagers
  • une structuration renforcée des moyens d’expression et des outils de consultation des associations d’usagers
  • une meilleure prise en compte des articulations avec les autres autorités organisatrices pour faciliter l’intermodalité en gare.

Les points forts et les avancées du SDAP en matière d’accessibilité

Ce Schéma directeur d’accessibilité programmée comporte des mesures assurant une large couverture du territoire afin d’apporter des solutions au plus près des lieux de résidence des personnes concernées.

Le périmètre des gares accessibles va au-delà des obligations règlementaires grâce aux 5 gares complémentaires et aux 16 gares volontaires accessibles dès 2016, complétant les 26 gares prioritaires et résultant de la mise en œuvre du SDRA de 2008.

Le périmètre des gares accessibles est étendu avec :

  • Un périmètre élargi de 26 à 47 gares, avec 21 gares supplémentaires visant à assurer un maillage fin du réseau
  • Permettant de trouver une gare accessible à moins de 15 km en tous points du territoire régional
  • Une programmation des 17 gares restantes, avec 10 gares terminées sur la période 2019-2021 - Crépy-en-Valois, Villers-Cotterêts, Soissons, Chantilly, Orry-La-Ville, Albert, La Ferté, Pont-Sainte-Maxence, Compiègne et Amiens et 7 autres terminées sur la période 2022-2024 - Château-Thierry, Chambly, Chauny, Picquigny, Saint-Quentin, Longueau et Creil, sans dérogation pour les gares prioritaires régionales pour un cout total de 155 M€ financé à 51% par la Région.

Une accessibilité du matériel roulant optimisée

  • Un taux de rames accessibles en forte augmentation grâce aux importantes commandes de matériels neufs par la Région depuis 2002 (et notamment les 17 Regiolis livrés en 2015 et 2016 et les 7 Régio 2N en 2017-2018) : 77% des 112 rames du parc accessibles en 2015 et 90% en 2017
  • Du matériel mixte (part accessible et part accessible avec assistance) limitée en 2017 aux trois axes suivants : Paris-Amiens, Paris-Saint-Quentin et Paris-Château-Thierry, avec :
  • 55% des trains régionaux avec du matériel accessible en 2015 et 63% en 2017
  • Les autres trains restent accessibles avec assistance, grâce aux services mis en place depuis 2011
  • un service expérimental à l’échelle nationale d’information en temps réel sur l’accessibilité des trains sera étudié pour la Picardie en 2016.

Les services d’assistance et l’information

Des solutions proposées dans les 70 gares de la région depuis 2011 :

  • 31 gares avec assistance en 2015 (tous handicaps ou sensoriels) et 39 gares avec substitution routière
  • un élargissement progressif aux 47 gares du SDAP au fur et à mesure de leur mise en accessibilité
  • un service allant largement au-delà des obligations légales limitées aux gares non prioritaires et non accessibles.

Des services et outils d’information en amélioration

  • Des services déployés dès à présent tels que l’information et la réservation via le centre de relation clientèle, des informations en temps réel sonores et visuelles dans la quasi-totalité des gares en 2016
  • Des améliorations programmées dès 2016 dans le SDAP
  • Présentation plus précise des services d’assistance et des équipements en gare sur les sites internet de la SNCF
  • Des outils pour une sécurisation du voyage : meilleure information en gare (plans adaptés)
  • Information préalable et en temps réel sur la composition et l’accessibilité des trains étudié en 2016
  • Expérimentation nationale en Picardie de nouveaux outils d’orientation et d’information dans les gares et dans les trains.

Une accessibilité des services routiers régionaux

  • la totalité du matériel affecté aux 7 lignes routières régionales accessible dès 2015 et celui des deux lignes mixtes fer-routes à offre majoritaire dès 2016
  • 145 arrêts routiers prioritaires sur les 238 des 16 lignes routières régionales mis en accessibilité dans un délai de 6 ans maximum, en concertation avec les autres AOT et les gestionnaires de voirie
  • Un engagement immédiat de la Région pour la mise en accessibilité des 35 arrêts routiers relevant de sa responsabilité
 

MOTS-CLES

gare , handicap , train

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici