15/04/2014

Marie Collonvillé : une reconversion en or !

L’ancienne athlète imagine la ville du futur

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Nouvelle récompense pour Marie Collonvillé ! Après une carrière sportive exemplaire, qui l’a menée jusqu’aux sommets de l’athlétisme mondial, la Picarde vient d’être récompensée du 1er Trophée "Sport & management", dans la catégorie "Meilleure reconversion professionnelle".
Marie Collonvillé : une reconversion en or<small class="fine"> </small>!

L’histoire d’amour entre Marie Collonvillé et le sport commence en 1984. A l’époque, la jeune Picarde a 11 ans et s’inscrit à l’Amiens UC. Sur la piste d’athlétisme du club, structure à laquelle elle restera toujours fidèle, Marie Collonvillé prend goût aux épreuves combinées.

"Quand j’ai découvert l’heptathlon, j’ai tout de suite voulu être performante. Cette discipline très exigeante demande beaucoup de qualités physiques, comme la force, la rapidité, la coordination… Et surtout, une sacrée dose de motivation !"

Perfectionniste, l’Amiénoise s’entraîne d’arrache-pied et se hisse, au fil des années, dans l’élite mondiale des athlètes. Devenue la spécialiste incontestable de l’heptathlon en France, Marie Collonvillé détient le plus beau palmarès picard : 2 participations aux Jeux Olympiques, 5 championnats du monde, 1 médaille de bronze aux Mondiaux de Birmingham, 1 record du monde, de multiples titres de championne de France.

"C’est la tête qui permet d’y arriver, d’avoir toujours envie de faire mieux, de s’accrocher, de ne pas baisser les bras. Quand on se fixe des objectifs, il faut ensuite tout faire pour y arriver, ne pas se mettre de barrières et se donner à 100 %. Les rêves sont faits pour être atteints".

Une reconversion réussie

A 40 ans, Marie Collonvillé a tourné la page dorée de l’athlétisme pour se consacrer pleinement à sa nouvelle vie. Un choix assumé, mûri depuis sa dernière participation aux Jeux Olympiques, en 2008 à Pékin.

"L’après-carrière, c’est déjà décider de s’arrêter. Après les JO, j’ai d’abord fait le bilan de ma carrière. Bac + 5, j’ai ensuite entamé un bilan de compétences pour les sportifs de haut niveau. Je devais tout préparer, trouver un emploi qui me motive pleinement, me fixer un nouveau challenge. J’ai alors un Master spécialisé Construction-Habitat Durable".

Sa reconstruction, la néo-retraitée l’a élaborée loin des stades, dans le domaine de l’habitat durable. La Picarde y mène des projets expérimentaux de rénovation durable et réfléchit à la stratégie énergie-climat sur le territoire de la métropole d’Amiens.

Une reconversion réussie, qui a permis à la Picarde de remporter le Trophée "Sport & management" de la meilleure reconversion professionnelle. Bravo !

 

Avec Marie Collonvillé, le sport n’est jamais très loin... La Picarde, qui est désormais passionnée de rugby féminin, a été nommée "Ambassadrice du Sport en Picardie". Une distinction qui signifie beaucoup aux yeux de l’Amiénoise, impatiente d’aller à la rencontre des jeunes générations.

"Je sais à quel point, quand on est jeune, on peut être marqué par des rencontres. Des vocations peuvent naître de ces échanges : cette nouvelle mission est donc très importante à mes yeux. Je vais pourvoir délivrer mon message : dépassez vos limites, osez, dites-vous que c’est possible... Soyez motivés !"

A VOIR AUSSI

Les Ambassadeurs du sport en Picardie
15 sportifs s’engagent
 
 
La Région soutient les sportifs de haut niveau
Footballeurs, nageurs, athlètes...
 
 
 

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici