3/12/2014

Ludovic Leleu, photographe (de) rock

Portrait

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
S’il y a un concert en Picardie, Ludovic Leleu et son fidèle appareil photo ne sont jamais bien loin !
Ludovic Leleu, photographe (de) rock

Avec ses cheveux hirsutes, sa barbe touffue et son style vestimentaire, Ludovic Leleu a tout du rockeur. Ce photographe hors-pair a pourtant fait le choix, il y a 20 ans, de rester dans l’ombre pour mettre les artistes en pleine lumière. Depuis ses débuts, il prend un plaisir immense, teinté d’un profond respect, à capturer les stars du micro sur papier glacé.

Tout commence pour le jeune "Ludo" dans les années 80. Sur sa platine tournent en boucle les 45 tours des Rolling Stones, des Who, de Led Zeppelin ou encore d’Elvis Presley. À la même époque, un polaroïd passe entre ses mains. Derrière son objectif, le Picard immortalise des réunions de famille et des rigolades entre copains. Une révélation, un déclic.

"Je baigne vraiment dans le rock et la photo depuis ma plus tendre enfance", révèle non sans émotion le photographe picard. "Ce sont mes deux passions, elles font partie de ma vie, elles m’ont construit. Et j’ai naturellement décidé d’en faire mon métier."

Montée d’adrénaline pour chaque cliché

Un diplôme délivré par l’Institut Saint-Luc de Tournai (Belgique) en poche, Ludovic enchaîne ensuite les petits boulots à Paris avant de revenir sur ses terres picardes. À Amiens, il devient très vite un habitué de la Lune des Pirates, ce lieu où nombre de jeunes pousses des musiques actuelles se sont fait un nom. Au bord de la scène, il perfectionne son regard et se familiarise avec le monde de la musique.

"J’ai commencé par prendre des photos de concerts, pour le plaisir. Et puis, au fil des rencontres et des échanges avec les musiciens, je me suis passionné pour les portraits. C’est devenu ma marque de fabrique."

Et mieux vaut ne pas se fier au look décontracté du photographe. Pour Ludo, chaque instantané est un défi à relever, une lutte contre une timidité et une modestie non feintes. "Avant de rencontrer un artiste, j’ai le trac, comme un comédien avant de monter sur les planches. Je réfléchis beaucoup, j’aime prendre mon temps pour tout préparer et me mettre en condition. Mais une fois que je suis en contact direct avec le chanteur ou le groupe, tout peut aller très vite. En quelques minutes, c’est dans la boîte !"

 

DIAPORAMA

Ludo Leleu, un photographe rock’n roll

INFORMATIONS PRATIQUES

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici