29/07/2014

Les priorités de la Présidence italienne de l’UE

Du 1er juillet au 31 décembre 2014

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
C’est à l’Italie que revient la Présidence du Conseil de l’Union européenne. 11 ans après sa dernière présidence, en 2003.
Les priorités de la Présidence italienne de l'<span class="caps">UE</span>

La Présidence de l’Italie intervient dans un contexte marqué par les élections européennes du mois de mai, le renouvellement des Institutions et l’adoption le 24 juin d’un Agenda stratégique pour l’Union européenne.

Il s’agira pour l’Italie de présider pour un semestre le Conseil de l’Union européenne (à ne pas confondre avec le Conseil européen, réunion des chefs d’État et de gouvernement européens), organe législatif de l’Union où les ministres de chaque État membre se réunissent pour coordonner leurs politiques et adopter des directives et des règlements proposés par la Commission européenne.

Le 2 juillet dernier, le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi a insisté sur la nécessité d’un réveil de "l’âme européenne" par une réforme des institutions et a fait part devant le Parlement européen des deux grandes priorités de la présidence italienne pour l’Union européenne :

  • une application plus flexible du Pacte de stabilité et de croissance, pour une relance de l’économie en Europe. Pour Matteo Renzi, la croissance est indispensable pour favoriser l’emploi en Europe et se battre contre le chômage des jeunes ;
  • plus de coopération en matière l’immigration : Matteo Renzi réclame une aide financière de la part de l’UE dans l’accueil et la prise en charge des milliers de clandestins qui accostent chaque année en Italie. Il a exprimé sa volonté de voir la gestion de l’immigration aux frontières du sud de l’Europe plus justement répartie entre les Etats membres de l’UE. Selon lui, un droit d’asile européen et une politique d’immigration commune sont nécessaires pour canaliser les flux migratoires.

Par ailleurs, l’Italie devra aussi traiter de nombreuses questions sensibles dans les domaines de l’énergie, avec l’adoption des nouveaux objectifs 2030 proposés par la Commission européenne pour la lutte contre le réchauffement climatique, des transports autour des négociations concernant le 4e paquet ferroviaire, ou encore de la régulation financière avec la directive sur les banques intitulée « too big to fail » (trop grandes pour faillir), ensemble des plus importantes banques européennes.

 

MOTS-CLES

Europe

INFORMATIONS PRATIQUES

Pour en savoir plus :

http://italia2014.eu/fr/

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici