2/09/2014

Les jeunes s’engagent pour le développement durable

Une action phare du PERGP

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Depuis 2007, le centre régional de documentation pédagogique de l’académie d’Amiens Canopé est reconnu comme pôle de compétences et de ressources national Éducation au Développement Durable. Sa mission : mettre à disposition de la communauté éducative des contenus scientifiques validés et des ressources pédagogiques liés au thème du développement durable. Démonstration de cette action avec 600 jeunes Picards, qui vont participer pendant un an à une réflexion liée aux enjeux climatiques de demain.
Les jeunes s'engagent pour le développement durable

Conférence mondiale sur le climat

Du 30 novembre au 11 décembre 2015, la France accueillera, à Paris, la Conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations unies sur le climat. En Picardie, plus de 600 jeunes vont, pendant un an, réfléchir à des propositions concrètes sur le sujet et les porter au plus haut niveau.

Thouraya Abdellatif, inspectrice pédagogique régionale au Rectorat de l’académie d’Amiens, anime le comité de pilotage de ce grand projet.

Le Rectorat et la Région ont souhaité impliquer les jeunes dans la préparation de la Conférence Climat de 2015. En quoi cette action est-elle emblématique du PERGP ?

C’est une action phare du Projet éducatif régional global pour les jeunes Picards (PERGP) : elle couvre de nombreux axes par sa dimension pluridisciplinaire et multipartenariale. Avec la Région, nous avons voulu en faire une action pilote ambitieuse et de grande ampleur.

Tout le monde est concerné par le développement durable. L’objectif de cette action est de rendre les jeunes véritablement acteurs, de développer leur engagement citoyen, de leur permettre de s’impliquer et de faire des propositions concrètes. Ce sont ces propositions qui seront ensuite présentées aux décideurs régionaux.

Les jeunes auront-ils carte blanche ?

Oui, il faut laisser leur créativité s’épanouir et s’exprimer. C’est comme cela qu’ils pourront trouver des solutions pour répondre aux enjeux du changement climatique et être force de propositions.

Les jeunes seront accompagnés dans leur réflexion par des associations, des experts, des collectivités qui mettront à leur disposition des outils et des ressources pédagogiques. Ils prendront ainsi conscience qu’ils sont acteurs de leur monde et qu’ils ont un rôle à jouer.

Une réflexion locale, des enjeux mondiaux

Concrètement comment cela va-t-il se passer pendant l’année à venir ?

Courant septembre, nous saurons sur quelles thématiques les jeunes ont choisi de travailler. Tout au long de l’année, de nombreuses actions comme des séminaires, des forums, des journées de la jeunesse leur permettront de se rencontrer et de réfléchir collectivement aux problématiques liées au changement climatique, mais cependant avec une entrée territoriale. C’est tout l’intérêt puisque les problématiques ne sont pas les mêmes d’un territoire à l’autre.

Deux territoires ont été identifiés par département (Amiens et Abbeville pour la Somme, Creil et Beauvais pour l’Oise, Saint-Quentin et Soissons pour l’Aisne). Dans chaque département, deux écoles, deux collèges et deux lycées seront impliqués dans le projet.

Et ensuite ?

En octobre 2015, les jeunes viendront rendre compte de leur travail et faire leurs préconisations aux décideurs institutionnels locaux qui en tiendront compte dans leurs politiques en faveur du développement durable. Au-delà de la région, les meilleures propositions pourront être portées au niveau national dans le cadre de la Conférence Climat.

Avoir la possibilité de porter leurs propositions au plus haut niveau constitue un beau challenge. Sans compter que nous sommes aussi en contact avec l’académie de Grenoble qui a répondu à l’appel à projets "My world" lancé par l’ONU, un projet qui mobilise aussi des jeunes et dans lequel nous aimerions que nos actions trouvent leur place. Cela pourrait être intéressant d’associer nos démarches pour avoir plus de poids au niveau international.

 

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici