14/01/2011
Inauguration du Parc éolien du Moulin à cheval à Montdidier

Les énergies vertes se développent en Picardie !

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
C’est à Montdidier, en Picardie, qu’a été inauguré vendredi 14 janvier 2011 le premier parc public éolien de France. Après la mise en place d’un réseau de chaleur bois-énergie en 2009, la commune de Montdidier continue de miser sur une énergie publique et durable, avec le soutien de la Région Picardie.
Les énergies vertes se développent en Picardie<small class="fine"> </small>!

Montdidier étoffe son bouquet énergétique et mise sur l’éolien

Ville pilote en maîtrise de l’énergie depuis les accords-cadres signés avec la Région, l’Ademe et la Régie communale d’électricité, Montdidier renforce sa politique énergétique pour être en mesure, d’ici 2015, de produire plus de la moitié de sa consommation d’énergie à partir des énergies renouvelables, tout en divisant par 4 les émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050.

Situé au sud de la commune, au lieu-dit Le moulin à cheval qui lui a donné son nom, le parc éolien est composé de quatre éoliennes d’une puissance de deux mégawatts chacune. La commune de Montdidier (6 000 habitants) mise sur ce parc éolien pour diversifier sa production d’énergie. En effet, l’exploitation de ce parc devrait représenter 53 % de la consommation électrique de la commune, soit 19 GWh. A la différence des parcs éoliens privés, la totalité des bénéfices retirés du parc bénéficiera à la population locale : entretien et amélioration des réseaux, amélioration et création d’équipements et bâtiments performants…

Les travaux entamés en janvier 2010 ont été terminés en mai. Le coût total de l’opération est de 11,14 millions d’euros, et elle a bénéficié du soutien financier de la Région, de l’Europe via le Feder et du Conseil général de la Somme.

  • Région Picardie : 1 M€, sous forme d’une avance remboursable à taux zéro
  • Feder : 1 M€, sous forme d’une subvention dans le cadre du Fonds régional pour l’environnement et la maîtrise de l’énergie, au titre de l’aide aux opérations exemplaires
  • Conseil général de la Somme : 120 000 €

Une énergie publique, durable et profitable aux citoyens

La création de ce parc éolien, premier parc public en France, démontre que les collectivités territoriales sont en mesure d’appréhender de manière globale la problématique de l’énergie et d’en faire un axe essentiel de leur développement territorial. L’exemple de Montdidier, qui a su valoriser les énergies renouvelables, en est la preuve. En Picardie, Montataire et Péronne ont également choisi d’assurer la distribution de l’électricité sur leur commune par leurs propres moyens.

Véritable instrument de service public, la régie communale affectera les bénéfices au financement d’actions significatives :

  • 1/3, en priorité, aux mesures compensatoires liées à l’effacement des réseaux électriques situés dans le périmètre des monuments historiques, et pour l’amélioration de la qualité des réseaux de distribution haute et basse tension,
  • 1/3 au financement de l’opération Montdidier, ville pilote « Maîtrise de la demande en électricité » : aides aux installations performantes de chauffage et de production d’eau chaude, au développement d’outils de communication en faveur des économies d’énergies
  • 1/3 à la ville de Montdidier, pour l’amélioration thermique des bâtiments communaux et la mise en place d’opérations axées sur le développement durable.

Les énergies renouvelables, un atout que la Picardie a su développer
L’énergie, sa production comme sa maîtrise, est un enjeu essentiel pour le climat, en même temps qu’un important levier de développement et de créations d’activités. C’est d’ailleurs l’un des axes majeurs du Schéma régional de développement économique adopté par la Région, qui repose sur une exigence d’excellence environnementale et de production propre et sûre, et du Plan énergie climat régional.

L’objectif de la politique énergie-climat, mise en œuvre par la Région, est de diminuer de 3 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020, et d’autant la facture énergétique régionale, qui s’élevait à 3 milliards d’€ en 2006.

Un des axes forts du Plan énergie climat est la mise en place de réseaux de chaleur bois-énergie, à partir des lycées picards, réseaux qui desservent des bâtiments publics, voire des logements. Trois réseaux sont d’ores et déjà en service à Montdidier, à Beauvais, et sur la ZAC du Griffon à Laon. Une vingtaine de projets sont à l’étude ! Des effets positifs, sur l’environnement, bien sûr, sur le pouvoir d’achat (les factures énergétiques diminuent) et sur l’économie locale : la nécessité d’un approvisionnement régulier en bois donne un sérieux coup de pouce à tous les acteurs de la filière bois, durement touchés par la crise de la papeterie et les accidents climatiques.

Autre action régionale pour la préservation de l’environnement, le Plan régional environnement entreprises, qui permet de sensibiliser les entreprises et leurs salariés, et de les accompagner dans des investissements économes en énergie.

Plus d’informations : http://www.picardie.fr/Focus-sur-le...

 

MOTS-CLES

énergie

VOS COMMENTAIRES

Vos commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici