15/07/2015

Les champions de l’innovation grandissent en Picardie

Dernière pépite en date : Alice Froissac

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Dans le panel de formations dispensées à l’Université de technologie de Compiègne (UTC), la filière "Ingénierie du design industriel" fait mûrir la nouvelle génération d’inventeurs et de créateurs français. Exemple avec Alice Froissac.
Les champions de l'innovation grandissent en Picardie

En matière de design industriel, l’Université de technologie de Compiègne est une pionnière. Elle a été la première école d’ingénieurs de l’Hexagone à proposer, en 1974, un enseignement spécifique dans ce domaine. Ici, point de salles de cours "classiques" mais des espaces de création, de "coworking" et de "design thinking".

À la tête de ce module, Emmanuel Corbasson se plaît "à mettre le pied à l’étrier du design" aux futurs professionnels de l’innovation. À l’issue de leur formation, ses étudiants s’insèrent ensuite parfaitement dans le monde professionnel. Jugez plutôt : l’une est aujourd’hui responsable de l’innovation dans une multinationale, l’autre est en charge du design intérieur chez Citroën et a remis au goût du jour la célèbre DS… Certains ont même remporté des concours internationalement reconnus, avant d’exercer leur métier aux quatre coins de la planète, entre modélisation de drones et customisation d’objets du quotidien.

"Ma plus grande fierté est de voir mes anciens élèves relever des défis et décoller", continue l’enseignant-chercheur picard. "Les ingénieurs qui passent par cette filière du design industriel sont assurés de s’insérer, très vite et durablement, dans le monde du travail. Au cours de leur carrière, ils pourront ensuite développer des projets toujours plus innovants et accéder à des postes à hautes responsabilités."

Ektos, le casque de pompier connecté

Dernier exemple en date : Alice Froissac, diplômée de l’UTC et passée par la filière "Ingénierie du design industriel". En 2014, au cours de sa dernière année de formation à Paris-Est d.school, elle rencontre Corentin Huard. L’ingénieure et le polytechnicien mettent alors au point un système révolutionnaire de vision augmentée infrarouge, adaptable.

Premiers bénéficiaires de cette technologie de pointe : les soldats du feu. Les inventeurs ont équipé leur casque de leur innovation, développée avec Thales. "Grâce à cette technologie, le pompier peut agir plus efficacement car il peut recueillir des informations à travers une fumée noire et dense !" explique Alice Froissac. "Et les images de l’intervention en cours sont retransmises en direct dans un poste de commandement."

L’innovation n’est pas passée inaperçue. Le casque, d’abord nommé "Ektos" puis rebaptisé "Iperio", a été présenté au grand public, puis primé lors de la dernière édition du fameux concours Lépine. Alice Froissac et Corentin Huard ne comptent d’ailleurs pas s’arrêter en si bon chemin : ensemble, ils ont créé une start-up pour développer la version finale de leur casque connecté. Et donner vie à mille autres projets.

Le design industriel à l’UTC

  • 1974 : création de la filière "Ingénierie du design industriel"
  • 24 ingénieurs designers formés chaque année (niveau bac + 5)
  • Durée de la formation : 2 semestres de cours, 1 semestre de stage en entreprise

À l’issue de leur formation, 100 % des ingénieurs passés par cette filière décrochent un emploi en moins de 4 mois.

INFORMATIONS PRATIQUES

A VOIR AUSSI

Agir en Picardie n°172
Testés et approuvés, les coups de cœur de l’#étéenpicardie !
 
 
 

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici