29/10/2015

Les Picards, ces grands mobiles

28% de la population concernés

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
La Région et ses partenaires ont réalisé une enquête sur la "grande mobilité" en Picardie. Son but ? Affiner la connaissance de ce phénomène qui concerne 530 000 Picards pour améliorer le quotidien de ces "Grands Mobiles". Les Picards connaissent la plus grande mobilité domicile-travail de France. Les résultats de l’enquête ont été présentés lors d’un colloque, à Amiens, en octobre.
Les Picards, ces grands mobiles

Un "Grand Mobile" est une personne, de plus de 11 ans, ayant parcouru plus de 10 kilomètres la veille de l’enquête. En moyenne, 40% des ménages Picards comprennent un Grand Mobile (environ 324 000 ménages), soit 32% des Picards de plus de 11 ans et 28% de la population totale. 14500 personnes ont été interrogées, offrant une base statistique riche d’enseignements.

En Picardie, 85% des grands mobiles utilisent régulièrement leur voiture, ils passent en moyenne 2h17 à se déplacer. Les usagers du train ne sont que 7% des Grands Mobiles.

Le ferroviaire est privilégié pour les déplacements plus longs : l’étude révèle que la part modale du train passe de 7% à 32% pour les déplacements de plus de 70 kms. Pour les Grands Mobiles qui prennent le train, la moyenne du temps de déplacement quotidien passe à 3h30 !

Les résultats de l’enquête : un profil type de Grand Mobile

  • 40% des ménages picards comprennent un Grand Mobile !
  • Les hommes sont sur-représentés : 54% alors qu’ils ne sont que 48% de l’ensemble des Picards de 11 ans et plus.
  • Les 25-34 ans et les 35-49 ans sont les plus représentés.
  • 61% des Grands Mobiles sont des actifs travaillant à temps plein.
  • Les cadres et les employés sont sur-représentés (les cadres, 11% de l’ensemble des actifs représentent 18% des Grands Mobiles.)

Leur mode de déplacement préférentiel reste la voiture, 97% des ménages grands mobiles en possèdent une, 63% en ont deux. 84% des Picards ont une voiture, mais ils ne sont que 34% à en posséder 2. La grande mobilité rend donc souvent nécessaire l’achat d’un deuxième véhicule.

La grande mobilité est aussi coûteuse. En moyenne, les grands mobiles consacrent chaque jour 16 euros au transport, soit 4 fois plus que les Picards qui ne sont pas concernés par ce phénomène.

Comment améliorer le quotidien des Grands Mobiles ?

Le colloque, durant lequel ont été présentés les résultats, a nourri de riches échanges lors de deux tables rondes.

Emmanuel Ravalet*, sociologue, un des spécialistes européens des questions de mobilité, a fait le déplacement pour l’occasion. Autour de ce dernier, experts, techniciens, décideurs et chefs d’entreprises de la région ont pu échanger sur ces questions.

Chacun a présenté son retour d’expérience, ainsi que les bonnes pratiques existantes, comme celle de l’entreprise Lesage, basée à Chemy (59) :"Nous avons mis en place un système de covoiturage à partir de 2012, nous explique François Lesage, directeur associé. A l’origine, il y a une demande interne, apparue lors des Comités d’entreprise. Nous avons proposé un système, sur le modèle des lignes de métro, avec l’entreprise comme épicentre. Les salariés les plus lointains, sont, avec leur accord, devenus chefs de ligne, passant prendre les collègues sur la route du travail."

L’entreprise a mis en place une base de données qui permet aux salariés d’organiser le covoiturage. Elle a également harmonisé les grilles horaires de ses employés pour faciliter cette pratique. "Les salariés se rémunèrent entre eux sur la base d’une compensation kilométrique", ajoute F.Lesage. Chacun s’y retrouve, les salariés qui font des économies et l’entreprise, dont le recrutement d’une main d’œuvre qualifiée, parfois éloignée de 40 kms pouvait-être problématique auparavant.

"30% des salariés utilisent aujourd’hui ce covoiturage interne et le gain représente de 600 à 700€ par an et par salarié." 6 à 7 tonnes d’équivalent carbone d’émissions ont aussi été évitées.

Navettes d’entreprise, covoiturage, télé-travail ou lieux de co-working comme en propose la Machinerie à Amiens… Les pistes pour atténuer la problématique de la grande mobilité sont nombreuses.

La nécessaire concertation entre transports, aménagement et entreprises

Améliorer le quotidien des grands mobiles Picards implique d’agir à différents niveaux. Il est important d’informer, de documenter, aménageurs, entreprises et ménages pour que la problématique de la mobilité soit prise en compte dans leurs choix d’implantation.

Pour ce faire, la Région poursuit sur ces thèmes une réflexion qu’elle a déjà accompagnée de plusieurs outils, comme sa Directive Régionale d’aménagement « Quartiers de gare » ou la démarche d’un Aménagement Urbain Orienté vers le Rail. Sans oublier l’opération « Testez le train ! »

DIAPORAMA

* Chercheur au laboratoire LASUR, Polytechnique, Lausanne

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici