4/05/2015

Le lycée agricole de l’Oise met la gomme sur les agroressources

À Airion (60)

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Avec l’UPJV, l’UTC et le pôle IAR, le lycée agricole d’Airion lance dès le 14 septembre 2015 une licence professionnelle "bioraffinerie du végétal à vocation non alimentaire". Une formation d’avenir soutenue par la Région.
Le lycée agricole de l'Oise met la gomme sur les agroressources

Chaque établissement scolaire a une "carte d’identité" plus ou moins affirmée. Celle du lycée agricole d’Airion, dans l’Oise, comprend une part croissante d’agroressources et de chimie verte. L’établissement a d’ailleurs été le premier à accueillir en 2008 une formation labellisée par le pôle Industries & Agro-Ressources (IAR), pour 38 formations labellisées actuellement en France. À ce jour, le lycée propose 4 modules de formation aux agroressources (60 heures par an) : 2 pour ses BTS et bac pro et 2 autres pour ses apprentis dans le cadre du Centre de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA).

"Les futurs agriculteurs ou ouvriers agricoles doivent acquérir des connaissances sur la biomasse, la valorisation des déchets, des co-produits et les cultures non alimentaires", assure Rachid Fettar, professeur au lycée d’Airion. "Des cultures pérennes, comme le chanvre ou le lin, les taillis à courte ou très courte rotation, qui constituent des revenus complémentaires conséquents."

Désormais, le lycée d’Airion passe à la vitesse supérieure. L’établissement accueillera à la rentrée une licence professionnelle "bioraffinerie du végétal à vocation non alimentaire". Le public visé : une quinzaine d’étudiants en BTSA, DUT et licence de biologie, de chimie ou de mesures chimiques. "La filière de la chimie est actuellement en pleine mutation", commente Denis Postel, responsable du département de chimie de l’UFR des Sciences de l’UPJV, lequel a porté le projet avec Daniel Thomas.

Secteur d’avenir, la bioraffinerie du végétal englobe notamment les cosmétiques, les résines, la plasturgie, les agrocarburants, les agromatériaux, les biomolécules fonctionnelles, les adhésifs. En 2020, 10 à 15 % de l’approvisionnement chimique sera issu du biosourcing. "La bioraffinerie demande des connaissances en chimie et en biologie", relève Denis Postel. "Or à ce jour, peu de formations sont bidisciplinaires."

Profils de techniciens privilégiés

Soutenue par la Région, le pôle IAR et l’institut d’excellence P.I.V.E.R.T., cette formation répond à un réel besoin des entreprises du secteur de la valorisation de la biomasse végétale. "Si depuis plusieurs années les entreprises recrutent sans trop de difficultés des personnes de niveau bac + 5 (master, ingénieurs)", remarque Denis Postel, "elles peinent davantage pour recruter des techniciens titulaires d’un bac + 2 ou 3 avec un profil adapté."

À l’instar de Fertigaz. Spécialisée dans le développement et la fabrication d’unités de traitement de déchets par méthanisation depuis 2006, cette entreprise à taille humaine basée à Passel (Oise) envisage de recruter un jeune en contrat de qualification ou d’apprentissage. "Nos besoins immédiats concernent le suivi d’exploitation", indique Éric Delacour, directeur général de Fertigaz, adhérent au pôle IAR et futur animateur d’un module sur la méthanisation pour les étudiants en licence professionnelle. "Nous avons un intérêt certain pour des profils de techniciens de laboratoire qui deviendront à terme managers de site de méthanisation."

Le lycée agricole d’Airion, un établissement d’excellence

La licence pro en bref

  • 555 heures de formation
  • 665 heures de formation en milieu professionnel, dont 140 de projet tutoré
  • Rythme de l’alternance : 2 semaines en entreprise et 2 semaines au lycée d’Airion.
  • 5 modules en contrôle continu : production végétale et amélioration des plantes ; valorisation de la biomasse et exigence de qualité ; approche technico-économique des filières ; consolidation des acquis ; projet tutoré

Il est encore possible de candidater !

Renseignements et inscriptions :
Université de Picardie Jules-Verne
03 22 82 75 68 / departement.chimie u-picardie.fr

LOCALISATION

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Lycée agricole de l’Oise
60600 Airion
03 44 50 84 40
www.lyceeagricoledeloise.com

A VOIR AUSSI

Daniel Thomas, le père du Pôle Industries & Agro-Ressources
Portrait d’un chercheur d’exception
 
 
P.I.V.E.R.T.
Les nouvelles filières de valorisation du végétal à des fins industrielles
 
 
Rachid Fettar, un raconteur d’histoires… en physique-chimie
Au lycée agricole d’Airion (60)
 
 
Dans les coulisses de l’Internat de la Réussite
Au lycée agricole d’Airion (60)
 
 
 

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici