1er/10/2010

Le diagnostic : permanences et influences

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Le diagnostic : permanences et influences

Les permanences

  • Une région d’entre-deux
    • La région se vit toujours comme un territoire traversé : un grand corridor nord-sud dont elle ne tire pas suffisamment parti
    • La Picardie est "prise en tenaille" entre de grandes régions puissantes, à proximité de métropoles mondiales
  • Une économie productive héritée

La structure de l’économie picarde se distingue de la moyenne nationale par le poids important de l’agriculture et de l’industrie :

    • Ces deux secteurs représentent plus de 31% de l’activité économique en terme de valeur ajoutée contre à peine 22% au niveau national
    • La région est caractérisée par des savoir-faire reconnus, des systèmes productifs locaux et des pôles de compétitivité
    • La filière agricole est en pleine mutation
  • Un maillage de petites villes et de villes moyennes, nombreuses mais fragilisées
    • Les identités locales sont encore fortes : les territoires ruraux sont historiquement les territoires d’accueil des activités industrielles et agricoles
    • Les Picards habitent moins souvent en ville que la moyenne des Français (61% vivent dans une commune urbaine d’au moins 2 000 habitants contre 76% des Français)
    • Les dynamiques démographiques et économiques sont modérées
    • Les villes centres n’ont pas connu l’essor enregistré en France sur la même période
    • Mais on note un regain de dynamisme dans les campagnes (autour d’Amiens, dans le sud de l’Oise, autour de Château-Thierry...)
  • Un niveau de formation qui progresse mais dont l’écart avec le niveau national s’accroît
    • La proportion de Picards possédant un diplôme égal ou supérieur au baccalauréat a sensiblement progressé depuis 1999 passant de 23,4% à 29,6%
    • Elle reste toutefois nettement inférieure à la proportion nationale (37%) et l’écart se creuse (+0,6 point)

Les influences internes et externes

La région est soumise à des influences multiples. Longtemps, l’influence francilienne a dominé. Aujourd’hui, on assiste d’une part à une "croissance" des influences, d’autre part à leur diversification qualitative.
Ces influences sont de toutes natures : elles se concrétisent par les flux domicile-travail, les installations résidentielles définitives ou l’implantation de résidences secondaires d’Européens, ou encore par des flux de marchandises ou l’implantation d’activités économiques.
On peut faire l’hypothèse que ces influences vont se pérenniser :

  • les flux de marchandises et de personnes vont s’accentuer en raison de l’intégration dans le Nord-Ouest européen, dans le contexte de l’élargissement de l’Union Européenne
  • les évolutions des aspirations individuelles notamment pour le logement, l’emploi ou les loisirs laissent présager une attractivité accrue pour le territoire de la Picardie, notamment compte tenu de son positionnement géographique
  • enfin, si les mobilités longues distances sont appelées à se ralentie en raison des coûts énergétiques, les mobilités courtes distances devraient se développer (dernières enquêtes de mobilité de l’INSEE)

N’hésitez pas à nous contacter sur objectif2030 cr-picardie.fr

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici