10/06/2015

Le GRAM fait monter le son

Au collège Pierre de la Ramée, à Saint-Quentin (02)

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Avec son téléphone portable, on peut écouter à tout moment ses morceaux de musique préférés. Problème : le son émis par le smartphone est souvent de piètre qualité. Comment y remédier ? Grâce au GRAM, l’amplificateur de son mis au point par des jeunes et ingénieux élèves picards !
Le <span class="caps">GRAM</span> fait monter le son

A première vue, l’objet semble aussi simple que (très) bien pensé. Un socle en bois, pas plus grand qu’un bol, à la forme d’un cône et au look contemporain qui peut se décliner en plusieurs coloris (vert, rouge, gris, noir...). Pourtant, derrière son apparente sobriété, l’efficacité du GRAM a été maintes fois prouvée : lorsque l’on pose son smartphone à l’intérieur de ce gramophone "nouvelle génération", le son émis est immédiatement amplifié.

"Le concept du GRAM est né en 2013. Après quelques semaines de brainstorming, les élèves se sont tous mis d’accord sur l’innovation à développer : un amplificateur de son", explique Yoan Hémon. Ce professeur de technologie a donc commencé par superviser le travail des collégiens : libre à eux de trouver la bonne forme pour l’objet, définir son poids, choisir sa matière... "Les plans, le prototypage, les essais avec du plastique puis du bois, le collage, les tests avec différents smartphones... Tout a été fait en classe." Et les inventeurs ont vite vu que leur GRAM faisait des merveilles...

Le gramophone remis au goût du jour

Pour booster leur innovation, les collégiens ont ensuite choisi de monter leur propre mini-entreprise. Une idée lumineuse, soufflée par une parente d’élève, elle-même à la tête d’une société d’aide à domicile à Saint-Quentin. "Monter une mini-entreprise demande un investissement très important de la part des jeunes, en plus des heures de cours classiques", explique Nathalie Taine. "Il leur a d’abord fallu rédiger un curriculum vitae et une lettre de motivation, avant de passer un véritable entretien d’embauche pour nous expliquer leur intérêt à participer à l’aventure GRAM. Seuls les plus motivés ont ensuite été retenus pour accéder aux différents postes de la structure."

Dans l’organigramme des 12 employés de la mini-entreprise, Grégoire Houtch a occupé une place de choix. "Dès le départ, j’ai souhaité être PDG, pour pouvoir faire le lien entre les différentes équipes, apporter mes connaissances. Même si ma mission a été parfois difficile, je sais que je garderai un excellent souvenir de la mini-entreprise : j’ai aujourd’hui plus confiance en moi, je m’exprime plus facilement à l’oral car il a fallu défendre le GRAM auprès de nouveaux utilisateurs... C’est une super expérience !"

Une mini-entreprise multi-primée

Si le GRAM a été développé en 2014, c’est en 2015 que la mini-entreprise du collège Pierre de la Ramée a mis la gomme sur la communication. Avec l’appui de leur professeur de français, Philippe Dureux, ils ont imaginé un vrai "plan de comm" : réalisation d’une étude marketing, création d’un compte facebook, écriture et tournage d’un clip vidéo diffusé sur les réseaux sociaux, conception d’un site Internet spécialement dédié à la vente à distance...

"Une fois le GRAM finalisé et opérationnel, nous avons fait appel à un menuisier pour pouvoir produire l’objet en plus grand nombre", continue Yoan Hémon. "Très vite, les ventes sur Internet se sont multipliées : en quelques semaines, nous en avions déjà vendu 200 ! Les deux membres du service financier et les trois élèves en charge de la partie commerciale de la mini-entreprise ont eu beaucoup de travail. Et nous n’avons pas été en mesure, malheureusement, de répondre à toutes les demandes..."

Autre mission de la mini-entreprise : la participation à des concours, pour promouvoir leur concept. Au cours de l’année scolaire, GRAM a remporté 5 prix. À la dernière édition des Étoiles de l’innovation, organisées par le Rectorat de l’Académie d’Amiens et la Région, les jeunes entrepreneurs ont même gagné 2 prix, sur les 4 mis en compétition !

"Cette année a été très riche en enseignements pour les élèves. Faire vivre de A à Z une entreprise, de sa naissance à son prochain dépôt de bilan, est très formateur", conclut Yoan Hémon. "Pas vraiment le temps de profiter... En septembre, une nouvelle année commence, avec un autre projet à penser et une nouvelle équipe à la tête de la mini-entreprise. Nous avons déjà reçu des CV." Que peuvent bien nous réserver les élèves de 3e du collège Pierre de la Ramée ? Réponse en 2016 !

 

La mini-entreprise GRAM

Sur leur site Internet, la mini-entreprise a vendu ses GRAM comme des petits pains. Aujourd’hui, l’amplificateur de son est malheureusement en rupture de stock...

LOCALISATION

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Collège Pierre de la Ramée - Mini-entreprise GRAM
2, rue de Metz, 02100 Saint-Quentin
03 23 62 28 19
http://pierredelaramee.ent.aisne.com

A VOIR AUSSI

10e édition des Étoiles de l’innovation
Quels sont les lauréats 2015 ?
 
 
 

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici