27/11/2015

Le Chat, noir, très noir !

Du 2 au 6 décembre 2015, à la Comédie de Picardie, à Amiens

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Le Chat sort ses griffes et sera à l’affiche du joli théâtre de la Comédie de Picardie, à Amiens, du 2 au 6 décembre prochains. Une pièce férocement drôle mise en scène par Didier Long, avec Myriam Boyer et Jean Benguigui dans le rôle du couple uni par la haine. D’après le roman de Georges Simenon.
Le Chat, noir, très noir<small class="fine"> </small>!

« Non, ne faites pas attention à lui, c’est une erreur, je l’ai épousé par pitié, il habitait tout seul en face, je l’ai invité à boire un café et voilà ! J’aurais mieux fait de m’abstenir. » Ces mots sortent de la bouche de Marguerite. De qui parle-t-elle ? De son mari, Émile. La charge est féroce, mais son époux le lui rend bien. Drolatique, cruel, jubilatoire. Voilà Le Chat, la pièce adaptée du roman de Georges Simenon, le célèbre père du commissaire Maigret.

Une peinture sociale et psychologique

Marguerite et Émile : deux veufs, d’une septantaine d’années. Ils se rencontrent puis se marient sans trop savoir pourquoi : leurs solitudes se sont croisées. Ce n’est qu’après leur mariage qu’ils commencent à se découvrir. Et à ressentir le poids des différences sociales : lui est un ancien ouvrier, elle est issue d’un milieu bourgeois, avec un père industriel. Leur vie commune finit par devenir insupportable. Un jour, Marguerite profite de la maladie d’Émile pour empoisonner son chat, Joseph, « ce vulgaire chat de gouttière » qui lui fait peur. Fou de désespoir, celui-ci réplique en tuant son perroquet. La guerre est déclarée. Désormais, ils se méfient l’un de l’autre. Mais Marguerite, fervente chrétienne, refuse d’envisager le divorce. Elle prévient son époux que dorénavant elle ne lui adressera plus la parole. Depuis, ils ne se parlent qu’en s’échangeant des petits mots, griffonnés sur un morceau de papier. Chacun vit sa vie séparément, le but de leur existence étant de nuire à l’autre par n’importe quel moyen. La haine va alors les lier l’un à l’autre de manière bien plus inéluctable que l’amour.

« Beaucoup connaissent Le Chat, le film de Pierre Granier-Deferre, avec Jean Gabin et Simone Signoret. Mais la pièce n’est pas une adaptation du film, c’est en quelque sorte un retour aux sources, on revient à l’œuvre originale, au roman et à la peinture sociale de Simenon. Le défi relevé est de taille : comment mettre en scène, au théâtre, deux personnes qui ne se parlent plus et communiquent uniquement par billets interposés… », nous révèle Myriam Boyer, qui campe une savoureuse Marguerite dans la pièce mise en scène par Didier Long. À la différence du film de Pierre Granier-Deferre qui mettait l’accent sur l’usure d’un vieux couple, on a affaire ici à deux veufs qui unissent leur solitude. « La pièce débute par leur vie d’aujourd’hui qui est laide à pleurer et on revient par flashbacks sur leur passé, leur rencontre pleine d’espoir illusoire, ce qui donne lieu à une fine exploration de la psychologie de chacun des personnages », explique la comédienne. Et ça fonctionne à merveille ! La mise en scène de Didier Long est une machine parfaitement huilée.

Deux comédiens au sommet de leur art

Marguerite ? Un nouveau rôle en or pour Myriam Boyer : « Après Mme Rosa de La Vie devant soi - rôle au théâtre pour lequel elle a obtenu le Molière de la meilleure comédienne en 2008 - je suis très touchée que l’on m’offre encore un personnage interprété par Simone Signoret, une comédienne que j’adore. Mais ce n’est pas lourd à porter : lorsque l’on me propose un rôle, je fonce droit dans l’œuvre, je découvre le texte en soi sans me soucier de ce qu’il y a autour. Marguerite est l’un des rôles les plus difficiles que j’ai eu à jouer car il est très éloigné de moi. Il a fallu que j’aille chercher dans ma mémoire, que je me souvienne de personnes que j’ai connues. J’ai travaillé de l’extérieur alors que d’habitude cela vient de l’intérieur ».

Le couple qu’elle forme avec Jean Benguigui offre un tableau noir et drôle à la fois : « C’est une véritable rencontre ! Nous ne nous connaissions pas auparavant. Nous prenons grand plaisir à jouer ensemble. Nous venons de deux mondes différents, ce qui nous rend complémentaires. » Et cela se voit ! Le public réagit merveilleusement bien. On fait silence mais on rit aussi face à cette guerre froide et implacable que se livrent Marguerite et Émile, et où chaque geste et chaque mot font mouche. Comme lorsqu’Émile exaspéré décide de séparer la table et le buffet en deux à l’aide d’un banal morceau de scotch, ou lorsque Marguerite prononce ces mots : « Depuis que nous avons été mariés, il est devenu grossier, et maintenant au lieu de me parler, il m’envoie des mots, ben tenez : "Charogne !" ».

Jubilatoire, on vous dit !

 

MOTS-CLES

théâtre

LOCALISATION

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Le Chat
Mis en scène par Didier Long
Comédie de Picardie
62 rue des Jacobins
80000 Amiens
Contact : 03 22 22 20 20

Tarifs :
Plein tarif :
Adulte : 27€
Jeune : 19€
Tarif réduit :
Adulte : 24€
Jeune : 13,50€

Horaires :
Mercredi 2 décembre à 19h30
Jeudi 3 décembre à 20h30
Vendredi 4 décembre à 20h30
Samedi 5 décembre à 19h30
Dimanche 6 décembre à 15h30

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici