16/10/2015

La BEI finance la rénovation et la modernisation des lycées de la région Picardie

Vendredi 16 ocobre 2015

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
En pleine adéquation avec les objectifs de l’Union européenne, la Banque européenne d’investissement (BEI) a décidé d’accompagner la Région Picardie dans son projet de construction et de rénovation des lycées et établissements supérieurs dans un triple objectif d’adaptation aux besoins, de modernisation et d’efficacité énergétique des infrastructures scolaires de la Région. Le contrat de financement d’un montant de 100 M€ a été signé ce vendredi 16 octobre 2015 à l’Hôtel de Région par Claude Gewerc, président de la Région Picardie et Alain Nadeau, responsable Banques et entreprises à la BEI.
La <span class="caps">BEI</span> finance la rénovation et la modernisation des lycées de la région Picardie

Il s’agit du premier prêt direct de la BEI à la Région Picardie dans le secteur de l’éducation. Et dans le contexte actuel de contraction de l’offre de prêts sur le marché, l’atout majeur de ce financement est de permettre à la Région Picardie de bénéficier de prêts à longue maturité, assorti de conditions financières favorables grâce à la notation "AAA" de la BEI. Un financement qui s’inscrit dans la continuité du partenariat de qualité qui s’est instauré entre la BEI et la Région Picardie, initié en 2014 avec le financement du matériel roulant des TER via un prêt de 54 millions d’euros.

Ce financement intervient en soutien à la politique d’éducation et environnementale de la Région avec à la clef la dotation d’infrastructures modernisées nécessaires à une éducation professionnelle et technique de qualité. L’opération cible 26 lycées et écoles professionnelles sur l’ensemble du territoire régional : elle permettra très concrètement de répondre aux besoins des lycées, tant en matière éducative et pédagogique qu’en matière de vie lycéenne, tout en tenant compte des évolutions démographiques, socio-économiques et territoriales de la région. Il contribuera à améliorer l’accessibilité des personnes en situation de handicap et à réaliser des gains substantiels en matière d’efficacité énergétique et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Un audit énergétique de l’ensemble du patrimoine scolaire régional permettra ainsi d’optimiser les investissements futurs en faveur de l’efficacité énergétique.

En bénéficiant directement aux élèves du second degré, ce financement témoigne de la mobilisation européenne et du soutien apporté aux projets nationaux et régionaux pour surmonter le défi exceptionnel de l’emploi des jeunes en Europe.

« C’est un financement clef pour la Région, a déclaré Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI, lors de cette signature, mené au titre d’une politique volontariste d’éducation et de respect de l’environnement. La modernisation des lycées et organismes d’enseignement sont indispensables à la formation et à l’action en faveur du climat. Et il est de notre responsabilité de créer les conditions optimales au financement de tels projets, facteurs de développement économique, d’emploi et de cohésion sociale sur le territoire. Nous créons ainsi les conditions favorables à la réussite et l’insertion des jeunes dans le monde professionnel  ».

Ce financement s’inscrit dans le cadre d’un programme lycées multi-régions que la BEI a mis en place pour permettre de financer les investissements de sept régions françaises* qui avaient peu bénéficié de financements de la Banque.

*Bourgogne, Franche-Comté, Champagne-Ardenne, Limousin, Auvergne, Picardie pour un montant global de 700 millions d’euros.

Discours du président Claude Gewerc
Télécharger (Word - 40.8 ko)