25/05/2011

L’Orchestre de Picardie

A retrouver en Picardie, et partout dans le monde !

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Depuis 30 ans l’Orchestre de Picardie a évolué pour devenir une formation symphonique unique en son genre en France. Orchestre de 37 musiciens dit "Mannheim", il porte sa mission de service public à travers une production de plus de cent concerts annuels accompagnés de quelque soixante-dix actions hors concerts. Son activité fait la part belle au répertoire symphonique et à la musique d’aujourd’hui.
L'Orchestre de Picardie

Après les directions musicales d’Alexandre Myrat, Patrick Fournillier, Louis Langrée, Edmon Colomer et Pascal Verrot, c’est Arie van Beek qui assure la direction artistique et musicale depuis janvier 2011. L’Orchestre de Picardie participe activement à l’aménagement culturel du territoire par de nombreuses actions innovantes comme les résidences dans un site, un pays, une ville, une communauté de communes de Picardie, ou encore le dispositif d’éducation artistique intitulé “4 jours avec l’Orchestre”.

D’autres actions comme “Orchestre Solidaire“ soulignent l’identité de l’Orchestre et son attachement au travail de proximité vers tous les publics dans tous les territoires de sa région.

Un orchestre sur la route, à écouter en boucle

Au niveau européen, depuis 2003, l’Orchestre de Picardie anime le Réseau d’Orchestres pour l’Europe - ONE an Orchestra Network for Europe - qui regroupe aujourd’hui six orchestres de six pays. Pour soutenir ce réseau qu’il a créé, l’Orchestre de Picardie a, pour la 3e fois consécutive depuis 2005, reçu un financement dans le cadre du programme Culture de la Commission Européenne.

En outre, invité dans des festivals de renom et en tournée à l’étranger (Belgique, Suisse, Grande-Bretagne, Espagne, Chine, Finlande, Allemagne, Slovénie, Pologne...), l’Orchestre de Picardie est devenu un ambassadeur privilégié de sa région.

Très actif dans le domaine discographique, l’Orchestre de Picardie a, entre autres, enregistré un Oratorio d’Isabelle Aboulker : 1918 l’homme qui titubait dans la guerre, le Concerto pour orgue de Francis Poulenc, Ballade de Gabriel Fauré avec le pianiste Emmanuel Strosser, les Variaciones Concertantes d’Alberto Ginastera, des pièces écrites pendant la résidence du compositeur Ricardo Nillni, Gargantua de Mario Lavista, la Danse des Morts de Arthur Honegger, le Concerto pour violon de Kurt Weill avec Régis Pasquier, Trouble in Tahiti opéra méconnu de Leonard Bernstein, les Concertos n°1 et 2 pour piano de Camille Saint-Saëns avec Abdel Rahman El Bacha et des œuvres de Bohuslav Martinů avec la pianiste Claire Désert. La plupart de ces enregistrements sont diffusés sous le label Calliope.

Par ailleurs, depuis 1994, la Fondation Royaumont et l’Orchestre de Picardie montent régulièrement des projets qui permettent aux jeunes professionnels de s’épanouir dans un répertoire lyrique allant de Schubert à Bernstein, Offenbach, Cole Porter...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici