18/12/2015

L’Europe partenaire de la réussite éducative en Picardie

Qualifier et lutter contre le décrochage scolaire : des défis communs

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
L’augmentation du niveau de qualification des personnes et la lutte contre le décrochage scolaire sont des enjeux de l’axe « croissance intelligente » de la stratégie Europe 2020.
L'Europe partenaire de la réussite éducative en Picardie

Les chiffres clés

Les objectifs à 2020 de l’Europe en matière d’éducation et de qualification

  • abaisser le taux de décrochage scolaire à moins de 10 % ;
  • porter à 40 % au moins le nombre de personnes entre 30 à 34 ans disposant d’un diplôme de l’enseignement supérieur.

Ainsi, la réussite éducative des jeunes constitue un levier important pour appuyer l’effort de ses États membres et de leurs régions en matière d’éducation.

  • Avec la mise en place de l’initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ) 2014-2015, dans les régions où les taux d’emploi des moins de 25 ans est inférieur à 25 %
  • Le fonds social européen soutient les actions, menées dans les Régions européennes, destinées à des publics spécifiques (salariés, demandeurs d’emploi, jeunes en décrochage).
  • Le FSE soutient la qualification des jeunes éloignés de l’emploi, l’apprentissage, les actions de lutte contre le décrochage scolaire ou les actions d’insertion
  • le programme Erasmus + qui propose une offre variée d’aide à la mobilité des jeunes pour les faire profiter d’une expérience en Europe

La Picardie se distingue par l’importance du phénomène de « décrochage » scolaire et un niveau de formation plus faible que la moyenne des régions métropolitaines. La poursuite d’études des bacheliers dans l’enseignement supérieur y est moins fréquente, sur des cursus plus courts. Ces phénomènes pénalisent l’emploi des jeunes.

Pour mémoire

La région Picardie bénéficie de ce fait de l’IEJ pour la période 2014-2015 : 5.9 M€ gérés par l’Etat et 7.2 M€ gérés par la Région. Ces deux enveloppes sont entièrement programmées à ce jour.

Dans le Projet éducatif global régional de Picardie (PERGP), initié en 2010, la mobilité est envisagée comme un moyen pertinent de répondre à ces défis.

La mobilité en Europe et à l’international pour répondre à ces défis :

Les expériences de stage, de mobilité à l’étranger ont démontré qu’elles permettaient aux jeunes :

  • d’acquérir des compétences transversales utiles tant à leur développement personnel qu’à leur employabilité ;
  • de développer une meilleure autonomie, une plus grande confiance en soi, une meilleure perception de l’altérité, des compétences linguistiques, ou encore des aptitudes au travail en équipe.

Découvrir quelques expériences de jeunes picards :

  • le projet « PLlatzdeplay : réapproprions nous l’espace public »

Toutefois les opportunités, bien que nombreuses, de faire ses expériences sont peu mobilisées (freins affectifs, pécuniaire) ou peu connues.

Le comité régional de la mobilité, installé en Picardie le 2 novembre 2015, vise à faciliter l’accès aux jeunes picards à ces expériences. Ceci en donnant de la lisibilité aux dispositifs existants, dans un souci de coordination des efforts publics.

Par ailleurs, le projet MOPIC 15 contribue à cet objectif avec le financement prévisionnel de 152 bourses de mobilité pour les apprentis.

A VOIR AUSSI

Réussite éducative
Grande cause régionale
 
 
 

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici