17/09/2015

L’Etat et la Région se mobilisent en faveur de l’apprentissage

Visite de l’entreprise Legué le 16 septembre 2015

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Augmentation de l’offre de formation initiale par l’apprentissage à la rentrée scolaire 2015, création de nouveaux CFA… : tous les acteurs en Picardie se mobilisent pour développer l’apprentissage.
L'Etat et la Région se mobilisent en faveur de l'apprentissage

Pour préparer la rentrée scolaire 2015, les services de la Région et les autorités académiques ont sollicité conjointement les lycées et les CFA en mars 204 sur leurs intentions d’ouverture de nouvelles sections par la voie de l’apprentissage.
Comme chaque année, le dossier de demande d’ouverture d’une section de formation par apprentissage comporte, pour chaque formation, une analyse de l’environnement économique, la liste des entreprises intéressées, l’organisation pédagogique à mettre en place, les équipements complémentaires à acquérir avec leur coût et l’effectif prévisionnel de chacune des sections.

Les services du Conseil régional ont étudié 30 dossiers de demande d’ouverture de filière par voie d’apprentissage. Lors de l’instruction, il s’agissait d’analyser leur pertinence au regard des besoins économiques de la filière et du territoire, de la cohérence de la formation par rapport à l’offre de formation existante et au coût engendré.
L’analyse des demandes d’ouverture par grand secteur d’activité a placé la métallurgie en tête avec 10 demandes. Ainsi, après avis du Comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle (CREFOP) le 26 janvier 2015, ce sont 22 ouvertures qui auront lieu lors de la rentrée 2015 (voir tableau en annexe), parmi lesquelles :

  • L’ouverture d’une section à Friville-Escarbotin au lycée professionnel du Vimeu Bac professionnel pilote de ligne de production qui répond à la demande faite par les entreprises du Vimeu lors du déplacement du président pendant le Printemps de l’industrie.
  • La création du CFA AMESA au lycée Marie Curie de Nogent-sur-Oise. L’entreprise WFS, implantée à Paris, est à l’origine du projet de création du CFA AMESA qui organisera la formation initiale par l’apprentissage des métiers des services aéroportuaires et des activités connexes en réponse aux besoins des entreprises.
  • Deux formations seront ainsi proposées : un CAP Entreposage et messagerie coloré aéroportuaire et un Bac professionnel Logistique coloré aéroportuaire. Ces formations seront mises en oeuvre par l’Unité de formation par apprentissage (UFA) du lycée Marie Curie de Nogent-sur-Oise. L’établissement sera chargé de la direction pédagogique des enseignements et mettra à disposition les équipements pédagogiques nécessaires à la réalisation des formations.
  • Le lycée professionnel Lavoisier de Méru propose, en partenariat avec le Centre de formation d’apprentis de l’académie d’Amiens, une formation en alternance de niveau bac +1 au titre de technicien réseaux et services très haut débit. Il s’agit de la première formation « fibre optique » qui s’ouvre en Picardie en apprentissage.
  • Des ouvertures sont également effectuées dans l’enseignement supérieur. Par exemple, l’UPJV, l’EPLEFPA Airion et l’UTC proposent lors de cette rentrée une licence professionnelle « adaptation et mobilisation des agro-ressources » en apprentissage – Niveau 2 (bac+3) en 1 an. Cette formation est labellisée par le pôle de compétitivité à vocation mondiale IAR (Industries et agro-ressources) des régions Champagne-Ardennes et Picardie.

Les actions engagées avec les différents acteurs de l’apprentissage

Les différents acteurs de l’apprentissage : la Préfecture de région, le Conseil régional de Picardie, la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi, Pôle emploi, l’Association régionale des directeurs de CFA sont mobilisés pour faire la promotion et développer le contrat d’apprentissage auprès des entreprises, faciliter la mise en relation des employeurs du secteur public avec les demandeurs d’emploi et diffuser des informations dans leurs réseaux.

Les aides de la Région aux apprentis et aux entreprises

Pour mémoire, la Région aide les apprentis en participant aux frais de transport, d’hébergement, de restauration, et de premier équipement, via la carte Picardie Cursus. Les apprentis empruntant le transport ferroviaire peuvent bénéficier de réduction sur le prix de l’abonnement mensuel ou hebdomadaire. La Région a également mis en place le dispositif « Appui apprenti », qui permet aux apprentis en difficulté de bénéficier d’une aide individuelle pour alléger les dépenses liées à leur formation.

La Région aide également les entreprises avec :

  • La prime à l’apprentissage : versée aux entreprises ayant un effectif inférieur à 11 salariés, elle est d’un montant de 1 000 € par année de cycle de formation pour l’embauche d’un apprenti. Elle est doublée pour l’embauche d’une jeune femme sur un métier réputé masculin ou pour l’embauche d’un jeune homme sur un métier réputé féminin ainsi que pour l’embauche d’un jeune de 21 ans et plus préparant un diplôme de niveau IV ou V.
  • L’aide au recrutement : versée aux entreprises ayant un effectif inférieur à 250 salariés, elle est d’un montant de 1 000 €.

Pour rappel, la loi du 5 mars 2014 a donné aux Régions la pleine compétence pour l’apprentissage, avec l’affectation directe des ressources financières correspondantes et l’initiative de la création des Centres de formation d’apprentis.

Depuis de nombreuses années, la Région a placé l’apprentissage au coeur de ses priorités. Elle y consacre chaque année près de 30 M€ pour le fonctionnement des CFA, 6 M€ pour les investissements, 18 M€ pour les aides aux entreprises et aux apprentis.

Annexe
Télécharger (PDF - 240.5 ko)