24/04/2015

Inauguration de nouveaux bâtiments à l’UPJV

Le 23 avril 2015, à Amiens (80)

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Le Centre Universitaire de Recherche en Santé, rue René Laënnec à Amiens, et les nouveaux locaux d’enseignement en santé, rue du Campus à Amiens, ont été inaugurés le jeudi 23 avril 2015. Étaient présents : Nicole Klein, préfète de la région Picardie, Claude Gewerc, président du Conseil régional de Picardie, Valérie Cabuil, recteur de l’Académie d’Amiens - Chancelier des universités, et Michel Brazier, président de l’Université de Picardie Jules Verne.
Inauguration de nouveaux bâtiments à l'<span class="caps">UPJV</span>

Le Centre Universitaire de Recherche en Santé - CURS

L’automne 2014 a marqué l’ouverture du Centre Universitaire de Recherche en Santé (CURS) de l’UPJV. Ce nouveau bâtiment à l’architecture spécifique est implanté sur le site du CHU Amiens-Picardie. Cette localisation participe ainsi à la constitution d’un pôle santé au sud d’Amiens, notamment avec le déménagement récent de l’Hôpital Nord sur le site du nouveau CHU Amiens-Picardie, et l’implantation à venir des UFR de médecine et de pharmacie sur le Campus. Cet ensemble et cette proximité favoriseront fortement les collaborations entre le CHU et l’UPJV en matière de recherche, et notamment le tryptique recherche clinique - recherche fondamentale - soin.

La construction de ce bâtiment permet de doubler les surfaces dédiées à la recherche en santé. Elle a été l’occasion d’une modernisation significative des équipements mis à disposition des chercheurs, leur offrant un environnement optimisé. Ainsi, les personnels, enseignants-chercheurs universitaires et hospitalo-universitaires, les personnels administratifs et techniques, les doctorants et post-doctorants bénéficient désormais d’un cadre de travail agréable et moderne qui valorise l’UPJV.

  • Surface : 6000 m2 SHON
  • Coût : 20 millions d’euros (Europe : 10 M d’euros / État : 5 M d’euros / Conseil régional de Picardie : 5 M d’euros)
  • Transfert des unités : 750 000 € (UPJV)
  • Architecte : Paul Dudzick, du cabinet Gallois-Dudzick

Le CURS regroupe 8 unités de recherche

  • LNPC (Lymphocyte Normal et Pathologique et Cancers) - étude du rôle fonctionnel de récepteurs et de molécules de signalisation dans la lymphopoïèse B et dans la physiopathologie de diverses tumeurs malignes lymphoïdes B.
  • UVCF (Unité de Virologie Clinique et Fondamentale) - développement de nouveaux modèles cellulaires hépato-cytaires pour l’identification d’antiviraux efficaces sur le virus de l’Hépatite C.
  • PERITOX (Périnatalité et Risques Toxiques) - étude des effets des agents environnementaux toxiques et physiques sur la santé de la femme enceinte et de l’enfant.
  • GRAMFC (Groupe de Recherche sur l’Analyse Multimodale de la Fonction Cérébrale) - développement des outils permettant l’analyse simultanée des modifications de l’activité électrique et hémodynamique cérébrale locale.
  • GRAP (Groupe de Recherche sur l’Alcool et les Pharmacodépendances) - étude des facteurs génétiques et environnementaux impliqués dans la vulnérabilité à l’alcoolodépendance.
  • LNFP (Laboratoire de Neurosciences Fonctionnelles et Pathologies) - étude des mécanismes de traitement de l’information visuelle ou spatiale, l’intégration multisensorielle, les processus attentionnels et les fonctions exécutives, en associant ophtalmologie, neurologie et psychiatrie.
  • HERVI (Hémostase et Remodelage Vasculaire Post-Ischémique) - étude des mécanismes moléculaires et cellulaires de l’hémostase, de l’angiogénèse et du remodelage vasculaire post-ischémique.
  • MP3CV (Mécanismes Physiopathologiques et Conséquences des Calcifications Cardiovasculaires) - étude des mécanismes moléculaires et cellulaires de la calcification cardiovasculaire.

2 plateformes :

  • Animalerie publique pour la recherche en Picardie. Hébergement de rats et souris.
  • ICAP : instruments de pointe pour l’imagerie cellulaire et l’analyse des protéines.

Les nouveaux locaux en santé ("Bâtiment G")

Dédié aux études de santé, le bâtiment G a ouvert ses portes le 19 janvier 2015, sur le site du Campus, à proximité du nouveau CHU-Amiens Picardie. Près de 1 800 étudiants de Première Année Commune aux Etudes de Santé, ainsi que de 2e et 3e année de licence de médecine, ont intégré ces nouveaux locaux, financés grâce au soutien du Conseil régional de Picardie et de l’Etat.

Ce bâtiment de 4 500 m2 comprend des salles de cours modulables de 100 et 50 places, des salles informatiques, un pôle administratif, un hall d’accueil très spacieux et surtout 3 beaux amphithéâtres de 625 places pour 2 d’entre eux.

Les travaux qui ont démarré en juillet 2013, se sont achevés en décembre 2014, pour permettre aux 1 300 étudiants de PACES d’entamer le début du second semestre 2014-2015 dans des locaux très fonctionnels. Au retour des vacances de février, ce sont les 500 étudiants de licence 2 et licence 3 de médecine qui les ont rejoints.

Cette première phase du regroupement des formations de santé sur le campus de l’UPJV s’inscrit dans la continuité du déplacement des unités de recherche en santé dans le nouveau Centre Universitaire de Recherche en Santé (CURS) implanté sur le site du nouveau CHU Amiens-Picardie.

Au-delà de la diffusion des enseignements en podcast, ces nouveaux équipements permettent dorénavant de suivre les cours magistraux dans un même bâtiment, en présence de l’enseignant ou par vidéo-transmission, et non plus dans des amphithéâtres dispersés sur différents sites. De même, la scolarité, le tutorat, et les concours de PACES pourront être
organisés dans des conditions optimales pour favoriser les chances de réussite ainsi que la réorientation des étudiants.

  • Surface : 4500 m2 SHON
  • Coût : 15 millions d’euros (Conseil régional de Picardie : 10 M d’euros / État : 5 M d’euros)
  • 3 amphithéâtres (2 de 625 places et 1 de 250 places)
  • 3 salles modulables de 100 places
  • Architecte : Thierry Castellain, du cabinet Trace Architectes
Discours de Claude Gewerc, président du Conseil régional
Télécharger (PDF - 103.3 ko)
 

MOTS-CLES

recherche , santé