15/07/2015

Garopôle : la renaissance d’un quartier de gare

À Abbeville (80)

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Située à quelques encablures de la gare, l’ancienne halle Sernam débute une seconde vie. Son nouveau nom : Garopôle.
Garopôle : la renaissance d'un quartier de gare

1re moitié du XIXe siècle : avec la révolution industrielle et l’arrivée du train, de nouveaux quartiers éclosent dans les villes de Picardie. À Abbeville, une première desserte ferroviaire est aménagée en 1847, avant la fondation de la gare en 1862. À l’issue de la Première Guerre mondiale, une halle dédiée au trafic de marchandises est construite avec une robuste structure en béton précontraint, dans le plus pur style de l’ingénieur Eugène Freyssinet.

Après un agrandissement en 1965, la grande halle Sernam (Service national de messagerie) – qui a joué un rôle important dans l’acheminement du courrier des Abbevillois – ferme définitivement ses portes à l’aube des années 1990. "Dix ans plus tard, la Communauté de communes de l’Abbevillois rachètera la bâtisse de 165 mètres de long et la vaste friche industrielle qui lui fait face", explique Céline Lebel, responsable des marchés publics et du suivi des grands travaux au sein de la collectivité. "Cette acquisition est une étape capitale dans la reconquête du quartier de la gare d’Abbeville."

Vaisseau amiral

La reconversion de cet immense quartier commence donc en 2006 avec le réaménagement du parking de la gare, puis l’ouverture du parc de stationnement de la tour Maillefeu en lieu et place d’une ancienne friche industrielle polluée. L’installation du dépôt des bus abbevillois suit en 2011, avant le début du grand chantier de réhabilitation du vaisseau amiral du quartier de la gare d’Abbeville : l’ancienne halle Sernam.

Aujourd’hui, le monument est clairement passé à l’heure du XXIe siècle. Si l’essentiel de l’imposant édifice est resté, des éléments ultramodernes ont été ajoutés. Premières innovations, bien visibles : une haute tour de verre en guise de porte d’entrée et une volée d’arches métalliques, qui semble envelopper la structure. Les marques d’une réhabilitation résolument contemporaine, imaginée par l’atelier d’architecture amiénois Gasnier-Gossart.

"Notre volonté a été de préserver au maximum la qualité architecturale et les volumes de ce bâtiment hors normes, tout en lui donnant une nouvelle dynamique", explique l’architecte Serge Gasnier. "Les voûtes cintrées et les charpentes en béton ont été préservées, puis magnifiées par l’exosquelette métallique. Deux niveaux supérieurs ont été ajoutés, sans dénaturer un ensemble vraiment bien conçu à l’origine. Le Garopôle, c’est l’exemple d’un renouvellement urbain bien pensé."

Durable et écoresponsable

À l’intérieur, la lumière naturelle envahit l’espace. Une des arches extérieures plonge même à travers le patio pour finir sa course dans un bassin, non loin d’un mur végétal. Réaménagé dans une démarche écoresponsable, le tout nouveau Garopôle, entièrement accessible, se veut une vitrine des écomatériaux et de la transition énergétique. Plus de 70 % des besoins en chauffage du site sont assurés par un système de pompe à chaleur, un panneau solaire assure la production en eau chaude des sanitaires du hall d’entrée.

Pour une meilleure isolation, un mur de paille a même été aménagé. L’héritage ferroviaire n’a pas été oublié : trois wagons, posés sur les rails d’époque, ont été reconvertis en salles de réunion et de convivialité ; un wagon-citerne de récupération des eaux de pluie permet, lui, d’irriguer la toiture végétalisée et les jardinières extérieures.

Un lieu ouvert à tous

Aujourd’hui, le Garopôle abrite un pôle tertiaire de services, avec un espace de conférences de 220 places, la mission régionale Picardie maritime, des bureaux administratifs, les experts info-énergie de la rénovation thermique… "Le Garopôle, c’est avant tout un espace ouvert à tous. Bientôt, un atelier de location-réparation et relais vélo ouvrira ses portes. Les cyclistes pourront y venir, avant de parcourir les multiples chemins de randonnée qui mènent jusqu’à la baie de Somme", conclut Céline Lebel. "Un parcours pédagogique à travers la halle, accessible aux groupes scolaires comme aux individuels, permet également de faire connaître les écomatériaux et les nouveaux défis liés à l’écoperformance."

Avec, comme clou du spectacle, un arrêt sur le belvédère du Garopôle : la vue sur la gare d’Abbeville, inscrite à l’Inventaire des monuments historiques et au style balnéaire si caractéristique, y est imprenable.

DIAPORAMA

Le Garopôle en bref

2012 : début des travaux de réhabilitation de l’ancienne halle Sernam •
Avril 2015 : inauguration du Garopôle
Coût total du chantier : 7,8 millions d’euros, financé par la Communauté de communes de l’Abbevillois, la Région Picardie, le Conseil départemental de la Somme et les Fonds européens

LOCALISATION

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Garopôle
Place de la Gare 80100 Abbeville
www.cc-abbevillois.fr
www.gasnier-gossart.fr

Journées européennes du Patrimoine
Les samedi 19 et dimanche 20 septembre de 14h00 à 18h00.
Gratuit
Sans inscription
Rendez-vous place de la gare, 80100 Abbeville

A VOIR AUSSI

Le référentiel "Quartiers de gare"
Comment développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare ?
 
 
Agir en Picardie n°172
Testés et approuvés, les coups de cœur de l’#étéenpicardie !
 
 
 

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici