20/07/2011

Economie sociale et solidaire : La concertation

Objectif 2015

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
L’économie sociale et solidaire (ESS) est de plus en plus repérée comme une opportunité de développement économique "plus" durable dans cette période de crise économique et financière qui impacte violemment l’organisation sociale et la vie au quotidien.


Si l’ESS est présente et opérationnelle en Picardie, chacun s’accorde à penser qu’elle pourrait prendre une place plus importante.


Pour cela, le Conseil régional, la CRESS et l’Etat organisent une grande concertation rassemblant tous les acteurs (privés comme publics) intéressés par le concept.


L’objectif : "rêver" ensemble ce que pourrait être l’ESS dans notre région en 2015...et se donner les moyens d’y parvenir


La démarche


Suite à la volonté affichée des acteurs de l’économie sociale et solidaire lors du comité de concertation de l’ESS de février 2011, le Conseil régional, la CRESS et les Services de l’Etat ont imaginé et mis en place une démarche qui a pour vocation de mobiliser l’ensemble des acteurs du secteur pour définir collectivement un plan stratégique afin de développer de façon plus efficiente l’économie sociale et solidaire en Picardie à l’horizon 2015.


Constatant qu’il existe très certainement des marges de manœuvre réelles pour le développement de structures (et d’emploi) dans l’ESS en Picardie afin d’encourager le changement d’échelle du secteur, il a été décidé d’une méthode visant à concerter de façon très large les acteurs et institutions intéressées par ce secteur d’activité et d’organiser des espaces d’échanges et de réflexions collectifs.


L’année 2011 sera mise à profit pour définir une cartographie de ce que les acteurs souhaitent faire de l’ESS en Picardie à l’horizon 2015. Sur la base de cette cartographie, chaque acteur pourra, à sa place, imaginer et mettre en œuvre ses propres stratégies entre 2012 et 2014 dans le cadre de son projet de structure, et en lien avec les organismes financeurs le cas échéant.


Objectif : gagner en efficience et agir collectivement, en convergence dans le cadre d’un projet commun concerté.

 

MOTS-CLES

concertation

La démarche a été lancée le 15 février 2011 par une large réunion d’acteurs. La méthode s’articule autour de 2 phases :

La Phase 1 (d’avril à juillet) :

Cette phase s’organise autour de 4 ateliers dont les thèmes ont été décidés le 15 février :

Structuration et mutualisation

Prospective, innovation et gisements d’emplois

Développement intégré des territoires

Accompagnement et financement

Chacun de ces 4 ateliers se réunit 2 fois afin d’analyser l’existant et de commencer à fixer d’éventuelles perspectives, thématique par thématique.

En fin de période, les animateurs des 4 ateliers se retrouveront afin de faire le point et de mutualiser les éléments clefs des échanges, d’identifier les axes forts et signaux faibles qui pourront être repris lors de la seconde phase.

La Phase 2 (de septembre à décembre) :

Elle débutera par une seconde réunion en grand groupe du comité de concertation (sur le modèle de celui de février 2011) qui aura comme fonction de restituer les travaux de la phase 1 et de fixer les modalités de travail de la phase 2.

Le format de la seconde série d’atelier sera bâti à partir des enseignements et perspectives identifiés en phase 1. Il s’agira :

d’étudier les conditions de faisabilité et de mise en œuvre de chacune des ces initiatives, actions et voies de progrès ;

de définir la feuille de route opérationnelle pour chacune des initiatives ou actions retenues (portage, calendrier, moyens, organisation) ;

de rassembler ces feuilles de route dans le cadre d’un Plan d’action régional 2012-2014.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 19h et le samedi de 8h à 12h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici