26/11/2013

Des plantes pleines d’énergie

Le projet Optabiom en détail

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Comment la biomasse végétale (plantes cultivées, résidus agricoles, haies) peut-elle être source d’énergie locale ? Le point avec le projet Optabiom, mené depuis 2008 en Picardie.
Des plantes pleines d'énergie

Peut-être avez-vous remarqué dans les champs picards des espèces inconnues comme le moha ? Ou encore des mélanges inattendus comme l’avoine et la phacélie ? Depuis quelques années, la structure Agro-Transfert Ressources et Territoires - qui s’attache à faire le lien entre la recherche et le développement agricole - mène de front plusieurs expérimentations. "Nous testons la possibilité de cultiver certaines espèces et de les transformer en énergie sur le sol picard", explique Marie-Laure Savouré, coordinatrice du projet.

Le projet technologique Optabiom vise ainsi à mieux connaître la biomasse végétale, son gisement et son utilisation sous forme d’énergie. Avec pour finalité le développement de sites de valorisation de biomasse.

La biomasse, source d’énergie en devenir

Optabiom s’intéresse également aux cultures dérobées. Ces cultures, intercalées entre deux cultures existantes, permettent de ne pas modifier les systèmes agricoles tout en augmentant la biomasse générale. "Face au changement climatique et à la diminution de l’énergie fossile, la biomasse devient une source de production d’énergie indispensable.."

Mais comment transforme-t-on une plante en énergie ? "Nous étudions les impacts techniques, économiques et environnementaux, de la culture de la plante jusqu’à son utilisation en énergie. Nous avons suivi six projets, comme l’utilisation de plaquettes bois en Thiérache, la combustion d’anas de lin - résidus récupérés lors de l’obtention de fibres textiles - pour chauffer une piscine, des établissements scolaires et des appartements dans l’Oise, ou encore l’approvisionnement de méthaniseurs."

Au total, un montant d’1,25 M€ a été engagé sur six ans (2008-2014) par les partenaires d’Optabiom*, avec le concours financier de FranceAgriMer et de la Région.

Il a permis de mettre au point une méthode de travail destinée aux conseillers et acteurs des projets biomasse pour concevoir et mettre en place des plans d’approvisionnement en biomasse agricole durable valorisant les territoires.

* Agro-Transfert Ressources et Territoires, Institut polytechnique LaSalle Beauvais, Fédération régionale de coopératives agricoles de Picardie, Chambre régionale d’agriculture de Picardie, Institut national de la recherche agronomique.

Plus d’infos sur le magazine Agir en Picardie feuilletable en ligne

LOCALISATION

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Agro-Transfert Ressources et Territoires
2, Chaussée de Brunehaut - 80200 ESTRÉES-MONS
Tél. : 03 22 97 89 28
www.agro-transfert-rt.org

A VOIR AUSSI

Semaine de la recherche et de l’innovation 2013
Du mardi 26 au vendredi 29 novembre 2013, à Creil
 
 
La biomasse au programme des Entretiens IAR 2013
Le jeudi 7 novembre 2013, au château de Chantilly
 
 
Pôle IAR, accélérateur d’innovations vertes
 
 
Agir en Picardie n°160
Novembre 2013
 
 
La Brosserie Française joue la carte du "made in Picardie"
L’entreprise picarde mise sur des produits 100 % français
 
 
Inoforges, des projets sur les rails
L’entreprise picarde innove
 
 
La Picardie se mobilise contre le "binge drinking"
Zoom sur le projet AlcoBinge, porté par Mickaël Naassila
 
 
 

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici