Afficher/Masquer


25/10/2012
Commission permanente et Session du 25 octobre 2012

Améliorer le service ferroviaire

Pour un service de transport de qualité

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
La vitesse et la ponctualité font partie des attendus d’un service de transport de qualité. Zoom sur deux mesures qui vont dans le bon sens.
Améliorer le service ferroviaire

Electrification du tronçon Amiens–Rang du Fliers

Inscrite au Contrat de Projet Etat Région (CPER) 2007-2013, l’électrification du tronçon Amiens - Rang-du-Fliers pourrait retrouver un intérêt particulier dans la perspective du projet « Roissy-Picardie ». A l’horizon 2020, certains TGV « de province à province » en provenance de Roissy pourraient être prolongés au-delà d’Amiens vers Abbeville et Boulogne. L’électrification de cet axe présente également un intérêt certain pour le développement de l’activité fret.
Après des études préliminaires entamées dès 2005, nous entrons aujourd’hui dans la phase d’avant-projet, qui fait l’objet d’une subvention régionale de 1 000 000 € sur un coût d’opération de 3 700 000 €.

Etude horaire Picardie 2015-2020

Le Transport Express Régional est un outil essentiel pour les milliers de Picards qui l’empruntent chaque jour pour se rendre à leur travail. Ce service, qui est le premier poste de dépense de la Région, se doit d’être irréprochable, pour chacun de ces usagers. C’est l’enjeu de l’étude horaire présentée aujourd’hui.

La mise en place du candencement en décembre 2011 a permis d’améliorer la lisibilité du service TER. Elle a néanmoins participé à exacerber les tensions liées à la saturation des TER et Intercités en heure de pointe.

Sur les axes Paris – Amiens et Paris – Saint-Quentin, certains trains sont aujourd’hui saturés et causent l’insatisfaction légitime d’une partie des usagers quotidiens. De plus, les perspectives d’amélioration semblent insuffisantes pour soutenir l’augmentation de la demande prévue au cours des prochaines années.

Compte tenu de ce constat, l’ensemble des partenaires (Région, Etat, Réseau Ferré de France, SNCF) s’accorde aujourd’hui sur la nécessité de conduire des travaux exploratoires visant à proposer un nouveau schéma directeur de desserte sur les axes Paris – Saint-Quentin et Paris – Amiens. Il doit permettre d’offrir une qualité de service satisfaisante et de faire face à la croissance des trafics, tout en proposant une exploitation souple et robuste.

A cette occasion, une convention est proposée afin de préciser l’étude horaire picardie 2015 – 2020 sur les axes Creil-Paris/ Compiègne-Paris et de définir les modalités de participation de chacun des partenaires. Ce projet s’inscrit dans le cadre du CPER 2007-2013.

L’étude est estimée à un montant de 150 000 € HT. La participation de la Région s’élève à 60 000 €, à parité avec l’Etat. RFF et la SNCF contribuent à ces travaux à hauteur de 15 000 € chacun.

 

MOTS-CLES

transport

VOS COMMENTAIRES

Vos commentaires

  • Le 26 octobre 2012 à 11:39, par Touret Lise En réponse à : Améliorer le service ferroviaire

    Donc, Chateau-thierry est, et restera loin d’Amiens. A quand un service de train plus direct ? Les trains c’est une chose , mais les routes c’est loin d’être le top aussi !
    J’ai vraiment l’impression que notre secteur du sud de l’AISNE ne fait pas partie de la Picardie !!!
    Un proverbe nous va bien tout compte fait :"loin des yeux loin du coeur !"
    Dommage, car on gagne vraiment à être connu, et pas seulement pour notre champagne Picard.
    Très cordialement Lise TOURET

  • Le 26 octobre 2012 à 19:50, par flament En réponse à : Améliorer le service ferroviaire

    Ancien cheminot,(cadre transport exploitation),et ayant oeuvré sur le territoire" ile de france ",j’ai regretté la desserte "avant le tgv",qui permettait de relier les grandes villes des régions picardie/nord-pas de calais.(ex:creil-lille pour les étudiants...)Le fait de scinder les responsabilites transport "ter"pour un territoire propre à chaque région,a limité les dessertes ,et n’a pas permis de connaître rééllement les besoins des usagers (mobilité plus importante,coût du carburant et risques accidents pour la voiture,facteurs sociaux,etc..).Le fait de concentrer le trafic sur paris limite les dessertes puisque la gare de paris est saturée pour les voies de réception .Le cadencement est une bonne initiative ,et les projets en cours aussi .Pour beauvais,quand sera mis à double voie le tunnel à une voie du coudray après méru(condition pour des trains en moins d’une 1h de paris et,pour améliorer la desserte globale de paris(on a su creuser le tunnel sous la manche ...).j’arrête mon énumèration,il y a beaucoup à faire...Bon courage

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici