22/10/2015

Améliorer la formation professionnelle dans le secteur de la chimie et de la plasturgie

L’accord sectoriel "chimie - plasturgie" est signé

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Dans le cadre du contrat de plan régional pour le développement de la formation professionnelle (CPRDFP), Claude Gewerc président du conseil régional de Picardie, Nicole Klein, préfète de la région Picardie, préfète de la Somme, et Valérie Cabuil, recteur de l’académie d’Amiens, chancelier des universités, ont signé l’accord sectoriel "chimie - plasturgie".
Améliorer la formation professionnelle dans le secteur de la chimie et de la plasturgie

La déclinaison opérationnelle du contrat de plan régional pour le développement de la formation (CPRDF) au travers de l’accord cadre du secteur chimie-plasturgie, doit permettre d’établir un lien étroit entre les priorités propres à la puissance publique en matière d’emploi, de développement économique et de formation et les enjeux spécifiques de ces secteurs d’activité.

Depuis plusieurs années, les entreprises de la chimie sont confrontées, comme de nombreux secteurs industriels, à des difficultés de recrutement. Les entreprises de la chimie emploient des salariés d’un niveau technique élevé et connaissent une évolution permanente de leurs besoins en compétences du fait des changements technologiques permanents du secteur.

Ce nouvel accord cadre a été signé dans les locaux de l’entreprise Pivert SAS. La SAS PIVERT, créée en 2012 dans le cadre du programme « Investissements d’Avenir », est une Société dont le modèle d’affaire repose sur la valorisation de technologies innovantes.
Elle contribue directement au développement d’une filière française compétitive dans le secteur de la chimie du végétal à base de biomasse oléagineuse.

Après des accords-cadres sectoriels pour les secteurs du sanitaire et social, du bâtiment et travaux public et du transport-logistique, en 2012, puis de la métallurgie, de la culture, du tourisme et de l’agriculture en 2014, le secteur de la chimie-plasturgie va donc bénéficier à son tour d’un accord cadre.
Sa première action sera la mise en place d’un contrat d’études prospectives territorial afin de développer une analyse qualitative et prospective des métiers de la chimie.

Télécharger (Word - 35.4 ko)
 

MOTS-CLES

chimie , formation