29/03/2013
Commission permanente et Session du 29 mars 2013

350 millions d’euros pour les lycées

Le programme prévisionnel d’investissement 2013 -2015

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
La Région consacre 350 millions d’euros à l’amélioration du cadre de vie et des conditions d’apprentissage des lycéens à travers un programme prévisionnel d’investissement 2013-2015. Parce que la réussite des jeunes Picards constitue une priorité régionale. Parce que cet investissement offrira aux entreprises l’opportunité de décrocher de nouveaux chantiers.
350 millions d'euros pour les lycées

La Région Picardie a pour ambition de permettre à chaque jeune de construire son projet de vie et de s’épanouir dans un environnement scolaire de qualité. Ainsi, elle poursuit ses investissements dans les lycées picards. Entre 2004 et 2012, ce sont près de 500 millions qui ont été investis pour améliorer le quotidien des lycées et de la communauté éducative. La Région donne un coup d’accélérateur en investissant 350 millions en trois ans. Le programme prévisionnel d’investissement doit permettre de répondre aux besoins des lycées, tant en matière éducative et pédagogique qu’en matière de vie lycéenne, tout en tenant compte des évolutions démographiques, socio-économiques et territoriales de la région. Son élaboration s’est appuyée sur un état des lieux de l’état du patrimoine bâti des lycées.

Ce programme de 350 millions d’euros a été établi selon cinq axes :

Bien vivre : internats, lieux de restauration, lieux de vie et de convivialité (124 297 098 M€, soit 36%). Trois exemples dans l’Aisne, l’Oise et la Somme :

  • Réhabilitation des voiries et des réseaux et amélioration des performances thermiques de l’internat aux lycée et lycée professionnel Joliot Curie à Hirson (12 175 000 €)
  • Réhabilitation et restructuration de l’internat des lycée et lycée professionnel Mireille Grenet à Compiègne (8 000 000 €)
  • Restructuration partielle du lycée d’enseignement général et technologique agricole Le Paraclet à Cottenchy (6 070 500 €).

Mieux apprendre : technologies de l’information et de la communication, salles informatiques, laboratoires de langues, salles de cours, travaux d’accessibilité (93 417 152 M€, soit 26%). Trois exemples dans l’Aisne, l’Oise et la Somme :

  • Réhabilitation et restructuration du bâtiment central comprenant le pôle scientifique et les fonctions centrales et isolation des logements du Lycée Jean Macé à Chauny (5 930 800 €)
  • Programme de restructuration du lycée professionnel horticole de Ribécourt (2 689 052 €)
  • Restructuration des lycée et lycée professionnel Lamarck à Albert (10 996 000 €)

S’ouvrir au monde : équipements culturels, équipements sportifs (14 581 692 M€, soit 5%). Trois exemples dans l’Aisne, l’Oise et la Somme :

  • Construction d’un gymnase pour les lycée Gérard de Nerval et lycée professionnel Camille Claudel à Soissons (3 267 000 €)
  • Travaux de rénovation aux lycée et lycée professionnel Paul Langevin à Beauvais (2 299 400 €)
  • Réhabilitation et amélioration des performances énergétiques des bâtiments CDI et Administration aux lycée et lycée professionnel Jean Baptiste Delambre et Montaigne à Amiens (1 462 217 €)

Améliorer les conditions de travail des adultes : salles des profs, logements de fonction, équipements et locaux des équipes administratives et des agents des lycées (39 156 049 M€, soit 11%). Trois exemples dans l’Aisne, l’Oise et la Somme :

  • Reconstruction de la cuisine centrale et réhabilitation des cuisines satellites des lycées Léonard de Vinci et Gérard de Nerval à Soissons (5 565 100 €)
  • Aménagement des espaces d’activités pour les élèves, réaménagement de la salle des professeurs et aménagement d’un pôle artistique dans les locaux de l’ancien CDI des lycée et lycée professionnel Jules Uhry à Creil (1 238 900 €)
  • Reconstruction des logements aux lycée et lycée professionnel Pierre Mendès France à Péronne (1 605 000 €)

Apprendre un métier : plate-forme d’apprentissage (par secteurs d’activité) (76 010 568 M€, soit 22%). Trois exemples dans l’Aisne, l’Oise et la Somme :

  • Restructuration des ateliers au lycée Jean Macé à Chauny (10 000 000 €)
  • Restructuration des ateliers aux lycée et lycée professionnel Marie-Curie à Nogent-sur-Oise (16 173 670 €)
  • Restructuration des ateliers aux lycée et lycée professionnel Boucher de Perthes à Abbeville (6 114 895 €).

Ce programme a également été élaboré avec une attention particulière portée aux besoins des établissements en matière de sécurité des personnes et des biens, en matière d’hygiène et en tenant compte de la mise en accessibilité des locaux aux personnes en situation de handicap avec en parallèle un souci de diminution de l’empreinte énergétique et environnementale des bâtiments.

Un véritable outil de relance économique

Au-delà de l’aspect réussite éducative, le programme prévisionnel d’Investissement est conçu comme un véritable outil de relance. Concrètement, il mobilisera l’ensemble des corps de métiers sur plusieurs années, par le biais de marchés publics, estimés selon la répartition suivante :

Gros-œuvre étendu : 168 651 265 € (soit 49%)
Electricité : 46 932 957 € (soit 14%)
Plomberie – chauffage - ventilation : 46 261 974 € (soit 13%)
Etudes et frais divers : 39 239 574 € (soit 11%)
Voirie et réseaux divers : 28 633 538 € (soit 8%)
Autres corps d’Etat : 17 732 223 € (soit 5%)

 

MOTS-CLES

éducation

Retour en images sur les grands travaux menés dans les lycées

A VOIR AUSSI

Programme d’investissement dans les lycées
Découvrez la carte des travaux
 
 
 

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici