12/11/2015

10e édition du Picardie Mouv : têtes d’affiches et artistes émergents

Du 19 au 28 novembre 2015

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Le Picardie Mouv, festival des musiques actuelles, fête ses 10 ans. L’occasion de retrouver en concert le meilleur de la scène locale, nationale et internationale aux quatre coins de la région. Cette année encore, une programmation unique dans de grandes et de petites salles. Pop, électro, rock, chanson française, musique du monde, rap… il y en aura pour tous les goûts.
10<sup class="typo_exposants">e</sup> édition du Picardie Mouv : têtes d'affiches et artistes émergents

Lors de la précédente édition du Picardie Mouv, plus de 13 200 personnes ont fait le déplacement dans toute la région. Cette année, pour ses 10 ans, le Picardie Mouv propose de nouveau une programmation riche, à la hauteur de l’événement et toujours à des tarifs avantageux*.

Programme du festival dans l’Aisne

► Jeudi 19 novembre au Forum - Chauny - place Yves-Brinon

Mass Hysteria (Metal)
Formé en 1993, le groupe, qui a percé en 1999 avec son deuxième opus Contraddiction, est connu et reconnu pour son mélange de métal, de rock et de boucles électro. Le groupe vient présenter son 8e album, Matière Noire.

La Nébuleuse d’Hima (Electro, Hip-hop, Rock)
Collectif réunissant une vingtaine d’artistes de la région parisienne, La Nébuleuse d’Hima produit depuis 2011 de « l’électro à grosses guitares » avec des soupçons de hip-hop, de métal et de musique world. Sur scène, cinq musiciens, une programmatrice et pianiste, un DJ, deux guitaristes et une voix.

Anorak (Metal)
Formé en 2005 à Amiens, le groupe est composé d’un batteur, d’un guitariste, d’un bassiste et d’un chanteur. Influencé à ses débuts par des formations comme Lack, Vision of Disorder, Nostromo ou Knut, le quatuor s’oriente vers un mélange rugueux de hardcore et de métal.

► Vendredi 20 novembre à la salle des arts et loisirs - Tergnier - place Herment

Sanseverino (Chanson française)
Sanseverino sort son septième album solo depuis son mémorable Tango des Gens en 2001 qui lui a valu deux ans plus tard une Victoire de la musique dans la catégorie « Révélation scène ».

The Aspirators (Rockabilly)
Un groupe dont le crédo est le rockabilly, genèse du rock’n’roll issue de la fusion du blues et de la musique hillbilly et country. Les trois compères revisitent des standards des Stray Cats, d’Elvis Presley, des Clash, d’Eddie Cochran et bien d’autres encore.

► Vendredi 20 novembre à la Biscuiterie - Château-Thierry - 53 rue Paul-Doucet

Barcella (Chanson française)
Chanteur-poète à la voix singulière, Barcella écrit des chansons subtiles semées de jeux de mots et d’inventions sémantiques. Entre humour, autodérision et grandiloquence, ce fan de Bourvil est une vraie bête de scène. Il présentera son troisième album Puzzle paru en 2014.

La Troupe Badour (Chanson française)
Une bande de gais-lurons qui fait danser accordéons, guitares et contrebasse sur des chansons parfois tendres, parfois engagées. Des airs entraînants qui se promènent dans les ruelles et les bars des quatre coins de la France. Leur philosophie : de la joie, de l’amitié et de l’amour.

► Samedi 21 novembre au Splendid - Saint-Quentin - boulevard Léon Blum

Black Strobe (Electro, Blues)
Entre rock, blues, country et musiques électroniques, Black Strobe prend un malin plaisir à brouiller les pistes. Le groupe a été rendu célèbre par le titre I’m a Man (Burn Your Own Church, 2007) présent sur la bande originale de Django Unchained du réalisateur Quentin Tarantino.

The Shoes (Electro, Pop)
Révélation des Transmusicales de Rennes en 2008, le duo électro rémois sort son deuxième album, très attendu depuis le succès de Crack My Bones en 2011. Quatre années durant lesquelles les deux musiciens ont notamment mis leur talent au service d’artistes internationaux comme Lana Del Rey, Santigold, Woodkid, ou Das Racist.

Panipoke, Miss Tick, Khârôn, Shawny (Electro)
Quatre Djs animeront le Splendid à commencer par Panipoke, un jeune saint-quentinois oscillant entre minimal et house, maximal et techno. Suivi de Khârôn, entre héritage rave et club music. Puis de Miss Tick, une Toulousaine passionnée de techno progressive avec sa petite touche de tribal et de glamour. Enfin, on retrouvera Shawny, ce brasseur de rythmes électro-rock-ska-punk et de psytrance.
Edgär (Electro, Pop)
Formé en 2015 par deux Amiénois de 24 ans, Edgär fait partager ses états d’âme électro pop à la guitare et au clavier. S’inspirant tantôt de ses illustres aînés tantôt de ses contemporains, cette jeune formation est à découvrir au Picardie Mouv, dans l’attente d’un premier EP prévu courant 2016.

► Samedi 21 novembre au théâtre du Familistère - Guise - 236 cité Familistère

La Grande Sophie (Pop Rock, Variété)
Victoire du meilleur album en 2013 pour La Place du fantôme, Grand Prix de l’Académie Charles Cros en 2009 pour Des vagues et des ruisseaux, Victoire de la révélation scène en 2005, disque d’or sur ses quatre derniers albums : la Grande Sophie est l’une des artistes majeures de la scène française. L’auteur-compositeur-interprète viendra présenter son 7e album né d’un voyage à Hanoï : Nos histoires.

Louis Aguilar (Folk, Blues)
Louis Aguilar, crooner originaire de Lille, a déjà quatre albums à son actif, et un cinquième en préparation It’s all gonna be fine. Une musique folk forgée à l’écoute des Dylan, Neil Young ou Bonnie Prince Billy. Sa ballade Memories a été reprise par Julien Doré sur l’album Love.

► Mercredi 25 novembre à la Maison des arts et loisirs - théâtre Guy Sabatier - Laon - 2 place Aubry

Damien et Renan Luce (Chanson française)
Tout le monde ou presque connait Ronan Luce depuis la sortie de son premier album Repenti en 2006, et pour lequel il reçoit deux récompenses aux Victoires de la musique deux ans plus tard. Les deux frères repartent ensemble à l’aventure sur les scènes françaises. Cette fois, place à une tournée plus acoustique, avec une mise en scène plus théâtrale.

La mordue (Chanson française)
Elle a accompagné au cours de longues tournées Benabar, Sanseverino, Olivia Ruiz ou Tryo. La Picarde Caroline Varlet, alias La Mordue, a la gouaille et la verdeur acidulée d’une vraie chanteuse à textes. Entre guitare, accordéon et percussions, son premier album (paru en 2012) La Mordue évoque ses coups de gueules, ses amours, ses émotions.

► Samedi 28 novembre à la Maison de la culture et des loisirs - (Gauchy - rue Gabriel-Péri)

Karimouche (Chanson française)
On a entendu certaines de ses chansons cet automne en première partie de Zebda ou de Stromae. Son nom : Karimouche. Son premier album Emballage d’origine avait été une des révélations de l’année 2010. Quelque 400 concerts plus tard, elle revient avec un nouvel album Action.

Lior Shoov (Chanson du monde)
Cette jeune Israélienne sillonne le monde avec une tortue sur son dos et une panoplie de curieux instruments : ukulélé, tubes en plastiques, harmonica, mignonettes d’alcool, jouets, genoux percussifs ou tambourin. Issue des arts de la rue et clown de formation, elle compose en anglais, en espagnol, en hébreu et en français.

Pleasure (Rock alternatif)
Ils se sont fait remarquer lors de la finale régionale du Tremplin des jeunes Picardie Mouv en 2014. Fondé en 2011 par quatre Saint-Quentinois, le groupe de rock alternatif peaufine un premier album de 10 titres inédits qui fait suite à un premier EP en 2014.

Programme du festival dans l’Oise

► Jeudi 19 novembre à l’Elispace - Beauvais - 3 avenue Paul-Henri-Spaak

Biga*Ranx (Reggae)
Ce passionné de reggae et de sonorités jamaïcaines a créé son propre style : le rub-a-lounge. Pour Night Bird, son troisième album sorti en début d’année, il compose lui-même, intègre des textes en français et s’entoure d’invités comme U-Roy, U-Brown, Joseph Cotton et Big Youth, soit le gratin des DJs jamaïcains.

Yaniss Odua &the Artikal Band (Reggae)
C’est un des grands noms du reggae actuel. La trentaine à peine passée, le Martiniquais Yaniss Odua a déjà 20 ans de carrière à son actif dont un premier opus à seulement 11 ans. Produit par le Jamaïcain Clive Hunt, son troisième album Moment idéal a une nouvelle fois reçu les louanges de la critique.

Naâman (Reggae)
Elu révélation de l’année en 2013 aux Victoires du Reggae, le jeune chanteur dieppois s’impose rapidement auprès de la critique et de son public. Avec plus de 10 000 exemplaires vendus, son premier album Deep Rockers Back a Yard devient meilleur album French Touch en 2014. Après plus de 130 concerts en Europe, en Amérique et en Asie, son deuxième opus Rays of Résistance vient de sortir.

Le Chaudron magique (Dubstep, Breakbeat)
Depuis 2006, le duo mitonne au sein de son Chaudron magique une musique éclectique, mélange d’électro et d’acoustique. Un melting pot musical couplé sur scène à des chorégraphies pyrotechniques. Dans la continuité de son premier album Première portée (2007), Le Chaudron magique a élaboré en 2014 Second Elixir.

► Jeudi 19 novembre au théâtre du Chevalet - Noyon - place Aristide-Briand

Faada Freddy (Rap, Soul, Reggae)
Au Sénégal, Faada Freddy est l’un des pionniers du rap africain avec son groupe Daara J qui a fêté son 20e anniversaire en juin. En France, c’est un phénomène vocal, Abdou Fatha Seck, alias Faada Freddy, rêvait d’enregistrer un album sans musicien, avec son corps et sa voix comme seul instrument. C’est désormais chose faite avec Gospel Journey.

Crescendo (Rap)
Auteur, compositeur et interprète, ce jeune Amiénois sort en 2012 sa première mixtape solo Les bonnes choses ont une faim : 12 titres pour les amoureux du beau langage et des rimes haut de gamme. Son prochain album autoproduit est prévu en 2015. Son nom Méliméloman.

► Vendredi 20 novembre à l’Ouvre-Boîte - Beauvais - 8 avenue de Bourgogne

Blacko (Reggae)
Karl Appela, alias Blacko, le rappeur de Montfermeil, invente son propre style, entre rap et reggae, hip-hop et dancehall, flow et chant. Après quatre ans d’absence, l’ex du groupe Sniper reprend du service, en solo, avec un EP Le temps est compté sorti en février qui préfigure l’album Dualité.

Crescendo (Rap)
Auteur, compositeur et interprète, ce jeune Amiénois sort en 2012 sa première mixtape solo Les bonnes choses ont une faim : 12 titres pour les amoureux du beau langage et des rimes haut de gamme. Son prochain album autoproduit est prévu en 2015. Son nom Méliméloman.

► Samedi 21 novembre au Palace - Montataire - rond-point des Déportés

Orange Blossom (Musique du monde)
Après neuf ans d’absence, le groupe nantais Orange Blossom est de retour avec un nouvel album, Under the Shade of Violets et une nouvelle voix lumineuse, l’Egyptienne Hend Ahmed. Ce troisième album est de l’avis général fascinant et envoûtant, plus mature et acoustique, entre chants séculaires d’orient, orages électroniques et puissance du Rock.

Toma Sidibé (Musique du monde)
Il est un peu le chantre de la musique afro-picarde. Des chansons en bambara et en français, influencées par le Reggae ou le Ragga. Le mariage des instruments traditionnels (djembé ou bougarabous) et des sonorités électriques modernes affirme une identité foisonnante pour son cinquième album studio Bal poussière.

► Samedi 21 novembre à la salle de l’Horloge - Tracy-le-Mont - 2 rue de Nervaise

Tcharabia (Musique du monde)
Un brin de musique méditerranéenne, une pincée d’influence tzigane, une pointe d’airs latinos, un zeste de blues malien et une cuillère à café de tambours africains. Un voyage intense à travers la diversité musicale, avec des airs rythmés ou apaisants, essentiellement acoustiques.

Les Chats noirs (Jazz manouche)
Composé d’un violoniste, d’un guitariste, d’un contrebassiste et d’un guitariste, les Chats noirs sort en 2006 son premier disque First. Une reprise de standards, mais surtout de compositions originales de Jazz manouche qui sentent bon le Rock, le Reggae, le Classique, le Metal et le Free Jazz.

Hommage à Gus (Accordéon, Jazz)
Il fut le premier à mêler l’accordéon au Jazz. Le compositeur belge Gus Viseur aurait soufflé ses 100 bougies cette année, l’occasion toute trouvée pour un trio beauvaisien de lui rendre hommage. Ils joueront également des morceaux de grands jazzmen comme Charlie Parker, Oscar Peterson, Bill Evans ou Oscar Pettiford, sans oublier le tango d’Astor Piazzolla.

► Samedi 21 novembre au théâtre des Poissons - Frocourt - 18 rue de Beauvais

Nosfell (Indie Folk, Rock)
Depuis dix ans, son chemin est l’un des plus singuliers de la musique en France, entre musiques d’orient, Folk et Blues, Funk, mélodies rêveuses et Rock. Sur son dernier album, Amour massif, Nosfell a fait appel pour ses textes à de grands auteurs comme Dominique A et Dick Annegarn, proposant un opus plus pop.

Bertrand &… (Chanson française)
Pour le Picardie Mouv, Bertrand Devendeville revient seul sur scène. Il proposera un mix assez dépouillé de ses talents : un duo avec une Groovebox, plusieurs chansons à texte inédites et plein de surprises.

► Samedi 21 novembre La Grange à musique - Creil - 16 boulevard Salvador-Allende

Low end Picardie 5.0 (Electro)
Véritable festival dans le festival, le Low End Picardie met cette fois à l’honneur les beatmakers français, après une précédente édition très dubstep. La Grange à musique de Creil recevra donc DJ Pone. L’un des meilleurs turntablistes en activité au parcours plutôt costaud : ancien membre de Birdy Nam Nam, producteur notamment pour Orelsan et TTC. Face à lui, on retrouvera Superpoze qui après avoir fait la tournée cette année de tous les plus grands festivals européens, revient avec un nouvel album Opening qui a ravi les critiques. Au programme également : Cotton Claw, révélation des derniers Inouïs du Printemps de Bourges. Enfin, le vidéaste Julien Appert et le scénographe Thierry Wilmort enrichiront cette programmation de surprises visuelles.

Verlatour (Indie Dance, Electro)
Déjà connu avec The Name ou encore Wolves & Moons, le batteur amiénois Jocelyn Soler s’est trouvé un autre terrain de jeu : les musiques électroniques. Verlatour se forge un univers singulier au fil de ses Eps, où « fantaisie sonore » et « independant dance music » sont les maîtres mots.

► Dimanche 22 novembre au Théâtre du Beauvaisis - Hors les murs - Beauvais - site de la Maladrerie - 40 rue Vinot-Préfontaine

Loïc Lantoine et The Very Big Experimental Toubifri Orchestra (Chanson française)
Pour son nouvel album J’ai changé, Loïc Lantoine est accompagné de François Pierron à la contrebasse polyvalente, Joseph Doherty, l’Irlandais multi-instrumentiste vu avec Sons of the Desert ou Akosh, le guitariste Eric Philippon, transfuge de la Tordue, et le batteur Thomas Fiancette. Résultat : 12 morceaux riches et variés, âpres et tendres à la fois, chroniques amicales ou amoureuses.

Rural Blues Band (Blues)
De la musique de bal inspiré du forro brésilien, au blues de France… Depuis deux ans, Romain Magne a délaissé Toulouse pour Amiens, il est à présent un orchestre à lui tout seul : le Rural Blues Band. Sur scène, « l’homme-orchestre » joue de la guitare, du banjo, des percussions, de l’harmonica. Tout en n’oubliant pas de chanter.

► Mardi 24 novembre à la Manekine - Pont-Sainte-Maxence - 4 allée des Loisirs

Irma (Pop, Folk)
Phénomène musical, Irma a émergé grâce à son tube planétaire I Know en 2011. Après un voyage initiatique à New-York et la sortie de l’album Faces en 2014, ce fan de Michael Jackson et de Ben Harper s’est lancée en 2015 dans une nouvelle tournée plus intime « Face à face » avec un seul musicien au lieu de six. Une délicieuse balade pop-folk qui affirme son cosmopolitisme.

Mehaa (Indie rock)
Née, entre Lille et Compiègne, Mehaa enregistre son album éponyme en 2014 avant de le sortir en février 2015. Dix compositions légères et communicatrices aux sonorités pop-folk, et inspirées par Lily Allen ou Serge Gainsbourg.

► Mardi 24 novembre à La Faïencerie - Creil - Allée Nelson

Bertrand Belin (Folk, Chanson française)
Bertrand Belin, poète à l’écriture singulière, a beaucoup bâti depuis son précédent album Parcs. Son nouvel album, Cap Waller, n’existe sur aucune carte, mais on peut imaginer que le Breton Belin a longé la côte vers le Sud, jusqu’à une Afrique imaginaire. Un album doré, solaire, chaloupé, dont les chansons visent la danse et l’amour.

Thomas Albert Francisco (Pop, Folk)
Avec sa guitare classique, une pédale looper, une percu au pied et sa voix légèrement éraillée, l’Amiénois Thomas Albert Francisco accroche le public avec un naturel déconcertant. Des riffs de guitare omniprésents, des mélodies enivrantes qu’on retrouve sur I’m not a bad guy, son premier mini album autoproduit.

► Jeudi 26 novembre à la salle Saint-Gobain - Thourotte - place Saint-Gobain

Jeanne Added (Electro, Rock)
Passée par le Conservatoire national de Paris et la Royal academy of music de Londres, elle délaisse sans complexe le violoncelle pour la guitare électrique et le Rock. Son premier album Be sensational, bouscule les codes et les genres, entre effluves électro-pop et tensions post-punk.

Lilju (Electro, Pop)
De formation classique, l’atypique compositeur amiénois se produit seul au violoncelle qu’il double avec un sampler. Il aime naviguer au plus proche de la terre de ses ancêtres scandinaves, relie la musique à la nature, le son à l’image, le celtique à l’électro.

► Samedi 28 novembre à la MJC - Crépy-en-Valois - 1 avenue de l’Europe

Bensé (Chanson française)
Après six ans à sillonner le monde entier avec un harmonica, une guitare et des livres, le revoilà sur les scènes françaises. Avec 15 titres au son pop et folk rock, son deuxième album Le Printemps retrace sa vie sentimentale et spirituelle, ses aventures et rencontres à travers ses voyages. Sur scène, au piano et à la guitare, Bensé déploie une belle énergie où le souffle romanesque et romantique se mêle aux mélancolies légères et lumineuses.

Jamlik (Chanson française)
Cet auteur-compositeur picard propose avec ses fidèles acolytes, une musique intemporelle et des textes chaleureux. Avec son premier album Courir les vents, sorti en 2013, l’artiste s’inscrit dans la tradition des chanteurs à textes, avec un spectacle qui se prête aussi bien aux espaces intimistes qu’aux scènes amplifiées.

► Samedi 28 novembre à la Faïencerie - Creil - allée Nelson

Youssoupha (Rap)
Trois ans après Noir Désir, lauréat d’un disque de platine, Youssoupha revient avec un nouvel album NGRTD. Un opus dans lequel le rappeur évoque ses origines africaines et les multiples identités françaises. Avec NGRTD, Youssoupha ambitionne de toucher le grand public, comme l’avait fait autrefois MC Solaar.

Picaros Clique (Rap)
Le trio compiégnois s’inscrit dans la droite lignée du hip-hop des années 90, façon Wu-Tang Clan et Cypress Hill. Sur scène, Junior Makhno orchestre en direct des batteries excitées et des samples lancinants. Fresh Cut envoie des scratchs furieux et précis aux influences 80’s. Sans oublier Kouzï qui emporte le spectateur par son énergie dans des textes glaçants de réalisme.

Programme du festival dans la Somme

► Jeudi 19 novembre au Théâtre municipal - Abbeville - boulevard Vauban

Yaël Naim (Pop, Folk)
En 2008, le monde entier la découvrait grâce au titre « New soul ». Très vite, son premier album a caracolé en tête des ventes et décroché un prix aux Victoires de la musique. Pour le plus grand plaisir de ses fans, Yaël Naim est de retour avec un troisième album : Older. Paru en mars 2015, l’opus mélange les sonorités soul, folk, esquissant une pop épurée.

Sancho (Slam, Chanson française)
Le slammeur beauvaisien de 31 ans qui a débuté les scènes slam en 2003 aux côtés de Grand Corps Malade, de Rouda ou d’Ami Karim, présentera au Picardie Mouv avec le guitariste Fred Bouchain son premier album : La Farofa de Paname. Sa recette musicale : une base rythmique hip-hop, quelques instruments brésiliens, un soupçon de cuivres et une guitare.

► Vendredi 20 novembre à la Comédie de Picardie - Amiens - 62 rue des Jacobins

Babx (Chanson française)
Ses trois albums, Babx (2006), Cristal Ballroom (2009), et Drones Personnels (2013) ont été encensés par la critique lors de leur sortie. Un amour de la langue française qui a valu à David Bablin, alias Babx, le coup de cœur de l’Académie Charles-Cros et une Victoire de la musique dans la catégorie « Album révélation de l’année ».

Thomas Albert Francisco (Pop, Folk)
Avec sa guitare classique, une pédale looper, une percu au pied et sa voix légèrement éraillée, l’Amiénois Thomas Albert Francisco accroche le public avec un naturel déconcertant. Des riffs de guitare omniprésents, des mélodies enivrantes qu’on retrouve sur I’m not a bad guy, son premier mini album autoproduit.

► Vendredi 20 novembre à la salle des spectacles Antoine Vitez - Moreuil - place Victor-Hugo

Melissmel (Rock, Chanson française)
Voix éraillée, mots forts et mélodies mélancoliques, l’Ardéchoise chante une vie qui se casse la gueule. Son crédo : dire la vérité, quitte à gêner. Avec Droit dans la gueule du loup, Melissmel livre un deuxième album, râpeux et révolté. Elle y prête son âme de combattante aux mots de Guillaume Favray.

Louiz’ (Pop)
Le premier album de Louiz’ Remise en question a été lancé le 25 septembre à Amiens. Quoi de plus logique pour cette jeune Amiénoise de 22 ans, guitariste, auteure compositrice et interprète. Avec sa propre guitare comme unique accompagnement, elle envoie ses doutes, ses peurs, ses envies et ses rêves en musique.

► Vendredi 20 novembre au Safran - Amiens - rue Georges-Guynemer

Vaudou Game (Soul, Ryhm’n blues)
Vaudou Game propose un voyage dans l’âge d’or de la soul et du rhythm’n’blues. Son premier opus Apiafo n’a été réalisé qu’avec des instruments et amplis anciens. Résultat : un mariage réussi du traditionnel, du rétro et du moderne. Solo qui se réclame en plein de la mouvance funk africaine des seventies, avec cris jubilatoires façon James Brown, cuivres en transe et rythmiques bondissantes.

Dirty South Crew (Pop)
C’est l’une des formations picardes les plus en vogue du moment. Originaires d’Amiens, les sept musiciens de Dirty South Crew, viennent d’horizons différents. Alternant l’anglais et le français, DSC veut fusionner les styles, du rock au funk en passant par le reggae dancehall, le hip-hop et le ska.

► Samedi 21 novembre à la Briqueterie - Amiens - 2 rue Lescouvé

Arandel (Electro)
Paru en 2010, le premier album d’Arandel, In D, s’inscrivait dans une démarche esthétique postmoderne, non sans une appréciable pointe d’humour. Son nouveau projet, Solarispellis, reste dans la même lignée et se caractérise par la finesse mélodique de ses 12 pièces.

Eleanor Shine (Electro, Pop)
Elle cache son visage sous un masque de loup. Avec ses violons qu’elle appelle ses « jouets », Eleanor Shine crée un univers très personnel. Une fantasmagorie au style difficilement classable entre électro, musique classique et chansons à textes.

► Mardi 24 novembre à la salle de spectacles - Woincourt - place de la Mairie

Malted Milk & Toni Green (Soul, Blues)
Quand le groupe nantais Malted Milk rencontre la diva de Memphis, Toni Green… Cela donne Milk & Green, un des meilleurs disques de soul du moment. Au programme : une poignée de reprises empruntées à plusieurs personnalités comme la diva RnB Mary J. Blige, le soulman de Philadelphie Garnet Mimms, Syl Johnson ou Ann Peebles. L’opus recense aussi des compositions originales.

Verlatour (Indie dance, Electro)
Déjà connu avec The Name ou encore Wolves & Moons, le batteur amiénois Jocelyn Soler s’est trouvé un autre terrain de jeu : les musiques électroniques. Verlatour se forge un univers singulier au fil de ses Eps, où « fantaisie sonore » et « independant dance music » sont les maîtres mots.

► Jeudi 26 novembre au lycée de la Hotoie - 80 rue du Bâtonnier-Mahiu

Zaza Fournier (Pop)
Un langage gouailleur, mutin et sensuel. Un style inimitable et décalé, entre tradition et modernité. Des chansons légères et drôles. Zaza Fournier, chanteuse accordéoniste, est tombée dans le grand bain de la chanson française en 2008. La chanteuse espiègle nous revient avec un troisième album Le Départ.

Luc Alenvers (Chanson du monde)
Luc Alenvers, le Picard, compose en français des mélodies simples, populaires et chamarrées où se mêlent airs tziganes, swing, pop, et couleurs latines. Chanteur aux Bébés lecteurs, comédien musicien pour le conte pour enfant « Patagon », animateur d’atelier d’écriture… Luc Alenvers a sorti deux EP en 2012 et 2013 : Entre les 7 mers et A l’endroit, deux mini-albums qu’il présente dans les salles de concert de Picardie.

► Jeudi 26 novembre au cinéma Gérard Philipe - Mers-les-Bains - 2 rue Paul Doumer

Saycet (électro)
C’est un artisan discret de la pop électronique « made in France ». Pierre Lefeuvre, alias Saycet, s’ouvre au prisme pop avec son troisième album Mirage et révèle une écriture plus assurée et évasive, empruntant aussi bien à la pop qu’à la techno. Le DJ parisien, qui donne de la voix pour la première fois, a collaboré étroitement avec la chanteuse Phoene Somsavath sur certains titres.

Eleanor Shine (Electro, Pop)
Elle cache son visage sous un masque de loup. Avec ses violons qu’elle appelle ses « jouets », Eleanor Shine crée un univers très personnel. Une fantasmagorie au style difficilement classable entre électro, musique classique et chansons à textes. Avec un sampler et différents effets, elle arrive à nous faire croire qu’elle n’est pas seule sur scène.

► Jeudi 26 novembre au théâtre les Docks - Corbie - 30 place de la République

HK et les Saltimbanks (Musique populaire)
Du reggae au blues, du hip-hop au chaâbi, il puise son influence dans les moindres recoins du monde. HK et ses Saltimbanks reviennent pour un troisième album Rallumeurs d’étoiles, dont le titre est inspiré d’un vers d’Apollinaire. HK et ses musiciens n’ont en rien perdu de leur engagement et de leur utopie.

Dirty South Crew (pop)
C’est l’une des formations picardes les plus en vogue du moment. Originaires d’Amiens, les sept musiciens de Dirty South Crew, viennent d’horizons différents. Alternant l’anglais et le français, DSC veut fusionner les styles, du rock au funk en passant par le reggae dancehall, le hip-hop et le ska.

► Jeudi 26 novembre au Chaudron - Amiens - avenue du Général Frère - résidence du Castillon

Sax Machine (hip-hop, jazz)
Il transforme l’art de l’improvisation en un groove cuivré mis en boucle par les loopers. Sax Machine a réussi son alchimie. Le trio voyage sans fausse note entre hard-bop et afro-beat, deep funk et hip-hop. Auparavant duo, Sax machine s’est enrichi avec l’arrivée de RacecaR, un rappeur de Chicago. Le groupe présentera au Picardie Mouv son premier et excellent album Speed of Life, sorti en 2014.

Crescendo (rap)
Auteur, compositeur et interprète, ce jeune amiénois sort en 2012 sa première mixtape solo Les bonnes choses ont une faim : 12 titres pour les amoureux du beau langage et des rimes haut de gamme. Son prochain album autoproduit est prévu en 2015. Son nom Méliméloman.

► Vendredi 27 novembre à la Lune des pirates - Amiens - 17 quai Bélu

Klub des loosers (rap, hip-hop)
Avec son masque blanc qui ne le quitte jamais en scène, Fuzati est la colonne vertébrale du groupe Klub des loosers qu’il forme avec Detect. Après 15 ans d’existence, trois EP, des dizaines de projets parallèles et diverses collaborations, le Klub des loosers revient sur scène en formule live band. On retrouvera donc Fuzati, au Picardie Mouv, pour fêter les 10 ans de Vive la Vie, son mythique premier album.

Beat Pox (beatbox)
En 2007, le Picard Pierre-Olivier Martin, alias Beat Pox, découvre l’univers du Beatbox grâce à la vidéo d’une performance de Joël Turner. Depuis, il n’en est toujours pas ressorti. Beat Pox, qui a atteint la finale du championnat de France de Beatbox en 2013, participe régulièrement à des « battles ». L’occasion d’y rencontrer de grands noms de la discipline comme Eklips, Johnny Madness, ou Nocif Sound System.

► Vendredi 27 novembre à l’espace Guy Maréchal - Roye - rue Jacques-Doyen

Igit (chanson française, blues)
Igit, c’est d’abord une voix rauque, un look et une personnalité singulière. La révélation de l’émission The Voice en 2014 prépare, entre deux concerts, un premier album dont la sortie est prévue en début d’année 2016. En attendant, les spectateurs du Picardie Mouv découvriront son premier E.P. financé grâce à une campagne de crowdfunding. Six titres aux sonorités folk, blues et électro, dont le single Ma solitude.

Mehaa (Indie rock)
Née, entre Lille et Compiègne, Mehaa enregistre son album éponyme en 2014 avant de le sortir en février 2015. Dix compositions légères et communicatrices aux sonorités pop-folk, et inspirées par Lily Allen ou Serge Gainsbourg.

► Vendredi 27 novembre à la Cité Carter - Amiens - 3 rue Georges Guynemer

Push-Up (rock, soul)
Le collectif Push Up revient avec la suite des aventures de son personnage imaginaire, Quincy Brown, à travers The Day After, un album produit en live dans le style des années 1970. Toujours ce même hommage à la musique noire dans lequel se mêlent funk, jazz, rock et même des notes de punk.

Carter Soul Power (soul)
En première partie du groupe Push Up, une vingtaine d’élèves montera sur scène pour rendre hommage, elle aussi, à la « Great Black Music ». Un projet très festif en partenariat avec Cité Carter, le BBCL (Big Band des collèges et lycées) et Push Up. Ainsi, durant près de trois-quarts d’heure, les élèves proposeront leur set sous l’égide des quatre chanteurs du groupe français de soul de référence.

► Samedi 28 novembre au zénith - Amiens - avenue de l’Hippodrome

EZ3kiel (électroacoustique)
Avec plus de 20 ans d’existence et 10 albums, EZ3kiel peut se vanter d’une grande longévité. Entre électro, dub, rock, voire classique et symphonique, difficile de coller une étiquette à un groupe qui a su créer et faire évoluer son univers. Avec LUX, son dernier album, EZ3kiel restitue des titres composés à la lueur d’un travail toujours plus poussé en dispositifs technologiques et installations scéniques

Rone (électro)
Erwan Castex, alias Rone, a sorti cette année, juste avant Björk, le premier clip en réalité virtuelle, faisant de lui un pionnier dans ce domaine. Repéré il y a cinq ans par le label InFiné, son savoureux mélange de techno, pop, electronica et hip-hop est à l’affiche des plus grands festivals. Sur son troisième opus Créatures (paru en février 2015), on retrouve, entre autres, la présence d’Étienne Daho, de Gaspar Claus et de Bryce Dessner.

Cassius (électro)
Connus pour avoir activement collaboré à plusieurs albums de MC Solaar devenus des classiques, travaillé pour Dépêche Mode, Neneh Cherry ou Björk, le duo s’affirme depuis la fin des années 1990 comme l’un des chefs de file de la french touch. Annoncé sur Facebook le 10 septembre, le quatrième album du groupe électro français - qui doit son patronyme au boxeur américain Cassius Clay, est très attendu. L’opus devrait sortir en 2016.

Vadim Vernay (électro)
Découverte électro au Printemps de Bourges en 2006, l’Amiénois Vadim Vernay revient avec un troisième album It will be dark when we get there. Sept ans après le succès de Myosotis, cet opus marque un tournant. Loin des samples et abstrakt hip-hop, Vadim Vernay découvre les chemins du songwriting, revêt l’habit du crooner fragile et revient à ses premiers amours, la batterie.

Finale du Tremplin des jeunes

► Samedi 28 novembre à la Grange à musique - (Creil - 16 boulevard Salvador-Allende

Shiny Sheep (Rock)
Représentant de l’Aisne, Shiny Sheep est un jeune groupe rock/punk en provenance de Chivy-les-Etouvelles, composé de quatre artistes de 16 et 17 ans : Martin, Vincent, Victor et Emily. Ils composent une grande partie de leurs morceaux et proposent des textes en anglais.

Riviera (Rock, Pop)
Représentant de l’Oise, Riviera est un groupe franco-anglais venu de Compiègne, proposant une musique oscillant entre indie-rock hypnotique et dark pop pêchue.

MB14 (Hip-hop, Beat box)
Représentant de la Somme, l’Amiénois MB14 utilise toutes les possibilités de sa voix pour seul instrument et une loopstation pour créer boucle par boucle des chansons et nous entrainer dans ses univers.

* Tous les concerts du festival sont aux tarifs de 10€ et 5€ (tarif réduit), sauf les soirées de l’Elispace (Beauvais) et du Zénith (Amiens) qui sont à 15€ et 10€ (tarif réduit).
Les tarifs réduits concernent les jeunes de moins de 25 ans, les étudiants, les demandeurs d’emploi, les titulaires du RSA et les groupes de plus de 10 personnes.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Retrouvez plus d’informations sur le Picardie Mouv sur :