22/09/2015

10 actions pour la qualité du service ferroviaire

Un plan d’urgence en faveur du TER en Picardie

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
Le Président du Conseil régional de Picardie, Claude Gewerc, vient de négocier avec le Président de la SNCF, Guillaume Pépy, un plan d’actions à mettre en œuvre en urgence afin d’obtenir rapidement des résultats significatifs quant à la qualité du service ferroviaire TER en Picardie.
10 actions pour la qualité du service ferroviaire

Le plan comporte 10 actions dont les effets sont majoritairement à effets immédiats. Elles viennent en complément du plan de redressement présenté devant l’Assemblée régionale du 27 mars 2015. Ce plan de redressement est en cours de déploiement avec d’ores et déjà des effets mesurables sur la qualité du service.

Des effets dès Octobre 2015
1- Affectation de 10 nouveaux conducteurs de trains immédiatement
Pour faire face aux échecs aux examens de conduite des jeunes embauchés, SNCF a décidé d’apporter 10 conducteurs à l’Etablissement Matériel et Traction d’Amiens et à l’Unité de Production de Creil.
Cela se traduit par :

  • l’embauche en CDD de 5 retraités : 2 à Creil, 3 à Amiens
  • le détachement de 2 conducteurs de la réserve nationale TER et Intercités
  • l’apport d’un agent de conduite de l’agence d’essai SNCF
  • le détachement de 2 conducteurs d’autres Activités

Cet apport supplémentaire s’inscrit en parallèle d’une importante arrivée de jeunes conducteurs : 15 d’entre eux passent leur examen final entre fin septembre et début décembre.

2 – Mise en place d’un dispositif de régulation des flux de voyageurs et de médiation en gare de Creil
A partir du 16 septembre 2015, un dispositif d’accueil à l’embarquement est mis en place à Creil tous les matins. Il s’ajoute au dispositif de contrôle mis en place en mai 2015 sur les lignes Paris-Beauvais et Paris-Laon. Ce dispositif expérimental a notamment pour but d’améliorer la ponctualité des trains à Creil.

Il s’agit d’une équipe de 14 médiateurs disposés avant l’accès aux quais qui régulent les flux lors des fortes affluences. Il s’agit en effet d’un enjeu majeur de gestion des circulations sur le nœud de Creil où 1 minute de retard au départ en début de pointe de matinée peut générer 15 à 20 minutes de retard sur les trains suivants en fin de pointe.

Ce dispositif permet en outre d’améliorer le confort des voyageurs en limitant la fraude, l’insécurité et, comme cela a été constaté sur Paris-Laon et Paris-Beauvais, de désaturer les rames.

3 – Mise en place d’instances de consultation des associations et des collectifs d’usagers sur l’information et la prise en charge des voyageurs lors des travaux
Lors des derniers travaux (renouvellement de voie et ballast entre Gannes et Chantilly), les associations et les collectifs d’usagers ont été très proactifs pour proposer des solutions de prise en charge des voyageurs.

SNCF les consultera systématiquement lors de l’élaboration du programme de circulation (y compris services éventuels de substitution) et du dispositif d’information des voyageurs. Cela s’applique immédiatement pour les travaux de remplacement d’aiguillages de la gare de Creil en 2016.

4 – Exposition en gare : la production du TER Picardie, diagnostic, enjeux, avenir
Afin d’informer les usagers de l’avancement des plans d’actions et des résultats de la production, SNCF organisera en octobre, en plus de l’affichage et des blogs qui existent déjà, des rencontres clients le soir dans les gares avec une exposition sur la production TER Picardie : pourquoi ? quelles solutions ?

Cette proposition est issue des rencontres avec l’exécutif régional, les associations d’usagers et l’encadrement de l’entreprise. Il convient maintenant de le porter à la connaissance des voyageurs.

Effet dès Octobre 2015 avec une montée en puissance jusqu’en décembre 2015
5 – Accélération du remplacement des capteurs de sécurité sur les passages à niveau

Installations sensibles, les passages à niveau sont des équipements dotés de mécanismes de sécurité, assurant la fermeture puis l’ouverture des barrières au passage d’un train.

Afin d’améliorer la robustesse de ces installations, et diminuer ainsi leur « mise en sécurité » qui se caractérise par les barrières laissées baissées, SNCF Réseau a décidé de remplacer certains composants appelés « microswitchs ». SNCF Réseau est en lien étroit avec Alstom, constructeur de ces composants, pour qu’il propose au plus vite un nouvel appareillage. Au regard de la sensibilité des lignes Picardes à cette problématique, il a été acté que les passages à niveau concernés et situés sur ces axes seraient traités prioritairement.

Cette action, qui concernera plusieurs dizaines de mécanismes permettra de réduire notablement les causes de défauts d’infrastructure sur les lignes TER PICARDIE.

6 – Mise en place d’une application permettant aux agents SNCF de signaler tout dysfonctionnement matériel à bord des rames capacitaires
A l’instar du RER C, SNCF va développer une application permettant à tout agent SNCF de signaler un dysfonctionnement sur le matériel Picard.

L’extension à l’ensemble des voyageurs est en cours d’étude.

Effets au service 2016 (13 décembre 2015)
7 – Pérennisation en 2016 de la rame de réserve grande capacité (V2N)

Mise en place en mai 2015, cette rame de réserve décidée dans le cadre du plan de redressement présenté au Conseil Régional le 27 mars 2015 sera pérennisée en 2016 malgré le programme industriel de révision à mi-vie.

8 – Suppression des temps de retournement inférieurs à 10 minutes à Paris Nord sur le « Y Picard »

A partir du changement de service 2016, plus aucun train ne repartira de la gare du Nord moins de 10 minutes après y être arrivé.

Ces mouvements engendrent une forte irrégularité car un train arrivant en retard repart en retard. Le nombre de « crochets courts » avait fortement augmenté au SA 2015.

Au service 2016, la situation sera donc meilleure que celle du SA 2014.

9 – Réduction du temps de fermeture du passage à niveau 30 du Plessis-Belleville, sur la ligne Paris – Laon
Considéré comme « préoccupant » et sur un axe à fort trafic routier, le passage à niveau du Plessis Belleville bénéficie d’une attention particulière. En 2012, il a été équipé d’un radar de franchissement qui a flashé 1500 véhicules dès la première année.

Toutefois, le nombre de franchissements et de bris de barrières reste trop fréquent, avec un impact fort sur la régularité des trains. En attendant l’éventuelle suppression de ce passage à niveau, SNCF Réseau procèdera dans le premier semestre 2016 à différents chantiers :

  • Allongement du quai Voie 1 : Cette opération permettra de réduire le temps de fermeture du passage à niveau lorsqu’un train venant de Paris stationne en gare et contribuera à la fluidification du trafic routier.
  • Renforcement de la sécurité : Clôturage et débroussaillage pour permettre une bonne circulation des voyageurs aux abords et empêcher la pénétration dans les emprises.

10 – Un remplacement de grande ampleur des aiguillages à Creil
Nœud ferroviaire majeur, le plan de voies de la gare de Creil comporte plus de 110 aiguillages, nécessaires à la desserte des différents axes qui traversent la gare (Paris, Beauvais, Persan, Compiègne, Amiens). Les aiguillages peuvent être à l’origine de dérangements dits de signalisation, impactant la circulation des trains. En 2015, plus de 50% des minutes de retard des TER PICARDIE de/vers Paris sont dues à des incidents de signalisation.

SNCF Réseau a entamé un programme ambitieux de régénération des appareils de voie et des équipements associés en 2014, avec 4 aiguillages remplacés sur le site de Creil. SNCF prépare actuellement une opération majeure prévue sur 2016, avec le renouvellement de 40 aiguillages (y compris la totalité des câbles qui les équipent), puis de 26 en 2017.

Au total, 70 appareils de voies auront été remplacés sur le site de Creil, sur ces trois années. La régénération de ces installations permettra en outre de réduire le nombre d’opérations lourdes de maintenance (reprise de la géométrie de la voie…) à l’avenir.

A titre de comparaison, l’ensemble de cette opération représente 50% de l’effort de régénération d’aiguillages sur tout le réseau Île-de-France en 2014.

 

MOTS-CLES

emploi , train , transport

A VOIR AUSSI

Avec train.picardie.fr, les usagers ont la parole !
Préparons ensemble les Assises du train en Picardie
 
 
Avec le Régiolis, prenez un train d’avance
La nouvelle génération de moyens de transport arrive en Picardie
 
 
A l’assaut des marchés SNCF !
Le mardi 21 avril 2015, à Méaulte (80)
 
 
 

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Avez-vous pensé à consulter sur notre site la rubrique «Aides régionales» ?
Il est également possible de contacter notre pôle d'accueil et de services au 0800 02 60 80 (gratuit depuis un poste fixe) qui pourra répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8h à 18h.
Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici