24/08/2011
Aménagement du territoire

Canal Seine-Nord-Europe

Le chantier est lancé !

- A +
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Recommander cet article Imprimer
La Picardie est concernée dans ce projet par des plates-formes multimodales : Noyon, Péronne et Nesle.


 Le chantier est lancé


Le dialogue compétitif du canal Seine-Nord-Europe a été officiellement lancé le 5 avril 2011. Il doit permettre de déterminer lequel des deux candidats privés (Vinci ou Bouygues) prendra part au projet. Des travaux préparatoires ainsi que les fouilles archéologiques sont en cours. Ce canal est destiné à s’inscrire dans le projet global Seine-Nord-Europe ayant pour objectif de relier en 2016 le bassin parisien au réseau fluvial de l’Europe du Nord-Ouest et de connecter les grands ports maritimes (Rouen, Le Havre, Dunkerque, Zeebrugge, Anvers et Rotterdam).


La construction d’un canal de 106 km (de Janville, au nord de Compiègne, à Aubencheul-au-Bac dans le Nord) constituera une liaison fluviale à grand gabarit accessible aux unités fluviales de 4 400 tonnes. Avec en bord de canal la construction de quatre plates-formes multimodales sur les secteurs de Noyon (60), Nesle (80), Péronne (80) et Marquion (62). Plates-formes multimodales qui vont être construites dans le respect et les intérêts des collectivités traversées pour permettre le développement industriel de la Picardie.


Le coût global estimé de ce projet s’élève à hauteur de 4, 318 milliards d’Euros avec un engagement financier de la Région de 80 millions d’Euros.


La Picardie participe à ce projet tout en veillant à ce que cette nouvelle infrastructure prenne en compte les aspects du développement durable notamment sur les questions de la biodiversité et de la gestion de la ressource en eau. 


Étapes à venir :

  • Avril 2011 – fin 2012 : dialogue compétitif (entre VNF d’une part et Bouygues et Vinci d’autre part)
  • 2013 – 2016 : Travaux de construction
  • 2016 : Mise en service du canal


 


Accompagnement du projet de canal Seine-Nord-Europe


En amont du projet global du canal Seine-Nord-Europe existent de nombreux projets sans lesquels le canal Seine-Nord-Europe ne pourrait être réalisé.


Le programme interrégional d’aménagement de l’Oise dans lequel la région a investi 97,5 millions d’Euros permet de moderniser les installations d’écluses et barrages existants et d’optimiser le système d’exploitation du trafic. Cette modernisation permet d’améliorer la gestion des crues de l’Oise.


Ce programme a notamment permis de réaliser des travaux sur le barrage de Venette récemment mis en service ; il est complété par le programme de la mise à grand gabarit de l’Oise pour permettre aux convois de 4 400 tonnes de transiter par l’Oise entre le Canal Seine-Nord-Europe et la Seine. Il favorisera ainsi le développement de l’activité économique et industrielle de la région. La mise à grand gabarit de l’Oise consiste concrètement à élargir et creuser le chenal de navigation en veillant à protéger les berges. La Région contribue à la mise à grand gabarit de l’Oise à hauteur de 15,5 M€.


Grâce à ces travaux et en complément des aménagements déjà réalisés, la création d’une plate-forme multimodale intégrant un port fluvial est aujourd’hui à l’étude à Longueil-Sainte-Marie.

VOIR LA VIDEO

×